toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Gilet Jaune matraqué à Besançon : La version du préfet remise en cause par les images, enquête IGPN ouverte


Gilet Jaune matraqué à Besançon : La version du préfet remise en cause par les images, enquête IGPN ouverte

Enquête IGPN ouverte après le matraquage à la tête d’un Gilet Jaune lors de l’Acte XX du 30 mars. La version du préfet selon laquelle le jeune homme empêchait la progression des policiers et voulait leur renvoyer une grenade désencerclante semble en effet contredite par les images.

Vidéo postée par la journaliste de Média 25 contredisant les déclarations du Préfet du Doubs :

Auprès de l’Est Républicain, le gilet jaune, qui a reçu plusieurs points de suture et cinq jours d’ITT selon la vidéaste, confirme cette version : «Ce que j’ai entendu est totalement faux. Je suis un militant pacifiste. Je n’ai jamais fait entrave ni tenté de lancer quoi que ce soit sur les policiers.» Et explique : «A la base, je voulais partir de là. J’ai vu une grenade à mes pieds. Je me suis écarté car j’ai cru qu’elle allait exploser. J’ai interpellé un policier en lui disant de la ramasser.» C’est là qu’il a pris le coup de matraque.

31/03/19

Les images tournées le 30 mars montrent un manifestant, vêtu d’un gilet jaune, matraqué au visage par un policier, alors qu’il lui tournait le dos.

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Gilet Jaune matraqué à Besançon : La version du préfet remise en cause par les images, enquête IGPN ouverte

    1. Filouthai

      Ce que montrent ces photos est inouï !
      Dans une vraie démocratie, le Policier serait 1- arrête, 2- poursuivi pour tentative de meurtre,
      Et le préfet vire pour faute lourde et poursuivi pour mensonges.
      Oui, mais voilà, nous sommes en Macronie.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *