toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Lance-roquettes, cartouches, fusil-mitrailleur: les découvertes de la police cité Neruda à Saint-Denis


Lance-roquettes, cartouches, fusil-mitrailleur: les découvertes de la police cité Neruda à Saint-Denis

Plusieurs armes, dont un lance-roquettes et un fusil-mitrailleur, ont été découvertes ce lundi par la police dans trois immeubles distincts à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Ce n’est pas la première fois qu’un tel arsenal est découvert dans ce département.

Trois arsenaux d’armes diverses ont été découverts ce lundi par les forces de l’ordre à plusieurs endroits de la cité Neruda à Saint-Denis, relate Le Parisien. Comme l’indique le quotidien français, ces découvertes ont été faites lors de vérifications en lien avec l’entretien des bâtiments.

Ainsi, «deux fusils de chasse et un fusil à lunette, cadenassé au niveau de la détente, et un sac contenant une centaine de cartouches de calibres 12 et 20 et des munitions de chasse» ont été retrouvés «rue de Chantilly, à deux adresses, aux 8e et 10e étages».

«Une carabine à air comprimé et 9 cartouches de 7.62 ainsi qu’un fusil-mitrailleur, sans munition et un lance-roquettes» ont été dénichés allée de L’Isle-Adam, au 10e étage. Et de préciser que le «tube» du lance-roquettes, non approvisionné, semblait inutilisable.

En attendant les résultats des expertises effectués par le laboratoire central de la police, le parquet a saisi en lien avec cette découverte la police judiciaire de Seine-Saint-Denis.

Ce n’est pas la première fois que des saisies d’armes ont lieu dans cette ville de la banlieue parisienne. Ainsi, les forces de l’ordre avaient déjà saisi en août 2017 un lance-roquettes, des explosifs, du matériel de police et plusieurs kilos de cannabis dans un local à vélo de la cité Jacques-Duclos à Saint-Denis.

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Lance-roquettes, cartouches, fusil-mitrailleur: les découvertes de la police cité Neruda à Saint-Denis

    1. Asher Cohen

      Je le répète pour la énième fois: des armes de guerre ne pourraient pas passer si fréquemment les frontières françaises et arriver si facilement jusqu’en Région Parisienne, si les autorités publiques ne le permettaient pas. Cela fait des décenies que l’on trouve ce type d’arsenal en Banlieue de Paris. A chaque fois la police en informe le Parquet, mais curieusement on n’en connait pas les suites, ni les filières. Ces armes transitent durant des centaines de Km des frontières jusqu’à la Banlieue de Paris en toute tranquilité? On est en droit de penser que le pouvoir politique arme les banlieues afin de disposer d’une seconde armée de réserve dans l’éventualité d’une guerre inter-ethnique. Cela concorde parfaitement avec la stratégie de désarmement du pays par ailleurs. Avec moins de 200 chars Leclercq non actualisés et 230 avions de combat (Rafales et Mirages 2000 compris) l’Armée Française est incapable de faire face à une attaque massive aux frontières, ce qui prouve qu’il n’y a pas de politique de défense nationale mais plutôt une politique de liquidation du pays avec guerre civile au besoin. N’hésitez-pas à prouver le contraire.

    2. Ratfucker

      Le renforcement de la sévérité de la législation sur les armes, de plus en plus restrictive, ne semble guère impressionner les chérubins du 9-3, mais laisse la majorité silencieuse sans moyens de défense individuels.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *