toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’islamiste Erdogan s’engage à convertir la cathédrale byzantine Sainte-Sophie en mosquée


L’islamiste Erdogan s’engage à convertir la cathédrale byzantine Sainte-Sophie en mosquée

« Hagia Sophia ne sera plus appelé un musée », a déclaré Erdogan. «Son statut va changer. Nous l’appellerons une mosquée. « 

Recep Tayyip Erdogan, président de la République, a annoncé son intention de transformer le musée Hagia Sophia, à l’origine une cathédrale byzantine, en mosquée.

Erdogan a répété cette déclaration le lendemain lors d’une interview télévisée. « Hagia Sophia ne sera plus appelé un musée », a-t-il déclaré. «Son statut va changer. Nous l’appellerons une mosquée. « 

Erdogan a profité de l’occasion pour répondre aux officiels étrangers critiques de son intention de violer l’ancienne église en s’opposant à Israël.

Loading...

«Ceux qui restent silencieux lorsque la mosquée Al Aqsa est attaquée, piétinée et que ses fenêtres sont brisées ne peuvent nous dire quoi faire au sujet du statut de Hagia Sophia», a-t-il déclaré, faisant référence aux affrontements opposant les émeutiers arabo-palestiniens à la police israélienne. Le mont du Temple à Jérusalem, le site le plus saint du judaïsme et l’emplacement de la mosquée Al Aqsa.

Hagia Sophia, cependant, n’a rien à voir avec Al Aqsa ou Israël. Détruire des églises à utiliser comme mosquées n’est pas nouveau en Turquie, à la fois pendant et avant le règne d’Erdogan. Les suprémacistes islamiques pratiquent cette pratique depuis l’invasion et la prise de contrôle de l’Asie mineure par la Turquie au 11ème siècle.

Hagia Sophia a été construite au 6ème siècle à Constantinople – l’actuelle Istanbul – et est restée la plus grande cathédrale du monde pendant près de 1 000 ans jusqu’à ce que les Turcs ottomans conquièrent la ville et la pillent.

Alexandros K. Kyrou, professeur d’histoire à l’université d’État de Salem, raconte: «Lorsque Constantinople est tombée aux mains des Turcs ottomans en 1453, pratiquement toutes les cathédrales et églises qui subsistent dans la ville ont été – après avoir été profanées et complètement pillées – saisies et transformées en force. Les Turcs sont ensuite convertis en mosquées et utilisées comme des propriétés musulmanes.

Le sultan conquérant, Mehmet II, a personnellement supervisé la conversion de Hagia Sophia. Des croix ont été démolies et échangées contre des croissants, des autels et des cloches ont été détruites, des icônes ont été incendiées ou fragmentées, des mosaïques et des fresques illustrant des images chrétiennes ont été recouvertes de plâtre et la plupart des prêtres de la cathédrale ont été tués ou asservis.

Au fil du temps, quatre minarets colossaux ont été érigés pour entourer Hagia Sophia, produisant l’image emblématique qui est désormais associée à Ottoman Constantinople et à l’Istanbul turc.

Learn Hebrew online

«En effet, le but de la construction des énormes minarets qui dominent aujourd’hui Hagia Sophia était de projeter au monde le triomphe de l’Islam sur le plus grand empire, ville et église de la chrétienté.

La capture de Hagia Sophia a confirmé et symbolisé dans l’imagination des Ottomans leur croyance en la supériorité de leur État et de leur foi sur toutes les autres nations et toutes les religions, affirmation putative de leur rôle et de leur destin providentiels dans l’histoire.

C’est pourquoi les Ottomans ont officiellement dédié leur plus grand et le plus célèbre morceau de butin, Hagia Sophia, à leur identité de Grande Mosquée Fatih ou «Grande Mosquée de la Conquête». »

Loading...

La République turque, créée en 1923, a changé le nom de Constantinople en Istanbul en 1930 et, sous le premier président Mustafa Kemal Ataturk, a transformé la mosquée Hagia Sophia de la ville en musée en 1935 – mais pas de nouveau en église. Cependant, depuis au moins six ans, les autorités turques ont exprimé leur désir de le reconvertir en mosquée.

En 2013, le vice-Premier ministre turc de l’époque, Bülent Arınç, a déclaré à la presse qu’il espérait voir le musée Hagia Sophia d’Istanbul servir de mosquée. En 2016, les autorités turques ont annoncé que des lectures du Coran seraient diffusées depuis Hagia Sophia pendant le mois sacré du Ramadan, ce qui inciterait le gouvernement à nommer un imam permanent qui dirigerait cinq prières islamiques quotidiennes sur le site.

La basilique Sainte-Sophie à Istanbul n’est pas la première ancienne église (et plus tard un musée) à être transformée en mosquée en Turquie. Selon Ersoy Soydan, professeur adjoint en communication à l’Université de Kastamonu et auteur d’ églises et de monastères en Turquie , neuf autres anciennes églises de Hagia Sophia sont déjà utilisées comme mosquées ou en cours de rénovation à cette fin. Le plus jeune de ceux-ci, à Trabzon, a été converti en mosquée en 2013.

Malheureusement, la communauté grecque dans son ensemble, sans parler de celle d’Istanbul, n’est pas assez importante pour s’opposer ou pour protester contre les atteintes à sa cathédrale historique. Le génocide des chrétiens grecs en Anatolie de 1914-1923 et les atrocités commises contre les survivants – tels que les pogroms anti-grecs de 1955 à Istanbul – ont presque complètement anéanti la population grecque de la région.

© Traduction Europe Israël News

Uzay Bulut, Institut Gatestone

Uz ay Bulut, journaliste turque, est chercheur principal distingué à l’Institut Gatestone.

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *