toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Elections en Israël : grande victoire pour Benjamin Netanyahu et le Likoud, ainsi que pour les partis de droite. La gauche disparait pratiquement


Elections en Israël : grande victoire pour Benjamin Netanyahu et le Likoud, ainsi que pour les partis de droite. La gauche disparait pratiquement

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu obtient une nette majorité des soutiens pour former un gouvernement de coalition.

Selon les projections établies par les médias à partir du comptage de 97% des bulletins, Benyamin Netanyahu est crédité d’autant de sièges (35) que la liste de centre gauche Bleu-blanc, Kahol Lavan, de Benny Gantz.

Selon les derniers chiffres disponibles sur le site de la Knesset, la liste de Benyamin Netanyahou a remporté 26,27% des suffrages contre 25,94% pour celle de Benny Gantz.

Mais seul Benjamin Netanyahu est en capacité d’obtenir une coalition pour gouverner puisque tous les partis de droite s’étaient engagés à ses cotés avant le scrutin.

C’est une grande victoire pour Benjamin Netanyahu puisque son parti obtient plus de siège qu’aux précédentes élections.

Tous les grands journaux israéliens et internationaux ont titré sur l’incertitude qui règne autour des résultats mais également la potentielle victoire de Netanyahou.

Le quotidien Haaretz titre « Netanyahou à égalité avec Gantz, mais en bonne voie pour former le prochain gouvernement », rappelant que les deux candidats ont pour l’heure obtenu un score similaire tandis que l’actuel Premier ministre bénéficie du soutien de la droite et des religieux.

« La plupart des chefs des partis de droite et ultra-orthodoxes – Shas et le judaïsme uni de Torah – ont déjà annoncé qu’ils recommanderaient que Benyamin Netanyahou pour former le prochain gouvernement. Les partis ultra-orthodoxes ont renforcé leur pouvoir de trois sièges supplémentaires« , peut-on lire.

Même constat pour Ynet, avec son article intitulé « Les vrais résultats: un grand avantage pour le bloc de droite ».

« Le Likoud et Bleu Blanc semblent avoir remporté chacun 35 sièges. Le bloc de droite ultra-orthodoxe a remporté 10 sièges. Benyamin Netanyahou, qui entame son cinquième mandat consécutif en tant que Premier ministre, a une nette majorité des soutiens pour former un gouvernement de coalition de droite« , souligne le quotidien.

Learn Hebrew online

Dans Israel Hayom, il s’agit également de souligner la possible victoire de Netanyahou : « Après avoir compté environ 95% des voix: le Likoud et Bleu Blanc sont proches, un avantage significatif pour le bloc de droite », peut-on lire.

Aroutz 7 propose un article plus tranché en choisissant de titrer sur la victoire déclarée par le Premier ministre, lequel a comparé la soirée électorale à « une nuit de grande victoire ». « Je formerai un gouvernement de droite », a-t-il promis.

Seul i24news annonçaient la défaite de Netanyahu et la victoire de Gantz

Du côté américain, le New York Times titre  » After Tight Race, Netanyahu Appears Poised to Form Israel’s Next Government » (Après une course serrée, Netanyahu semble prêt à former le prochain gouvernement israélien).

« Acteur international dominant qui a construit une économie forte, M. Netanyahou est largement reconnu pour avoir assuré la sécurité du pays et livré une série de victoires diplomatiques recherchées de longue date, nombre d’entre elles grâce au président Trump« , peut-on lire.

Gantz s’est pris pour Macron

Gantz a cru qu’il pouvait faire comme Emmanuel Macron en France en se plaçant au « centre » pour siphonner les voix de droite et de gauche. Mais Israël n’est pas la France et les enjeux sécuritaires et diplomatiques sont importants et les israéliens préfèrent faire confiance à celui qui a propulsé Israël dans les premiers rangs des pays mondiaux, à celui qui parle à jeux égal avec Trump et Poutine, qu’à un général carriériste… Il est d’ailleurs significatif que Lapid soit allé à Paris faire une photo avec Macron.

Quant à l’avenir de ce parti Bleu Blanc constitué pour l’occasion par le regroupement de 4 personnalité, il y a fort à parier que cette coalition de circonstance disparaisse dans les mois qui suivent.

La fin de la gauche israélienne. Seuls le Parti travailliste existe encore avec 6 siège et 5% des voix ainsi que le parti Meretz avec 4 sièges et 3 % des voix.

La dernière incertitude concerne le parti Nouvelle Droite de Naftali Bennett qui pour le moment n’a pas de siège à la Knesset, mais il reste environ 3% de voix à dépouiller, notamment celles des soldats qui pourraient appuyer le ministre de l’éducation.

Un échec sans concession pour la Nouvelle droite, Naftali Bennett semble vouloir faire de cette campagne du passé.

« Toute ma vie, j’ai donné tout ce que j’ai pu à ce magnifique peuple. J’ai toujours été un soldat du pays […]. Maintenant, les soldats décideront où je dois continuer à me battre pour eux. Je crois de tout mon coeur en Israël et je n’arrêterai jamais de lui donner tout ce que j’ai« , a écrit le ministre de l’Education.

© Moshé Anielewicz – Europe Israël News

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Elections en Israël : grande victoire pour Benjamin Netanyahu et le Likoud, ainsi que pour les partis de droite. La gauche disparait pratiquement

    1. LeClairvoyant

      Bravo Bibi! Je l’avais prévu qui allait gagner. Car un homme Fort à la tête de l’état d’Israël, vaut mieux que dix capitulards. près à détruire Israël pour une Paix qui ne signerons ou ne respecteros ses ennemis . Soit « de Papier mouillé »!
      Le programme électorale « Avoir la Paix » est très vendeur, mais utopique. Combien d’accords de cessez-le-feu ont étés signés avec le Hamas à Gaza qui n’ont pas étés tenus, ne manquerait pas qu’Israël signe autant d’accords tous les ans avec la Judée-Samarie qui serait tenue pas l’AP de Mammoud Abbas pour être en guerre sur quatre fronts y compris avec le Hezbollah. et des milliers de fusées qui voleraient sur la tête des israéliens. Soyons sérieux un instant!
      Traiter à Bibi « de voleur de poules », si cela aurait était son habitude, depuis 20 ans qui est en politique, on verrait les plumes voler autour de sont domicile. Tellement c’est gros, que les israéliens n’ont pas cru.

    2. Rahel

      Il me semble que De Gaulle disait que les francais etaient des veaux, pas les israeliens, chacun est un lion !

    3. pauledesbaux

      on a des exemples à suivre pour éradiquer la gauchiasseuse…..mais comme nous sommes loins d’être des lions çà ne pourra pas se faire hélas, ISRAEL est toujours mon modèle..

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *