toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Notre-Dame, la bonne excuse pour ne pas enquêter sur une piste criminelle ou terroriste : des ouvriers auraient fumé… on a retrouvé des mégots


Notre-Dame, la bonne excuse pour ne pas enquêter sur une piste criminelle ou terroriste : des ouvriers auraient fumé… on a retrouvé des mégots

Le porte-parole de l’entreprise Le Bras Frères, en charge de monter l’échafaudage de la flèche de Notre-Dame, a reconnu et « regretté » ce mercredi 24 avril que certains ouvriers aient bravé l’interdiction de fumer sur le chantier. On a retrouvé des mégots… qui auraient résisté au feu…

Une semaine après l’incendie qui a ravagé une partie de la cathédrale Notre-Dame, l’AFP nous apprend ce mercredi 24 avril que des ouvriers de l’entreprise Le Bras Frères, qui montait l’échafaudage autour de la flèche de Notre-Dame, ont bravé l’interdiction de fumer sur le chantier.

« Effectivement, il y a des compagnons qui de temps en temps se sont affranchis de cette interdiction et on le regrette« , a avoué le porte-parole de l’entreprise, Marc Eskenazi, à l’agence de presse. Toutefois, il a assuré qu' »en aucun cas, un mégot mal éteint peut être à l’origine de l’incendie de Notre-Dame de Paris« .

« En aucun cas, ils peuvent être responsables de l’incendie »

Des aveux qui font écho à un article du Canard Enchaîné paru mercredi, qui affirme que les enquêteurs ont retrouvé sept mégots sur le site. « Il y avait effectivement une interdiction de fumer sur l’échafaudage« , a poursuivi Marc Eskenazi. Mais « cette interdiction était plus ou moins respectée » car il était « un peu compliqué de descendre parce que ça prend du temps« , selon le porte-parole.

« En aucun cas, ils peuvent être responsables de l’incendie« , a-t-il toutefois souligné, expliquant : « si n’importe qui a déjà essayé d’allumer un feu de cheminée, ce n’est pas en mettant un mégot sur une bûche en chêne qu’il va se passer grand-chose.« 

« De toute façon, ils sont loin de la flèche alors que ce qui est établi c’est que l’incendie a démarré à l’intérieur de l’édifice« , a-t-il conclu.

Source: AFP

Eviter la cause

Emmanuel Macron ferait bien de réfléchir avant de pratiquer le même évitement que François Hollande. L’incendie de Notre-Dame de Paris lui a fait déployer les mêmes réflexes, inadaptés. Face à la sidération collective – une sidération mondiale comme pour Charlie Hebdo -, Emmanuel Macron a multiplié les erreurs. La première a été de faire savoir illico que la piste criminelle et/ou terroriste était évacuée. D’emblée, alors que le bâtiment brûlait encore, les médias, suivant les informations en provenance de l’Elysée ou de Matignon, ont (r)assuré l’opinion publique qu’il s’agissait d’un « accident ». L’enquête ouverte par le Parquet le lendemain a confirmé la nouvelle : cette catastrophe historique ne ferait l’objet que d’une recherche sur les causes d’un accident.

Nul ne connait l’origine de l’incendie. Mais la faute judiciaire a été de borner l’enquête à la seule recherche d’une ou des causes accidentelles ; tandis que la faute politique a été de renoncer a priori à l’acte de malveillance (criminelle ou terroriste). Un renoncement pour le moins étrange quand chacun sait que Notre-Dame est depuis toujours une cible pour terroristes islamistes et qu’une tentative d’attentat a déjà été déjouée. Ce renoncement à l’ennemi – le vandale ou le terroriste – est d’autant plus suspect que les violences contre les lieux de culte catholiques augmentent d’année en année. L’incendie de Saint Sulpice, le saccage de Notre-Dame de Lavaur, la destruction d’un vitrail dans la basilique de Saint-Denis n’étaient pas des accidents.

Eviter la douleur

La seconde erreur d’Emmanuel Macron a été de s’abstraire de la douleur collective. Le 15 avril, le président a tweeté une « pensée à tous les catholiques et tous les Français ».

Learn Hebrew online

Les termes mêmes des condoléances que l’on adresse à des personnes que l’on connait mais dont on ne partage pas le deuil. Emmanuel Macron ne serait-il ni catholique ni Français ? La destruction de Notre-Dame de Paris ne lui est-elle pas apparue comme une tragédie nationale ? Le rôle du président  n’est-il pas d’incarner l’union nationale dans ce qui est précisément le cœur d’une tragédie collective ? Les Grecs et les Romains appelaient l’étranger « barbare », celui qui, au-delà du limes (le mur), ne possède pas les codes de la cité, ni ne participe à son système de croyances. Emmanuel Macron ferait bien de prendre garde à ne pas être perçu comme un « barbare » de l’intérieur.

Eviter le deuil

La troisième erreur grave d’Emmanuel Macron est d’avoir négligé le deuil. A ces Français qui avaient conscience d’une perte irrémédiable, à ces citoyens qui ont vu flamber une part de leur être religieux, national, culturel, historique et linguistique, le président a dit en substance, le 16 avril : « Allons, allons, ne vous morfondez pas, la cathédrale sera reconstruite en plus belle et en cinq ans, je m’y engage. » La promesse d’un spectacle architectural plus divertissant encore que feu Notre-Dame de Paris était plus qu’une maladresse. Elle pourrait bien être à ranger au dossier des petites phrases insultantes dont notre président a le secret chaque fois qu’il s’adresse à la population.

Ne pas incarner la tragédie, évacuer la piste de la malveillance ou du terrorisme, promettre une cathédrale du futur « plus belle encore » sont des gestes politiques qui interrogent. Pourquoi une telle indifférence, pourquoi une telle précipitation ? La réponse est malheureusement simple : s’il s’agit d’un crime (politique ou non), les Français s’uniront pour réclamer justice. S’il s’agit d’un accident, la politique spectacle peut continuer.

Eviter l’identité

Faire de la destruction de Notre-Dame de Paris une non-affaire, transformer sa réfection en spectacle, éclairent d’une lumière crue l’inaction qui est au fondement de la conduite étatique, à gauche comme à droite, dans la mondialisation. Ne rien faire est le meilleur moyen de laisser le vieux monde des nations européennes se détricoter pour qu’émerge un monde nouveau, sans frontières, sans ancrages culturels, un monde de non-citoyens uniquement préoccupés de climat et de droits de l’homme.

Yves Mamou

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Notre-Dame, la bonne excuse pour ne pas enquêter sur une piste criminelle ou terroriste : des ouvriers auraient fumé… on a retrouvé des mégots

    1. Vov

      Et qui dit qu’il ne s’agit pas également de mégots fumés par des islamistes ?

      D’ailleurs dans le 90% des incendies et autres vandalismes commis dans les églises, il n’y a jamais d’enquête criminelle !!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *