toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’ancien chef de cabinet de la Maison-Blanche, Rahm Emanuel, reconnaît avoir empêché la libération de Jonathan Pollard


L’ancien chef de cabinet de la Maison-Blanche, Rahm Emanuel, reconnaît avoir empêché la libération de Jonathan Pollard

L’ancien chef de cabinet de la Maison-Blanche a dit au président de ne pas céder à la demande de Netanyahu de libérer Libard lors des négociations de paix de 1998.

Le maire de Chicago, Rahm Emanuel, a eu le mérite d’avoir convaincu le président d’alors, Bill Clinton, de ne pas inclure la libération de prison de Jonathan Pollard dans les concessions réclamées par le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors des pourparlers de paix israélo-palestiniens il y a 21 ans.

Dans un article paru le 7 mars dans le magazine Atlantic , le maire de Chicago, élu à deux mandats, a décrit son rôle dans les négociations dans le cadre de sa défense de la loyauté des Juifs américains envers leur pays. C’était en réaction aux récents tweets antisémites d’Ilhan Omar , un nouveau membre du Congrès musulman qui accusait les Juifs de double loyauté , entraînant des condamnations des deux côtés de la tribune du Congrès.

Emanuel a écrit que juste un jour après avoir quitté son poste de conseiller principal de Clinton, le président l’avait appelé de Wye House dans le Maryland, où Netanyahu était en négociation avec le président palestinien de l’époque, Yasser Arafat. Comme Arafat exigeait de nombreuses concessions mettant en danger Israël, Netanyahu demandait la libération de Pollard comme une chose qu’il pourrait ramener à son gouvernement comme une victoire.

Clinton, a-t-il dit, était « furieux que le sommet s’effondre » s’il ne concédait pas, et ses conseillers étaient divisés sur ce qu’il fallait faire.

« J’ai dit à Clinton de ne pas céder à la libération de Pollard, persuadé que Netanyahu avait besoin de l’accord plus que lui », a déclaré Emanuel. Netanyahu a signé le mémorandum de Wye River sans obtenir Pollard en retour.

Emanuel a également vanté son attachement aux intérêts américains plutôt qu’aux intérêts israéliens en tant que chef de cabinet de Barack Obama en 2009-2010.

«Je me suis vigoureusement opposé à la politique de Netanyahou d’étendre les colonies de peuplement israéliennes dans les territoires palestiniens», a-t-il écrit. « Pour mes ennuis, Netanyahu m’a qualifié [avec le conseiller présidentiel David Axelrod] comme  » Juif ayant la haine de soi « . »

Pollard, qui a fini de purger sa peine à perpétuité à 30 ans le 20 novembre 2015, n’a pas été autorisé à quitter les États-Unis dans le cadre de ses conditions de libération conditionnelle. Netanyahu aurait demandé à plusieurs reprises au président Donald Trump et à d’autres responsables américains de le laisser s’installer en Israël, mais jusqu’à présent sans résultat.

© Sandra Wildenstein – Europe Israël News
 

Learn Hebrew online

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “L’ancien chef de cabinet de la Maison-Blanche, Rahm Emanuel, reconnaît avoir empêché la libération de Jonathan Pollard

    1. maiman

      Plus rien ne me surprend de la part de ces renégats traitres à leur peuple.
      Comme on dit ils ne l’emporteront pas au paradis.

    2. Robert Davis

      Ce crétin de emmanuel a seulement prouvé qu’il un lâche doublé d’un imbécile triplé d’un âne pour de nombreuses raisons. La double allégeance est une PURE IDIOTIE, n’a-t-on pas un père et une mère? quand l’un des 2 est en danger on s’occupe de lui en priorité alors que emmanuel ne s’occupe que de lui-même et de cerveau fêlé. Quant aux mus pourquoi ne dit-il pas qu’eux n’ont qu’UNE seule allégeance celle de leur religion? ce type est un déchet qui ne vaut même pas autant que la poubelle où il devrait être!

    3. Robert Davis

      Puisqu’on a éffacé mon commentaire je le refais: ce type est un lâche doublé d’un imbécile triplé d’un âne : n’a-t-on pas un père et une mère? il est normal de donner la priorité à celui qui est en danger.Il a seulement démontré que les juifs comme lui ne sont que des déchets qui ne méritent que la poubelle. Pourauoi ne dit ilpas que les mus n’ont qu’une seule allégeance leur religion?

    4. Cyrano

      Comme partout dans le monde on demande toujours plus aux juifs. Tous les antisémites demandent aux juifs de laver plus blanc que blanc étant donné qu’eux même sont incapables de trier leur propre linge. C’est pas demain que ça s’arrêtera.

    5. Bella

      Encore 1 merde de démocrate
      Tous les gauchos du monde st des merdes….

      La gauche de cœur n existe plus depuis BLUM

      CETTE POURRITURE ANTI JUIVE DOIT FINIR SA VIE EN PRISON POUR TRAHISO À LA RAISON…
      .1
      Ammalek déguisé en juif

    6. Vov

      Je ne vois pas pourquoi dans ce cas, l’ambassade a refusé de protéger ce traître qui n’était motivé que par de l’argent, ne pas oublier que Pollard a été négocier ses renseignements auprès d’autres ambassades et contre rémunération, je ne comprend pas pourquoi Israël s’enlise avec ce Pollard, qu’il règle son cas avec la justice de son pays. Etre juif n’autorise personne a trahir son pays, surtout lorsqu’il s’agit d’un pays allié d’Israël !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *