toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’Inde préfère la technologie de la défense israélienne pour affronter le terrorisme venant du Pakistan 


L’Inde préfère la technologie de la défense israélienne pour affronter le terrorisme venant du Pakistan 

L’Inde est sans doute un des pays qui a le plus souffert du terrorisme islamique venant du Pakistan voisin. La firme Israel Aerospace Industries (IAI) a signé un accord avec le ministère indien de la Défense pour la vente de 50 drones aériens Heron.

La valeur totale de la vente est de 500 millions de dollars américains, ont rapporté  les médias indiens. Cette acquisition  intervient alors que les tensions entre les l’Inde et le Pakistan se sont intensifiées.

Il y a trois semaines, les tensions entre les soldats indiens et les pakistanais  ont éclaté après qu’un groupe terroriste pakistanais Jaish-e-Muhammed a perpétré un attentat-suicide dans un bus transportant des officiers de la police des gardes-frontières indiens et tué 44 personnes, l’attentat terroriste le plus meurtrier depuis la séparation du Cachemire et le Pakistan en 1947.

Le 26 février, les forces aériennes indiennes ont riposté après l’attaque contre des cibles pakistanaises au Pakistan, qui a riposté par des tirs d’artillerie transfrontaliers sur des sites indiens au Cachemire.

L’Inde aurait ensuite  utilisé le SPYDER System pour abattre un drone pakistanais. L’incident avait marquée la première interception d’un véhicule sans pilote par le système de défense antiaérienne fabriqué par  l’israélien  Rafael.

L’armée indienne a abattu ce drone pakistanais à l’aide d’un missile Derby tiré par le système de défense aérienne SPYDER, fabriqué par Rafael. L’armée de l’air indienne a utilisé des systèmes fabriqués par Israël pendant les frappes, notamment des drones IAI Heron et des nacelles Rafael Litening installées sur des jets Mirage-2000.

Les 50 Heron qui sont achetés par les indiens  sont  l’un des systèmes d’armes les plus efficaces des forces aériennes israéliennes, qui s’en servent pour des missions de reconnaissance et de collecte d’informations.

Ce drone de moyenne altitude à long rayon d’action, est conçu pour des missions tactiques et stratégiques. Il peut emporter une charge de 470 kg, rester dans les airs pendant plus de 45 heures, monter à une altitude de 35 000 pieds (10 660 mètres), et parcourir jusqu’à 350 km. D’une longueur totale de 8,5 m, il présente une envergure de 16,6 m.

 

Pour affronter le terrorisme venant du Pakistan, l’Inde se dote de 50 drones « made in Israel »

Learn Hebrew online

En juin dernier, Israël a signé un autre accord de 600 millions de dollars pour louer à l’armée allemande sept drones Heron-TP, une version beaucoup plus grande du Heron.

Au cours des dernières années, le Heron a déjà été vendu au Vietnam, à la France et à la Turquie. Des modèles ont également été loués au Canada et à l’Australie, et le Maroc opère le Heron acquis auprès de la France.

La machine de terreur est toujours intacte au Pakistan.

L’Inde et le Pakistan se sont livré trois guerres depuis leur indépendance en 1947. Ces deux rivaux régionaux, qui sont tous deux des puissances nucléaires,ont des relations glaciales, même si un processus de paix est théoriquement en cours.

L’Inde s’est retirée des pourparlers officiels de paix après les attentats islamistes commis en 2008 à Bombay, la capitale économique indienne. New Delhi attribue ces attentats, qui ont fait 166 morts, à un groupe extrémiste basé au Pakistan, le Lashkar e-Taïba, et aux services spéciaux pakistanais.

New Delhi accuse depuis longtemps son voisin d’héberger et de soutenir des groupes extrémistes, des accusations que rejette régulièrement Islamabad. La direction indienne est actuellement de plus en plus préoccupée, selon des experts, par la possibilité que l’insécurité croissante au Pakistan menace la sûreté de l’arsenal nucléaire d’Islamabad.

New Delhi avait également été stupéfait d’apprendre que le chef d’Al-Qaïda Oussama ben Laden, abattu le 2 mai  2011 au Pakistan par un commando américain, vivait depuis longtemps dans la ville de garnison d’Abbottabad, à seulement deux heures de route de la capitale Islamabad.

Entre 1996-2001, les Talibans se rendent maîtres en Afghanistan avec l’aide de l’armée pakistanaise. Seulement en automne 2001, le Pakistan opère un revirement spectaculaire et abandonne ses alliés talibans pour soutenir l’intervention militaire américaine en Afghanistan.

Les militants pakistanais qui avaient combattu avec les Talibans jusqu’à leur défaite à la fin de 2001, ceux aussi qui s’étaient engagés au Cachemire, ont peine à rentrer dans le rang après avoir bénéficié des encouragements et de l’aide des  services secrets pakistanais, le très puissant Inter-service Intelligence (ISI).

L’Inde et Israël partagent des appréhensions semblables concernant le terrorisme islamique

Le 11 septembre 2001, alors que des cellules d’al-Qa’ida organisaient leurs attentats terroristes sur les villes de New York et Washington, un événement marquant se déroulait à l’autre bout du monde : à New Delhi, des officiels israéliens de la Défense et du Renseignement, conduits par le conseiller pour la Sécurité nationale Uzi Dayan, rencontraient leurs homologues indiens afin de discuter des menaces communes auxquelles les deux pays devaient faire face.

Les impératifs stratégiques régionaux et mondiaux ont  créé un consensus à New Delhi et à Jérusalem : l’alliance stratégique entre l’Inde et Israël est mutuellement bénéfique à court aussi bien qu’à long terme.

L’avenir de l’alliance stratégique entre l’Inde et Israël est lié à des considérations d’ordres domestique et régional, ainsi qu’à un environnement stratégique global. Aujourd’hui, la plupart de ces variables semblent favorables à un développement des liens entre New Delhi et Jérusalem : les deux pays se sont découverts des affinités socioculturelles très riches, leur coopération économique est mutuellement bénéfique, ils collaborent ensemble politiquement et stratégiquement, et leur partenariat dans les sphères de la défense et de la sécurité se développe de manière significative.

De surcroît, depuis le 11 septembre 2001, la lutte anti-terroriste menée par les États-Unis est un cadre privilégié pour un rapprochement multilatéral de l’Inde et d’Israël avec d’autres partenaires régionaux et globaux, comme la Chine, luttant aussi contre le terrorisme islamiste.

Les liens stratégiques toujours plus étroits entre l’Inde et Israël ainsi que leur coopération nucléaire provoquent de sérieuses préoccupations dans le monde musulman. Ce dernier pensait toujours pouvoir influer sur son allié indien, notamment concernant sa position envers Israël. Les liens indo-israéliens furent également très mal perçus par les pays arabo-musulmans avec qui l’Inde avait des liens traditionnellement étroits. De plus, la coopération stratégique entre l’Inde et Israël risque de donner à ce dernier une position importante dans l’équation stratégique entre l’Asie du Sud et le Moyen-Orient, ce qui minerait considérablement les intérêts du Pakistan et de l’Iran dans ce complexe interrégional.

Reproduction autorisée avec la mention suivante:

© Souhail Ftouh pour Europe Israël

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *