toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Polémique: La Commission canadienne des droits de la personne choisit une petite fille voilée pour illustrer son rapport annuel 2018


Polémique: La Commission canadienne des droits de la personne choisit une petite fille voilée pour illustrer son rapport annuel 2018

Dans son dernier rapport, la Commission canadienne des droits de la personne s’est réjouie de lois ayant permis à des citoyens d’être «acteurs du changement». Mais la photographie choisie par l’institution pour illustrer le document fait polémique.

«Grâce à la Loi canadienne sur les droits de la personne […] les gens ont obtenu le pouvoir de briser le silence, de dénoncer la discrimination et d’être des acteurs de changement», s’est félicitée la Commission canadienne des droits de la personne dans son rapport annuel 2018 rendu public le 17 avril. Toutefois, pour accompagner la publication de ce document sur son site et sur les réseaux sociaux, l’institution a fait un choix qui n’a pas manqué de susciter une vague d’indignation. Sous le titre «Brisons le silence», la page de couverture du rapport est en effet illustrée par la photographie d’une fillette portant le hijab – voile islamique destiné à couvrir la tête des femmes en laissant le visage apparent.

Le tweet publié par la Commission canadienne n’a pas tardé à provoquer la colère de nombre d’internautes, ces derniers dénonçant à l’unisson l’idéologie véhiculée selon eux par l’image sélectionnée.

Laïcité contre multiculturalisme ?

«Un message clair aux intégristes. Voilez donc vos fillettes dès 5 ans !», a commenté l’un, «Honte à vous pour cette photo d’une fillette voilée», a ajouté un autre. L’actrice et commentatrice politique canadienne, Sophie Durocher, a elle écrit son indignation dans le Journal de Montréal dans un billet intitulé Honte à la Commission canadienne des droits de la personne. «Pour illustrer leur rapport 2018, les bien-pensants de la Commission canadienne des droits de la personne n’ont rien trouvé de mieux qu’une petite fille voilée !», s’insurge-t-elle, fustigeant également le fait que la photographie ait été «tirée d’une manifestation anti-CAQ, anti-laïcité organisée dans les rues de Montréal». Dans un tweet, elle a interpellé Marie-Claude Landry, la présidente de la Commission canadienne des droits de la personne, avec ce commentaire : «Mais à quoi avez-vous pensé ?»

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Polémique: La Commission canadienne des droits de la personne choisit une petite fille voilée pour illustrer son rapport annuel 2018

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *