toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’avocat du président Obama inculpé pour ses liens avec l’Ukraine dans le cadre de l’enquête sur la collusion russe


L’avocat du président Obama inculpé pour ses liens avec l’Ukraine dans le cadre de l’enquête sur la collusion russe

Gregory Craig, ancien conseiller du président Obama et Démocrate très à gauche, a été étudiant en droit à Yale avec Bill et Hillary Clinton. Il a travaillé comme agent étranger pour le compte de l’Ukraine. Il est le premier Démocrate d’une longue liste à venir, à être accusé dans le cadre de la collusion avec un pays étranger pour fausser les élections de 2016.

L’ex conseiller juridique du président Obama à la Maison-Blanche, Gregory Craig, a été inculpé jeudi après-midi par un grand jury pour avoir menti à des agents du FBI et pour ne pas s’être enregistré comme agent étranger. Il est accusé de ne pas avoir divulgué son travail au nom du président ukrainien.

  • Craig a travaillé à la Maison-Blanche de 1998 à 1999, où il a occupé le poste d’assistant du président Clinton et conseiller spécial.
  • Obama l’a nommé au poste de conseiller juridique de la Maison-Blanche en janvier 2009 et jusqu’au 3 janvier 2010.
  • Craig a été expulsé de force dans des circonstances étranges et controversées. Sa démission a pris effet le 3 janvier 2010.

L’Ukraine a tenté d’influencer les élections américaines au profit d’Hillary Clinton. Il est maintenant établi que Clinton et le camp Démocrate ont fait collusion avec l’Ukraine. Elle a reçu de l’Ukraine des informations (1) destinées à compromettre la campagne Trump, lesquelles ont conduit à la nomination de l’enquêteur spécial Robert Mueller, qui a enquêté sur une possible collusion de Trump avec la Russie. L’enquête n’a rien donné, mais elle se retourne maintenant contre ceux qui l’ont déclenchée.

Dans un communiqué publié jeudi en fin d’après midi, le département de la Justice a expliqué :

Loading...

« Craig, 74 ans, a été inculpé par un grand jury devant le tribunal du district de Columbia pour avoir délibérément falsifié et dissimulé des faits matériels à l’unité du FARA, en violation du Titre 18, Section 1001(a)(1) du Code des États-Unis, et pour avoir fait des déclarations fausses et trompeuses au FARA, en violation du Titre 22, Section 618(a)(2), le Département de la Justice ayant fait une déclaration. Les peines maximales pour les infractions reprochées sont, respectivement, cinq ans d’emprisonnement et une amende de 250 000 $, et cinq ans d’emprisonnement et une amende de 10 000 $. »

Craig a été accusé d’avoir induit en erreur le ministère de la Justice au sujet de son rôle dans la rédaction d’un rapport en 2012 sur les poursuites engagées contre Ioulia Tymoshenko, ancienne Premier ministre ukrainienne, alors qu’il était associé du cabinet Skadden Arps Slate Meagher & Flom.

Paul Manafort, l’ancien directeur de la campagne électorale du candidat Trump de 2016, qui a été condamné à 7 ans de prison, avait pris des dispositions pour engager Skadden au nom du gouvernement ukrainien, et un oligarque ukrainien pro-Poutine avait payé la plupart des honoraires, selon l’acte d’accusation.

Deux avocats ont dit qu’ils s’attendaient à ce que le ministère de la Justice se penche sur d’autres entreprises et personnes ayant des liens avec la Chine, la Russie et les pays du Moyen-Orient, ainsi que sur des organismes sans but lucratif ayant des liens potentiels avec l’étranger – et la Fondation Clinton vient naturellement à l’esprit.

David Laufman, ancien chef de la section du contre-espionnage du ministère de la Justice qui a supervisé l’application du FARA, a déclaré que la poursuite de Craig était susceptible de mener à d’autres… (1)

© Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

  1. Politico
  2. Politico

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *