toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’Agence Française de Développement soutient financièrement des mouvements appelant au boycott d’Israël, pourtant interdit par la loi


L’Agence Française de Développement soutient financièrement des mouvements appelant au boycott d’Israël, pourtant interdit par la loi

Institution financière publique, l’AFD a, par deux fois au moins l’an dernier, soutenu financièrement manifestation et association appelant à un boycott de l’Etat hébreu, pourtant interdit par la loi.

L’Agence française de développement (AFD), bras armé du quai d’Orsay pour l’aide au développement, a apporté ces dernières années son soutien financier à des initiatives qui ne semblent liées que de loin au développement. Elle s’est ainsi montrée peu regardante sur des opérations promouvant la campagne antisémite BDS, qui vise à convaincre les citoyens de ne plus recourir aux marques et financements israéliens tant que l’Etat hébreu n’infléchira pas sa «politique coloniale».

A quoi joue l’AFD ? L’Agence française de développement, opérateur de l’Etat qui « finance, accompagne et accélère les transitions vers un monde plus juste et durable » comme l’affirme son site, a apporté son soutien, ces deux dernières années, à des entreprises pour le moins sujettes à controverse.

Ainsi a-t-elle accordé, en juillet 2018, une subvention de 1,15 million d’euros pour l’organisation d’une « université d’été solidaire et rebelle des mouvements sociaux et citoyens » qui s’est tenue à Grenoble (Isère), du 22 au 26 août suivants. Un événement initié par le CRID, un collectif regroupant des ONG françaises de solidarité reconnues comme le CCFD Terre solidaire, Emmaüs, la Ligue des droits de l’homme, Oxfam France ou le Secours catholique. Dans cette nébuleuse d’associations, on trouve aussi l’Association France Palestine solidarité (AFPS), qui promeut ouvertement le boycott d’Israël, et surtout la campagne antisémite BDS (Boycott, désinvestissement, sanctions).

Loading...

En France, cette campagne est soutenue par une galaxie de collectifs de gauche et d’extrême gauche qui s’interpénètrent, également présents à Grenoble. Ses actions sont souvent aux limites de la légalité. Les militants du boycott d’Israël sont régulièrement condamnés par les juridictions françaises et européenne, pour provocation à la haine.

>>>Lire aussi : France: L’AFD, avec l’argent des contribuables, finance une « université d’été » gauchiste, altermondialiste et faisant la promotion du boycott d’Israël BDS

Lire aussi :

France: L’AFD, avec l’argent des contribuables, finance une « université d’été » gauchiste, altermondialiste et faisant la promotion du boycott d’Israël BDS

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “L’Agence Française de Développement soutient financièrement des mouvements appelant au boycott d’Israël, pourtant interdit par la loi

    1. Thaurac

      « …gauche et d’extrême gauche qui s’interpénètrent,  »
      Là c’est vrai que dans ce milieu , ils ‘en donne à coeur joie 😉 homme femme animaux, tout est bon chez le cochon..

    2. Cyrano

      Toute cette magouille me donne la courante, dire que c’est avec le pognon de mes impôts qu’ils se gobergent. Un gouvernement complice qui distribue l’argent des Français à des gens qui détruisent notre pays ce n’est pas irresponsable, c’est criminel. Ce fric est donné à des fripouilles qui crache sur la France ne le savent-ils pas? Si nos penseurs ne le savent pas c’est très grave, ils devraient regarder de plus près qui sont leurs conseillers. C’est à se demander jusqu’où on doit descendre, de plus en plus bas. A force de creuser on va finir par trouver du pétrole. Ce serait bien, on n’aurait plus besoin des services d’Ali.

    3. JRL

      C’était mieux quand Dov Zerah était directeur général de l’Agence française de développement

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *