toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

«Allah Akbar», une manif islamiste anti-laïcité organisée au Québec par un proche d’Al Qaïda


«Allah Akbar», une manif islamiste anti-laïcité organisée au Québec par un proche d’Al Qaïda

Au Québec, la nouvelle loi sur la laïcité suscite la colère de groupes qui la disent discriminatoire. Le 7 avril dernier, une manifestation anti-laïcité a rassemblé 5.000 personnes à Montréal. Sur les réseaux sociaux, des internautes ont dénoncé la présence de personnalités musulmanes aux idées jugées radicales.

L’histoire est-elle condamnée à se répéter? Ces jours-ci, les Québécois pourraient bien le croire. En 2013, plusieurs manifestations s’étaient déroulées à Montréal pour dénoncer l’ancien projet de Charte de la laïcité du Parti québécois (PQ). Défendu par Pauline Marois, alors Premier ministre, le projet proposait d’interdire le port de signes religieux à tous les employés de l’État. La loi n’a jamais vu le jour, car le PQ a été battu à l’élection suivante par le Parti libéral (PLQ).

Le 28 mars dernier, la Coalition Avenir Québec (CAQ) a mis un terme au statu quo. Fort de son écrasante majorité parlementaire, le gouvernement Legault a décidé d’interdire le port de signes religieux, mais seulement aux policiers, gardiens de prison, juges et enseignants. La contestation a repris de plus belle, bien que le projet représente un compromis.Mouvement anti-laïcité: l’histoire se répète au Québec

Le 7 avril dernier, le collectif canadien anti-islamophobie a organisé une manifestation contre la nouvelle loi à Montréal, rassemblant au moins 5.000 personnes. Des organisations militantes de gauche ont pris part à la marche, de même que plusieurs représentants des communautés sikhe, juive et musulmane. Les manifestants ont scandé des slogans tels que «Le Québec, c’est chez nous!» et «Legault, raciste!» Une manifestante brandissait une pancarte sur laquelle étaient dessinées des croix gammées et arborait le slogan «loi caquiste, loi fasciste».

Les images de la manifestation ont rapidement semé la controverse sur les réseaux sociaux. Depuis dimanche, la controverse se poursuit. Certains internautes se sont dits choqués de voir des manifestants associer le gouvernement Legault à des régimes fascistes. Le 8 avril dernier, un célèbre animateur de radio, Luc Lavoie, a d’ailleurs comparé François Legault à Hitler. L’animateur a été forcé de se rétracter, après que le bureau du Premier ministre lui en ait fait la demande.

Les organisateurs de la manifestation ont également retenu l’attention. Le président du collectif canadien anti-islamophobie, Adil Charkaoui, est soupçonné par des chroniqueurs et internautes d’appartenir à une mouvance radicale et terroriste de l’islam. Arrêté en 2003 puis relâché, il a été suspecté par les autorités canadiennes d’avoir suivi un camp de formation d’Al-Qaïda* en Afghanistan.

Dans son best-seller Djihad.ca, le journaliste Fabrice de Pierrebourg a révélé que le nom de Charkaoui figurait dans des dossiers des agents français chargés de la lutte au terrorisme. L’auteur a aussi révélé que des agents du Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) l’avaient entendu «échafauder le scénario du détournement d’un avion». Toutefois, le Marocain d’origine n’a jamais été formellement accusé. Organisateur principal de l’événement, il a livré un discours enflammé devant la foule.

«Il faut contester ce projet. Ne vous laissez pas faire. Ne vous laissez pas diviser. Personne ne va nous dicter comment vous habiller ou comment travailler», a lancé Adil Charkaoui devant les manifestants rassemblés sur la place du Canada.

L’imam Salam Elmenyawi a également pris la parole devant la foule. Personnage moins controversé que Charkaoui, il est néanmoins connu pour ses positions musclées en faveur de l’islam. En 2004, l’imam Elmenyawi demandait au ministre québécois de la Justice, Jacques Dupuis, d’instaurer une instance d’arbitrage et de médiation qui lui aurait permis de rendre des décisions au Québec en vertu de la charia, la loi islamique. Cette demande a été complètement ignorée par le Québec.

Des organisateurs controversés

Learn Hebrew online

En 2015, lors d’une commission parlementaire à l’Assemblée nationale du Québec, M. Elmenyawi recommandait aussi d’interdire les moqueries visant les religions. Le Conseil musulman de Montréal, que l’imam préside encore aujourd’hui, exhortait le gouvernement à encadrer ce phénomène. Cette intervention avait suscité la polémique, certains commentateurs y voyant un danger pour la liberté d’expression.

À la fin des discours d’Adil Chakaoui et de Salam Elmenyawi, des manifestants ont scandé plusieurs fois «Allah Akbar» (Dieu est grand). La vidéo qui montre la scène, partagée sur la page Facebook du collectif canadien anti-islamophobie, a grandement fait réagir.

Le climat est de plus en plus tendu dans la Belle Province. Depuis son dépôt le 28 mars dernier, la nouvelle loi sur la laïcité retient l’attention et crée des tensions entre Ottawa et Québec. Malgré tout, le gouvernement Legault semble bien résolu à garder le cap.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “«Allah Akbar», une manif islamiste anti-laïcité organisée au Québec par un proche d’Al Qaïda

    1. Cyrano

      Le canadiens sont comme les français : ils regarde le bobo au doigt alors qu’ils sont contaminés par un cancer.

    2. NORBERT LACHKAR

      BRAVO LA PIEUVRE DEPLOIE SES TENTACULES.LES ARABES C’EST UN CANCER AVEC UNE CHAINE GANGLIONNAIRE ET DES METASTASES QUI S’ETENDENT MAINTENANT AU DELA DE L’EUROPE.JE PENSE QU’IL EST GRAND TEMPS DE LES ARRETER AVANT QU’IL NE SOIT TROP TARD !!!!!

    3. Robert Davis

      Les quebecquois n’ont pas l’air d’avoir compris qu’ils ont pratiquement perdu leur pays, ce sont les mus qui font la loi chez eux. Il est temps qu’ils réagissent avant de se retrouver en prison ou au poteau pour n’être pas…mus!!!

    4. HENRIETTE Irène

      M. Lachkhar a raison concernant la pieuvre, mais on oublie que seln les découvertes récentes on a vu que la pieuvre est très très très intelligente.
      Ce ne sont donc pas les personnes intelligentes qui dirigent le monde en grande partie, ni surtout qui envahissent celui-ci avec l’accord des nos « blancs » qui restent bouche bée sans agir.. Dès le début d’un cri allah akber, on aurait dû agir, vu le passé de ces gens au VIè siècle. Tous ces gouvernements qui autorisent les manifs criminelles qui luttent « contre » ces dévoyés le payeront tôt ou tard., même et surtout les innocents. qui alertent le monde entier. A commencer par les Anglais, si rapides à conquérir le monde ont laissé prononcer des discours enflammés dans les parcs anglais…..

    5. alauda

      Bonne nouvelle, les accusations de racisme (première vidéo) ne font plus recette au Québec :
      « La thèse du racisme québécois invalidée : la faible religiosité distingue la province » 27 février 2019, article du Journaldemontreal .com, d’après une étude sociologique. « Le faible sentiment religieux explique mieux que le racisme pourquoi les Québécois s’opposent davantage aux accommodements raisonnables que le reste des Canadiens ».

      L’article philosophique de Léolane Kemner « la Caverne », publié dans le même journal en ligne le confirme. « Les pires geôliers de la conscience des peuples » n’effraient plus ceux « qui ont les yeux lavés devant la montée de l’intégrisme religieux ». Les yeux lavés, c’est plus fort que simplement décillés.

      Bien que je goûte pas plus cela Platon, qui avait supprimé la poésie de sa République idéale, son mythe de la caverne reste une des pages les plus lumineuses qui nous ait été transmise de la pensée grecque. L’inspiration qu’en tire Léolane Kemner conserve sa fraîcheur à la relecture. On n’en n’épuise pas le sens en cinq minutes, comme la plupart des textes qui nous passent sous les yeux.

      Bonne nouvelle.
      Et comme entre francophones, on se comprend, que vive le Québec libre, au moins dans son indépendance d’esprit. Parce que les tartuffes, on en vraiment soupé.

    6. alauda

      Ce projet de loi au Québec qui suscite la rage de Charkaoui, consorts & Cie est vraiment passionnant à suivre.

      « Le multiculturalisme aujourd’hui, c’est une idéologie qui repose sur une inversion du devoir d’intégration », tel le définit le sociologue Mathieu Bock-cote, auteur de « L’empire du politiquement correct » (28 mars 2019, Cerf)

      https://twitter.com/TV5MONDEINFO/status/1116385187779182592

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *