toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

« Aimez vos ennemis» : du « néo-christianisme » juif


« Aimez vos ennemis» : du « néo-christianisme » juif

6:22 « Heureux serez-vous, lorsque les hommes vous haïront, lorsqu’on vous chassera, vous outragera, et qu’on rejettera votre nom comme infâme […] »
6:27 « Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent. »
6: 28 « Bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous maltraitent […]»
(Évangile selon Saint Luc, Chapitre 6).

Cette culture du masochisme est une des traditions les plus ancrées dans l’inconscient collectif chrétien de l’Occident. Dès lors, comment s’étonner devant la désarmante mansuétude dont font preuve tant d’occidentaux vis-à-vis des tueurs qui les frappent au nom de l’islam ? Des chrétiens sont malheureusement opprimés dans la plupart des pays musulmans, quand ils ne sont pas attaqués sur le sol occidental comme le père Jacques Amel, odieusement égorgé en 2016 par deux djihadistes dans son église à Saint-Etienne-du-Rouvray en France.
Et pourtant, au lieu de se révolter , le Vatican préfère fermer les yeux sur ces exactions. Mais est-ce si surprenant si l’on relit les passages cités plus haut et tirés des Évangiles selon Saint-Luc ?

Nietzsche n’avait-il pas déjà analysé les valeurs morales chrétiennes en écrivant :
« La faiblesse doit être, à coup de mensonges, renversée en mérite, cela ne fait aucun doute […] »
– Et puis !
– « et l’impuissance qui n’exerce pas de représailles en ‘‘bonté’‘ ; la bassesse craintive en ’‘humilité’‘ ; la soumission à ceux que l’on hait en ‘‘obéissance’‘(…).
(L’incapacité du faible) à se venger s’appelle volonté de ne pas se venger, peut-être même pardon (‘‘car ils ne savent pas ce qu’ils font….). On parle aussi de l’‘‘ amour de ses ennemis’‘ – tout en transpirant. »
(Friedrich Nietzsche ; La Généalogie de la Morale ).

Lorsque l’on demanda en 2011 à l’historien Jean-Luc Pouthier (spécialiste du fait religieux contemporain), où l’on pouvait encore trouver l’idée chrétienne de rédemption, il répondit sans hésitation : « Dans le système judiciaire actuel ».
Combien de juges ont avoué avoir relâché des violeurs en série et toutes sortes de criminels au nom d’une «miséricordieuse» ‘’deuxième chance’’ ? La ‘’deuxième chance’’ n’est-elle pas la version laïque de la rédemption chrétienne ?

Même si le christianisme n’a pas – loin s’en faut – au cours de l’histoire fait preuve de cette mansuétude, il nous semble que le souvenir du martyre des premiers chrétiens fait un retour puissant dans la psyché d’un monde occidental qui porte inconsciemment en lui la menace de l’ anathème évangélique : « Malheur à vous, riches… ».
L’Occident a «mauvaise conscience » d’avoir réussi à produire des sociétés évoluées et riches alors que le christianisme,lui, proposait le bonheur par la pauvreté (Évangile selon Saint Luc; 6.20) .

Luc l’évangéliste serait selon la tradition un Juif hellénisé, et selon les recherches actuelles un Grec païen qui s’était rapproché du judaïsme via le judaïsme hellénistique (né de la rencontre entre la tradition religieuse hébraïque et la culture hellénistique) . La fameuse révolte des Macchabées qui donna naissance à la célébration de Hanouka fut, il faut s’en souvenir, une lutte des Juifs de Judée contre les Séleucides mais aussi un conflit interne au peuple juif opposant les traditionalistes aux Juifs hellénisants. (1)
On peut se dire que cette lutte intestine se joue à nouveau, depuis plusieurs années, entre d’une part les Juifs libéraux et athées et d’autre part les Juifs traditionalistes et orthodoxes sionistes (d’autres mouvements orthodoxes ne le sont pas) .

Cette tendance que j’appelle néo-chrétienne (quoique que venant paradoxalement du christianisme primitif) est issue du dévoiement des Juifs américains libéraux ou athées votant pour le Parti démocrate et qui, sous la houlette de Juifs honteux tel que le sénateur américain pro-«palestinien» Bernie Sanders, se rapprochent de plus en plus du socialisme dans lequel Nietzsche voyait un rejeton du christianisme :«Les jugements moraux chrétiens en résidus partout dans les systèmes socialistes et positivistes. » (Friedrich Nietzsche; Le Nihilisme européen )

Je vais citer maintenant une liste très loin d’être exhaustive de faits accablants qui démontrent «la tendance masochiste néo-chrétienne » de nombreux Juifs adeptes des droits-de-l’hommisme (qui sont aussi une version laïque d’un christianisme «façon » Saint Luc): commençons par ces groupes qui aux USA comme en Angleterre ont osé prononcer l’une des prières les plus importantes de la liturgie juive pour les « âmes » des terroristes/djihadistes du Hamas éliminés par Israël (vous pouvez voir sur youtube une vidéo atterrante d’un de ces groupe, titrée : Unbelievable : London Jews say Kaddish for Hamas terrorists ) .

Un autre groupe de jeunes Juifs américains qui s’appelle ‘’If not now ‘’, utilise les mêmes méthodes abjectes et n’hésite pas à dévoyer le sens des citations de Rabbins du Talmud afin de «lutter contre l’occupation par Israël des territoires palestiniens » [sic].
Aujourd’hui , l’une des deux plus importantes institutions juives américaines, l’ Anti-Defamation League (ADL), qui a normalement comme vocation de défendre Israël et de combattre l’antisémitisme, s’est arrogé le droit de dire par la voie d’un communiqué que « les leaders israéliens devaient cesser de délégitimer les partis arabes de la Knesset ».

L’ADL se fiche de savoir que ces partis arabes sont antisionistes et apportent officiellement leur soutien au terroristes du Hezbollah, du Hamas ou du Fatah !

6:27 « Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent. »
6: 28 « Bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous maltraitent […]»
(Évangile selon Saint Luc, Chapitre 6)

Évidemment en Israël aussi ce mouvement particulièrement pervers a atteint une partie de la population, à l’instar par exemple des ONG Breaking the silence, Chalom Archav et Yesh Gvul qui sont soutenues financièrement par l’UE afin de diffamer à travers le monde entier l’État juif et son armée, tout en supportant le Hamas et/ou le Fatah. Le samedi 30 mars 2019, en plein coeur de Tel-Aviv, des anarchistes «juifs» ont manifesté leur soutien au Hamas alors que les enfants israéliens du sud du pays devaient se cacher dans les abris à cause des tirs de roquettes lancées par les Arabes de Gaza (ces anarchistes ont même déployé un drapeau de l’imaginaire État «palestinien», ce qui est plus qu’ironique quand on sait que l’anarchisme a en horreur la notion même d’État).
Il existe même des universitaires israéliens qui appellent au boycott…des universités israéliennes.

La liste de tous ces dévoiements serait trop longue à énumérer mais il est malheureusement indéniable que cette tendance de fond devient de plus en plus préoccupante.
Le peuple juif traverse une crise d ’identité d’une gravité exceptionnelle qui se manifeste par un rejet de plus en plus important du judaïsme traditionnel et du sionisme.

Tous ces Juifs ont l’air de vouloir inconsciemment renouer avec l’idée du martyre des premiers chrétiens. La pathologique mauvaise conscience juive n’en finit pas de faire des ravages. Cette «mauvaise conscience» pourtant louée par le philosophe Emmanuel Levinas comme étant ce qui caractériserait l’humain (E. Levinas; Éthique comme philosophie première, Chapitre V ).
J’ai toujours pensé que la très influente philosophie levinassienne concernant l’altérité et le visage d’autrui émanait selon moi de l’anarchisme chrétien d’un Tolstoï, auteur dont Levinas était un fervent admirateur, et qui mettait en avant le «tendre l’autre joue» comme message principal du christianisme. La pensée de Levinas a largement influencé nos sociétés occidentales (la société juive incluse) en la culpabilisant à outrance.
Il est temps pour nous tous de relire ce qu’écrivait le Roi Salomon dans L’ Ecclésiaste (7:16) :« Ne sois pas juste à l’excès, ne soit pas sage plus qu’il ne faut, pourquoi t’exposer à la ruine ? (2)

© Frédéric Sroussi (journaliste-essayiste) pour Europe-Israël.org

(1) Wikipedia
(2) Bible du rabbinat français sous la direction du Grand Rabbin zadoc kahn.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Frédéric Sroussi est journaliste et essayiste. Il a collaboré, entre autres, au Journal du Parlement français, à l'édition française du Jerusalem Post, à la revue de l'Instituto Centroamericano de Prospectiva e Investigación (ICAPI) ou encore à la revue France-Israël Information. Il est aussi l'auteur de deux essais.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “« Aimez vos ennemis» : du « néo-christianisme » juif

    1. Fifi26

      « Aimez ces ennemis, ne pas les maudire, les bénir ».
      C’est simplement ne pas se venger soi-même, mais attendre à travers la prière au nom de Jésus, le secours de l’Eternel., le changement de circonstances comme quand l’ennemi Saul qui persécutait les chrétiens au début du christianisme (voir les Actes) est devenu l’apôtre Paul !
      Les hommes ont déformé les Evangiles et la Parole du Seigneur pour faire n’importe quoi et manipuler les hommes et leur enlever leur bon sens.
      D’ailleurs si vous lisez les Evangiles Jésus faisait preuve de bon sens comme Salomon dont il citait le nom même, en payant l’impôt et en disant de rendre « à César ce qui est à César ». Il est même dit danst les écrits de l’apôtre Paul de prier pour la paix du pays ou on habite et d’être en paix si possible avec tous les hommes ».
      Et si ce n ‘est pas possible, prier que les hommes retrouve leur bon sens et attendre l’intervention de L’Eternel comme je disais au début.

    2. Robert Davis

      Les juifs hellénistiques qui ont fait tant de mal aux vrais juifs sont revenus parmi nous avec les crapules « libéraux » du parti democRATS et avec St. Luc le dégénéré…Serait-ce un « bien pour un mal » ou l’inverse? relisons Zadig!

    3. Ingrid Israël Anderhuber

      Comment ne pas s’étonner non plus devant la désarmante mansuétude dont font preuve tant d’occidentaux vis-à-vis des meurtres légalisés de bébés (IVG), l’homosexualité qui est devenue une norme dans notre société actuelle, la pornographie, les scènes de sexes pratiquement présentes dans tous les films, toutes les séries télévisées, la débauche (relation sexuelles hors mariage), la moquerie (« humour » en terme moderne) etc. ?

      Si, comme vous semblez le penser, l’occident était véritablement « Chrétien » ou « Messianique » (selon la racine grecque ou hébraïque du terme Christ égal Messie) vous n’auriez jamais eu à écrire cet article…

    4. m.jourdan

      Non!pas de confusion sut l,enseignement dr Yeshua sur lr pardon . Le saint esprit nous aide a amener nos ennemis a la justice de Dieu.
      Le patdon est une puissance qui libere l,intervention dr Dieu.

      SVP nous avons besoin dans nos circonstances actuelles, de nous encourager,de prier et d,etre eclaire.

    5. Circonstances exténuantes

      Il est vrai que la doctrine chrétienne a laissé des séquelles. Et ça ne dérange pas grand monde qu’elle soit professée pour les autres et jamais appliquée chez ses auteurs. Ce n’est pas en tendant l’autre joue que les partisans de cette idéologie ont christianisé l’Europe, mais bien par la terreur, la roue, le pilori, le bûcher et autres pratiques sadiques.
      Cependant, le véritable problème ne se situe pas dans les mouvements déjudaïsés de l’Amérique, mais dans les plus hautes instances en Israël.
      Quand un gouvernement se vante d’avoir « mené à bien » une opération contre le Hamas en ayant « réussi » à ne tuer personne, on est en droit d’être inquiets. Quand le réflexe de toute une population victime de bombardements, d’incendies, de coups de couteaux, etc., consiste à vouloir très faiblement un traitement radical des ennemis mais surtout d’avoir peur que des « innocents » soient touchés à Gaza, on est en droit de s’inquiéter.
      Une question persiste cependant : s’agit-il réellement d’une influence des théories chrétiennes ou d’une mentalité d’esclaves incapables de surmonter la tendance à la servilité due à un trop long exil?
      A moins que la réponse soit « les deux », et que la seconde se serve de la première comme d’un cache.
      Néanmoins, le peuple d’Israël ne se cache pas et vit pleinement sa judéité. Pour les dirigeants, c’est une autre paire de manches.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap