toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’Alliance de 40 ONG pour la liberté d’expression accuse Google de mettre sur des « listes noires » les sites d’information qui ne sont pas de gauche


L’Alliance de 40 ONG pour la liberté d’expression accuse Google de mettre sur des « listes noires » les sites d’information qui ne sont pas de gauche

La Free Speech Alliance (FSA), une coalition de plus de 40 organisations conservatrices, a publié mercredi dernier une déclaration en réponse aux rapports selon lesquels Google met sur ses « listes noires » des sites d’actualités et d’opinion conservateurs – empêchant ces sites d’apparaître dans les résultats de recherche.

Comme l’a rapporté le Daily Caller, l’équipe Trust and Safety de Google a manipulé manuellement diverses fonctions de recherche pour exclure un certain nombre de sites Web conservateurs, notamment l’American Spectator, Gateway Pundit, Conservative Tribune, Dreuz.info et d’autres.

La déclaration de la FSA :

« Il n’est pas surprenant que Google, et le reste de la Silicon Valley, soit biaisé contre la droite. Nous avons vu les rapports exposant le leadership de Google comme gauchiste et anti-conservateur.

Cela va au-delà des préjugés.

Google censure activement l’opinion conservatrice sur Internet.

Google est le moteur de recherche le plus utilisé au monde. Il sert de gardien de l’accès à toute l’information en ligne. On ne saurait trop insister sur le pouvoir d’influence de Google sur la pensée publique.

Si l’accès du public à des opinions divergentes est limité ou carrément interdit, nous ne vivrons plus dans une société où le discours ouvert est une option.

Lorsqu’on a demandé, lors d’une audition au Congrès, si son entreprise avait manipulé les résultats de ses recherches, le PDG de Google, Sundar Pichai, l’a démenti sans équivoque.

Nous savons maintenant qu’il a menti.

Google et Pichai doivent non seulement une explication au Congrès, mais aussi au public américain. Nous exigeons une transparence totale.

Cet abus de pouvoir trompeur ne peut rester impuni. Si Google n’est pas tenu responsable, nous allons tous perdre, libéraux et conservateurs.

La Free Speech Alliance (FSA) est une coalition composée de plus de 40 organisations conservatrices, chacune engagée dans la lutte contre la censure des voix conservatrices sur les principales plateformes de médias sociaux. La FSA est dirigée par le Media Research Center, un organisme conservateur de surveillance des médias qui, depuis plus de 30 ans, identifie et expose les préjugés des médias.

Source Daily Caller

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “L’Alliance de 40 ONG pour la liberté d’expression accuse Google de mettre sur des « listes noires » les sites d’information qui ne sont pas de gauche

    1. Moka

      Je suis pratiquement sûre qu’ Europe Israël se trouve sur cette liste noir car non conforme à la pensée unique gauchiasse.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    50 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap