toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

G7 : le Canada veut convaincre que le principal péril mondial est le suprématisme blanc


G7 : le Canada veut convaincre que le principal péril mondial est le suprématisme blanc

Le Canada tente de convaincre certains de ses plus proches alliés que la montée du « suprémacisme blanc » au pays et à l’étranger constitue le principal péril mondial, selon des sources à Ottawa.

Cette diplomatie discrète, mais parfois controversée, fait son oeuvre depuis quelque temps alors que les libéraux de Justin Trudeau, qui se préparent pour une campagne électorale fédérale cet automne, suggèrent déjà que le chef conservateur Andrew Scheer et son Parti conservateur manquent d’ardeur lorsque vient le moment de dénoncer les « suprémacistes blancs » et autres partisans de l’« alt-right » (droite alternative).
[…]

Lors d’une activité de financement à Mississauga, en Ontario, le 12 avril, M. Trudeau a clairement indiqué qu’il envisageait d’attaquer Andrew Scheer notamment sur le terrain de la droite extrême.

« Andrew Scheer omet commodément de dénoncer les théories du complot de « l’alt-right », a lancé le chef libéral à ses partisans. Andrew Scheer s’est battu contre une motion non contraignante [aux Communes] dénonçant l’islamophobie. Andrew Scheer a fièrement partagé des tribunes avec des nationalistes blancs. Est-ce cela, le leadership? Est-ce qu’il pourra être le premier ministre de tous les Canadiens? »

Loading...

Le porte-parole de M. Scheer, Brock Harrison, a soutenu par la suite que M. Trudeau avait tout faux, soulignant plus d’une douzaine d’occasions au cours desquelles le chef conservateur avait dénoncé la haine et l’intolérance.

Deux jours avant le discours du chef libéral, M. Scheer déclarait en conférence de presse qu’il « dénonçait à 100 % » tous ceux qui « font la promotion du nationalisme blanc, qui encouragent tout type d’extrémisme ».

Au cours de la période de questions aux Communes, le même jour, il a qualifié les accusations de « tactique de diffamation typique des libéraux », qui utilisent « la très réelle menace de haine et de racisme dans ce pays » pour détourner l’attention des scandales qui sévissent au sein du gouvernement.

Radio-Canada

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “G7 : le Canada veut convaincre que le principal péril mondial est le suprématisme blanc

    1. c.i.a.

      Et ses amis islamistes ,(musulmans.), ne sont pas une menasses, non voyons, ils font dans«  l`humanismes«  et«  le bien-êtres«  des peuples!??

    2. Robert Davis

      Les conservateurs ne sont PAS des extrémistes contrairement à la gauche composée presque exclusivement d’extrémistes. L’extreme droite représente 1% des conservateurs alors que l’extrême gauche représente le 100% de la gauche, trudeau compris. Qui est le plus intolérant et le plus dangereux???

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *