toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La Syrie menace « Nous attaquerons Israël à moins qu’il ne se retire du Golan »


La Syrie menace « Nous attaquerons Israël à moins qu’il ne se retire du Golan »

Le vice-ministre des Affaires étrangères, Faisal Mekdad, a lancé cet avertissement à un responsable de l’ONU alors que Damas craint que les États-Unis ne reconnaissent la souveraineté d’Israël sur les hauteurs du Golan.

Le vice-ministre syrien des Affaires étrangères, Faisal Mekdad, aurait averti Kristin Lund, chef de l’Organisation des Nations Unies pour la surveillance de la trêve (ONUST), que « la Syrie attaquera Israël si elle ne quitte pas le plateau du Golan ».

« Nous n’hésiterons pas à affronter Israël », a déclaré Mekdad. « Nous ne sommes pas non plus effrayés par les partisans [d’Israël] qui contribuent à perpétuer l’occupation du Golan« , a-t-il ajouté.

Le responsable syrien a accusé Israël d’avoir eu recours à la violence et d’avoir porté atteinte à la stabilité régionale.

Le message a été interprété comme un signe que la Syrie craint que les États-Unis reconnaissent la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan.

Les sénateurs Ted Cruz (R-Texas), Tom Cotton (R-Arkansas) et le représentant Mike Gallagher (R-Wisconsin) ont présenté un projet de loi invitant les États-Unis à reconnaître officiellement la souveraineté d’Israël. Les FDI ont capturé le territoire lors de la guerre de 1967. En 1981, la Knesset a adopté une loi appliquant la loi israélienne sur le Golan.

Vice-ministre syrien des Affaires étrangères, Faisal Mekdad

Le vice-ministre syrien des Affaires étrangères, Faisal Mekdad

Le projet de loi actuel du Congrès stipule qu’il serait «irréaliste de s’attendre à ce qu’un accord de paix entre Israël et la Syrie aboutisse à un retrait israélien des hauteurs du Golan».

L’appui au contrôle israélien sur le Golan a récemment franchi les frontières politiques avec le soutien du chef de la majorité à la Chambre, Steny Hoyer, un démocrate du Maryland.

La Syrie voit également le soutien que l’administration Trump a apporté à d’autres positions israéliennes en se retirant de l’accord sur le nucléaire iranien et en déplaçant l’ambassade américaine en Israël à Jérusalem.

Plus tôt cette semaine, les affaires palestiniennes au consulat américain à Jérusalem ont été transférées au contrôle de l’ambassadeur en Israël, David Friedman, un acte qui, selon des responsables de l’Autorité palestinienne, a montré que l’administration Trump reconnaissait le contrôle israélien sur l’ensemble de Jérusalem.

Learn Hebrew online

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré que «les hauteurs du Golan resteront à jamais d’Israël», bien que, dans le passé, les premiers ministres israéliens aient envisagé un retrait éventuel en échange de la paix avec la Syrie.

© Moshé Anielewicz – Europe Israël News
 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 13 thoughts on “La Syrie menace « Nous attaquerons Israël à moins qu’il ne se retire du Golan »

    1. Malcolm Ode

      Les Syriens n’ont pas été foutus de tenir leur pays contre l’EI et ils prétendent prendre le Golan, ce lieu hautement stratégique, à Israël!

      Qu’en feraient-ils de plus que le reste de leur pays foutu, à part leur dada de musulman : menacer Israël.

    2. Asher Cohen

      En octobre 1973, les syriens ont attaqué le Golan, par surprise le jour de Kippour, avec 1200 chars, 450 avions et des milliers de pièces d’artillerie mobiles. Au bout de 4 jours, ils se sont retirés en abandonnant 800 chars, des centaines d’avions et des tonnes de matériel. les Juifs ont alors continué à avancer en syrie jusqu’à arriver à portée de canons de Damas. En prime la Marine et l’aviation Juives ont détruit le port de Lattaquié et toutes les infrastructures industrielles et économiques de ce pays. Les syriens ont alors pleuré l’intervention de Moscou et le cesser le feu de l’Onu. Golda Meir a alors commis la faute manifeste de ne pas entrer dans Damas et y mettre en place en régime démocratique. Alors, messieurs les syriens, n’hésitez-pas à attaquer à nouveau le Golan,et votre peuple sera sous les décombres, au pain sec et à l’eau pour une longue durée, et votre allié russe ira enfler le jabot auprès de Trump, craignant que les Juifs ne frappent des cibles russes.

    3. Yannouch

      N’oubliez jamais cela : on ne peut jamais faire confiance aux musulmans.
      L’histoire humaine en témoigne depuis que le « démon » a inspiré Mouhamed.

    4. louis

      israel ne lachera rien puisque c’est une position vitale pour tsahal de plus les sous-sols revele une nappe tres importante d’eau indispensable pour israel :!

    5. Vova

      Après l ‘ écroulement de l ‘ empire ottoman , ce sont les vainqueurs , France et GB , qui ont dessiné les frontières au Moyen Orient , sans consulter qui que ce soit ! Alors , quelle est la légalité de ces frontières imposées par des étrangers à la région ? La raison du plus fort !! Comme partout dans le Monde , c ‘ est comme ça que ça se passe . Si les Syriens veulent la guerre , qu ‘ ils ne viennent pas pleurnicher après !!

    6. Serge

      LE GOLAN EST devenu une possession israélienne chèrement gagné lors de cette guerre INFÂME et si la Syrie veut la reconquérir ce sera la VITRIFICATION de ce territoire infecte.

    7. moi de france

      Il ont fait la guerre et l’ont perdus restituer les hauteurs serait dangeureux les fous furieux en profiterais donc nada!!!
      manque pas d’air celui la !!

    8. Robert Davis

      Mon commentaire n’ayant pas paru je le répète: il ne faut surtout pas occuper dams qui est une très très grande ville de plusieurs millions d’habitants, au moins 10 millions. Israel perdrait bcp de soldats à l’occuper et bcs de fonds publics pour rien. Il faut la raser faire fuir ses habitants sous un déluge de feu ou même un bombe atomique et transformer le sud syrien en un désert pour l’occuper par des juifs EXCLUSIVEMENT après l’avoir vidé des arabes.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *