toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Procès Merah : Abdelghani Merah, aîné de la fratrie, décrit la haine et la violence dans la famille


Procès Merah : Abdelghani Merah, aîné de la fratrie, décrit la haine et la violence dans la famille

Abdelghani Merah, aîné de la fratrie, a décrit la violence qui régnait dans la famille Merah et a affirmé qu’à cause d’Abdelkader Merah, “Mohamed est devenu un tueur d’enfants”.

Abdelkader Merah est-il responsable de la radicalisation de son frère Mohamed ? L’aîné de la famille, Abdelghani Merah, semble le croire. Témoin de l’accusation, il est revenu sur l’histoire de sa famille mercredi 27 mars, rapporte BFMTV. Ses premiers mots ont été pour les victimes, dont il a cité les noms, et pour leur famille.

S’adressant à Samuel Sandler, père et grand-père de victimes de l’école juive Ozar Hatorah, il s’est dit « désolé », ajoutant : « La dernière fois qu’on a tué des enfants juifs, c’étaient des nazis ».

« Il faut être né dans le même seau de haine »

A propos d’Abdelkader Merah, il a affirmé ne pas parvenir à le regarder car « ce n’est pas mon frère, c’est celui qui a envoyé Mohamed Merah à la mort ». Devant la cour d’assises spéciale de Paris, Abdelghani Merah a évoqué la violence familiale, les coups du père envers la mère et les garçons qui se battent entre eux. Il s’est excusé pour la mauvaise influence qu’il aurait eu sur son petit frère, qu’il aurait entraîné dans la drogue et l’alcool dès ses six ans. « Si c’est de ma faute ce qu’est devenu Kader, je veux lui dire qu’à cause de lui, Mohamed est devenu un tueur d’enfants », a-t-il déclaré. « Kader, c’était la tumeur de la famille », a-t-il ajouté, cité par France Bleu.

« Pour connaître la famille Merah, il faut être né dans le même seau de haine », a-t-il dit à propos de ses proches. Comme le rappelle la chaîne télévisée, les relations entre l’aîné et le cadet sont devenues très compliquées au début des années 2000, faites de violences, jusqu’à ce qu’Abdelkader donne « sept coups de couteau » à son grand frère, selon lui par vengeance.

Revenant sur la personnalité de Mohamed Merah, Abdelghani Merah a affirmé que « c’était quelqu’un de déchiré » qui « était complètement en roue libre » et « ultra-battu par Kader ». L’accusé a tenté de se défendre après ce témoignage en évoquant la violence « normale » dans la famille et dans la cité où ils vivaient.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Procès Merah : Abdelghani Merah, aîné de la fratrie, décrit la haine et la violence dans la famille

    1. Rahel

      Dans chaque famille musulmane, il y a des radicalises, il faut le savoir, nous, juifs, chretiens, avons les notres mais ne passent pas a l acte, a part l attentat recent dans la mosquee !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *