toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Quel est le lien entre le téléphone cellulaire piraté de Gantz et l’abstention de frappe israélienne des sites nucléaires iraniens en 2012 ?


Quel est le lien entre le téléphone cellulaire piraté de Gantz et l’abstention de frappe israélienne des sites nucléaires iraniens en 2012 ?

Le nouveau parti bleu-blanc qui s’acharne pour remporter les prochaines élections israéliennes est dirigé ou soutenu par des individus qui ont contraint en 2012 le Premier ministre Benyamin Netanyahu et le ministre de la Défense Ehud Barak à annuler leur projet d’attaque préventive contre le programme iranien d’armement nucléaire en pleine évolution. Trois ans plus tard, ces mêmes personnes soutiennent avec enthousiasme l’accord nucléaire signé par six puissances mondiales dirigé par le gouvernement Obama.

Parmi eux se trouvaient les anciens chefs d’état-major, Benny Gantz et Gaby Ashkenazi. Leur collègue, le chef du parti, Yair Lapid, s’est exprimé à grands cris contre la volonté de Netanyahou d’empêcher l’accord nucléaire. Lapid a affirmé que l’appel spectaculaire du Premier ministre auprès du Congrès américain, à cette époque, ferait dérailler les relations stratégiques entre les États-Unis et Israël.

«L’affaire des sous-marins» est aujourd’hui pilotée par les mêmes acteurs. Elle comporte deux aspects : criminel et stratégique. Dans le premier cas, le Premier ministre avait fait l’objet d’une enquête exhaustive, soupçonné de corruption et avait été déchargé de tout gain financier ou de tout autre lien avec la transaction. Des accusations ont été déposées contre une longue lignée de responsables et un commandant militaire. Le procureur général a par ailleurs confirmé que Netanyahu avait toute l’autorité nécessaire pour prendre la décision d’acheter les sous-marins supplémentaires à l’Allemagne.

En ce qui concerne l’aspect stratégique de la controverse sur les sous-marins, les mêmes personnes qui s’étaient opposés contre l’option militaire contre l’Iran avaient objecté il y a neuf ans à l’achat par Israël d’un sixième sous-marin du chantier naval allemand ThyssenKrupp, car il aurait fait pencher la balance en faveur d’une attaque militaire contre l’Iran, en armant Israël d’une capacité de «deuxième frappe» contre une éventuelle attaque iranienne.

Cette fois, Netanyahu n’a pas été intimidé par les généraux. Il a acheté le sixième sous-marin contre leur conseil – pour lequel ils ne lui pardonneront jamais.

Aujourd’hui, de nombreux experts conviennent que non pas six, mais huit ou dix de ces sous-marins renforceraient la position stratégique d’Israël dans la région.

L’achat des sous-marins allemands par l’Égypte a également été instillé dans la campagne électorale en cours. Netanyahu est accusé d’avoir donné à la transaction un laissez-passer, contraire aux intérêts de la sécurité israélienne, afin de remplir les poches des membres de sa famille et de gagner sa vie.

Les sources militaires et les services de renseignements de DEBKAfile retirent la sous-transaction égyptienne de la campagne électorale et mettent les choses au clair. Si Netanyahu avait hypothétiquement conseillé à Berlin de refuser la vente, le Caire se serait tourné plutôt vers la Russie, la Chine ou la Corée du Sud, auquel cas Israël n’aurait eu aucun mot à dire sur la vente ou la connaissance des systèmes installés sur les sous-marins. Les Allemands étaient disposés à écouter et à partager des informations avec Israël. Par conséquent, Netanyahu a uniquement agi dans l’intérêt de la sécurité nationale en approuvant la sous-transaction allemande avec l’Égypte.

Néanmoins, l’ancien ministre de la Défense, Moshe Ya’alon, membre du premier quartet du parti bleu-blanc, a été jusqu’à présent, mercredi 20 mars, l’accusateur de Netanyahu de conduite déloyale et traitrise !

À cet instant, Netanyahu a fait entendre sa voix. Accompagné d’Avi Dichter, président de la commission des affaires étrangères et de la sécurité de la Knesset et ancien chef du service de sécurité du Shin Bet, il s’adressa aux journalistes de sa résidence à Jérusalem. Le Premier ministre n’a pas tenté de se défendre contre ces accusations, qu’il considère scandaleusement infondées. En guise, il remit en surface son arme concernant le piratage du smartphone du leader du Bleu et Blanc, Benny Gantz. Il accuse son rival de continuer à se porter candidat aux élections en tant que futur Premier ministre, tout en exposant Israël au danger, car l’Iran n’attend que la possibilité d’utiliser le contenu tiré de son téléphone portable pour l’extorsion. Il ne peut sauver sa peau, a déclaré le Premier ministre, qu’en dévoilant clairement le contenu du téléphone et neutralisant ainsi la menace iranienne.

Learn Hebrew online

« Benny Gantz, que cachez vous au public israélien ? », a demandé le Premier ministre. «Que savent les Iraniens sur vous que vous nous cachez ? Ce n’est pas une affaire de commérages mais de sécurité nationale. Alors viens au net !

Dichter a déclaré : « La violation par l’ennemi du téléphone portable d’une personne prétendant au poste de Premier ministre a des connotations désastreuses ».

Il ressort clairement de leurs remarques que tous deux savent exactement ce que contient le smartphone de Gantz et lui font savoir que s’il ne dévoilait pas son contenu, quelqu’un d’autre le ferait pour lui. Bien que l’Iran ait nié avoir piraté le téléphone mercredi, ses dirigeants doivent se moquer doucement d’avoir saisi le centre de la campagne électorale de l’État sioniste.

Source Debkafile – Adaptation Thérèse Zrihen-Dvir

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Quel est le lien entre le téléphone cellulaire piraté de Gantz et l’abstention de frappe israélienne des sites nucléaires iraniens en 2012 ?

    1. Robert Davis

      ganz est le pire des crétins, un traitre et probablement corrompu par les ennemis d’Israel. Si la frappe avait eu lieu en 2012 l’affaire des bombes nucléaires iraniennes aurait été derrière nous depuis longtemps. ganz devrait être derrière les barreaux pour trahison et menées anti Israéliennes. lapid ne vaut pas bcp mieux mais ganz est le pire de tous.

    2. Robert Davis

      ganz est tellement POURRI qu’il est plus que, probable que son téléphone n’ait pas été piraté du tout mais ses données fournies volontairement aux iraniens. Déjà la plupart des généraux sont des ânes qui ne connaissent que le métier des armes ce qui serait suffisant s’ils s’en tenaient à l’armée mais en politique ils sont un grand danger pour Israel.

    3. Asher Cohen

      @Robert Davis
      Gantz était le chef d’état major de Tsahal ce qui serait contradictoire avec un manque de patriotisme. Quels faits objectifs avez-vous pour l’accuser ainsi? De même sur quels faits objectifs se fonde-t-on pour accuser Netanyahu de s’être enrichi dans l’affaire des sous marins?

    4. MAGUID

      à Asher Cohen, qui a parlé de rapport …..? Quelle mauvaise foi dans ton questionnement. Tu cherches à faire diversion, dans le but de défendre ton idole. C’est humain, mais c’est quand-même de la mauvaise foi. Et, pire encore, tu serais capable de veauter pour lui. Merci à Robert Davis.

    5. Franck DEBANNER

      Accuser les généraux et hauts gradés de Tsahal de manque de patriotisme, c’est faux. Idem, pour la majorité des malheureux Israéliens qui votent pour les tordus de gauche.

      Le problème, c’est la perversion mentale permanente instillée à forte dose par les merdia israéliens. Je ressens cela de manière très insupportable, chaque fois que je me rends en Israël. Je constate avec inquiétude que cette perversion mentale atteint même des membres de ma famille. Elle atteint des enfants d’authentiques héros des guerres de 1967 et suivantes.

      Sur le plan militaire, les généraux et stratèges israéliens sont, sans doute, parmi les meilleurs au monde. Mais ils ont été formatés par yimâ chémom les ordures de gauche, pour croire définitivement que les MUSULMANS ne nous veulent pas de mal. Car les dégénérés maudits de gôche, refusent la réalité : La guerre permanente menée par les musulmans contre Israël et les Juifs, est une guerre motivée par l’islam et seulement par l’islam. Car effectivement, sans l’islam, tous les autres « problèmes » seraient solubles..

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *