toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Des soldats iraniens tués lors d’une frappe aérienne israélienne sur une fabrique de missile selon les médias syriens


Des soldats iraniens tués lors d’une frappe aérienne israélienne sur une fabrique de missile selon les médias syriens

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme basé à Londres, 17 personnes ont été blessées lors d’un raid près de la ville de Masyaf, alors que des avions ont ciblé un centre de développement de missiles et un camp d’entraînement.

Des soldats iraniens auraient été tués lors d’une frappe aérienne sur un poste militaire syrien près de la ville de Masyaf dans la province de Hama, dans la nuit de vendredi à samedi. Les médias syriens ont déclaré que des avions israéliens avaient effectué l’attaque au milieu de la nuit, tirant des missiles alors qu’ils volaient dans l’espace aérien libanais.

L’agence de presse officielle syrienne SANA a déclaré qu’Israël ciblait un site militaire dans la région, mais que les défenses antiaériennes syriennes avaient intercepté l’attaque et abattu certains des missiles lancés. Le porte-parole du régime a déclaré que l’interception avait entraîné la destruction de plusieurs bâtiments et la blessure de trois « combattants ». La région hébergerait les forces iraniennes et leur mandataire libanais, le Hezbollah.

Selon un rapport de l’observatoire syrien des droits de l’homme basé à Londres en arabe, des «éléments» iraniens et des militants pro-iraniens ont été tués dans l’attaque présumée et 17 personnes ont été blessées.

Israël n’a pas commenté les frappes présumées en Syrie, bien qu’il ait reconnu certaines opérations.

‘Iran a été l’un des principaux soutiens militaires du régime du président syrien Bashar Assad dans la guerre civile longue de plus de neuf ans dans le pays, à l’instar de son mandataire libanais, le groupe terroriste Hezbollah.

Une source militaire aurait déclaré samedi à SANA: « Vers 2h30 (23h30 GMT) vendredi … l’aviation israélienne a mené une frappe visant l’une de nos positions militaires dans la ville de Masyaf », ajoutant que des défenses anti-aériennes syriennes avaient intercepté des missiles.

Plus tôt, SANA avait signalé des explosions dans la campagne de la région.

Israël aurait déjà frappé la région proche de Masyaf, où se trouve un centre de recherche scientifique syrien. Les responsables occidentaux associent depuis longtemps le Centre d’études scientifiques et de recherche situé près de Masyaf, appelé CERS, à la fabrication d’armes chimiques.

© Moshé Anielewicz – Europe Israël News

Learn Hebrew online

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *