toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La souffrance palestinienne du jour : une nouvelle laiterie française dans les Territoires


La souffrance palestinienne du jour : une nouvelle laiterie française dans les Territoires

Alors que d’autres peuples meurent véritablement de faim, les Palestiniens eux profitent de l’expérience française dans la production du lait et des produits laitiers. Le Consulat Général de France à Jérusalem est partie prenante dans un nouveau projet à Tulkarem. 

Une nouvelle laiterie française dans les Territoires palestiniens, fruit d’un investissement privé, est entrée en production depuis fin janvier à Tulkarem, une ville arabe située au bord de la ligne verte.

Candia leader du marché du lait en France, qui appartient au 1er groupe coopératif laitier français, vient d’ouvrir une nouvelle usine dans les Territoires palestiniens dans le domaine lait et dérivées.

Candia a développé une franchise dans les Territoires. La marque va apporter, outre une licence de marque, un savoir-faire technique et marketing auprès des Palestiniens.

L’usine Al-Tayf Dairy and Food Products, qui utilise les technologies et savoir-faire français, est la première en son genre dans les Territoires  et l’une des plus modernes de la région.

D’une capacité de production estimée à 45.000 litres de lait par jour (3750 litres/heure), cette laiterie a produit, lors des deux premiers jours de sa mise en service, « 10.000 litres », a précisé une source palestinienne. 

Elle produit du lait de vache naturel, de la crème fraîche, des yaourts, des fromages et autres dérivés du lait.

Cette laiterie française, dont la réalisation a nécessité une enveloppe de près de 28 millions de euros et qui devra contribuer à couvrir les besoins du marché local palestinien et des régions limitrophes, est appelée à promouvoir la filière de lait et l’agro-industrie, tout en encourageant les éleveurs et les collecteurs locaux, a fait savoir la même source.

L’unité, qui fonctionne actuellement avec une équipe de 80 travailleurs, va renforcer sa capacité de production par une deuxième équipe pour poursuivre le travail de nuit, selon la même source.

Occupant une superficie de 1.600 m2 au niveau de la zone d’activités de Tulkarem cette structure est composée de différentes installations de production et de stockage, outre un laboratoire pour le contrôle interne des produits.

Cet investissement est appelé aussi à offrir des opportunités dans les segments du transport, de la distribution et de la commercialisation des produits laitiers à travers la région, de Tulkarem.

Unités de production laiterie  à Tulkarem, une ville palestinienne, au nord-ouest des Territoires, avec 60.000 habitants.

L’inauguration de l’usine dans les Territoires vise non seulement à fournir des produits de haute qualité mais également à soutenir l’économie palestinienne, avec la création de 80 emplois la première année. L’ouverture à l’avenir d’une Académie de l’exploitation laitière aura pour but d’accompagner les producteurs laitiers locaux.

Unités de production laiterie fromagerie ( pâtes molle et pressée ); yaourterie; beurrerie, cette usine moderne  illustre bien la situation bien prospère dans les Territoires que les médias franco-arabes occultent.

Les exportations palestiniennes dépassent la barre du milliard de dollars

Les exportations palestiniennes, et pour la première fois, ont dépassé la barre du milliard de dollars et ont atteint 80 pays malgré les restrictions et les obstacles israéliens, a déclaré l’ancien le Premier ministre Rami Hamdallah.

«Je suis fier de dire que, malgré les restrictions et les mesures imposées par l’autorité d’occupation, nos exportations nationales ont dépassé pour la première fois le milliard de dollars et nos produits nationaux ont atteint plus de 80 pays à travers le monde. augmenter les investissements étrangers dans notre pays à 3,4 milliards de dollars », a déclaré Hamdallah lors d’un événement lors du lancement de la nouvelle société laitière Al-Tayf Dairy and Food Products à Tulkarm, dans le nord des Territoires.

L’ancien Premier ministre Rami Hamdallah inspecte la chaîne de production de la nouvelle entreprise laitière Al-Tayf.

Filiale de la National Beverage Company, producteur local de Coca Cola, Al-Tayf est une société laitière palestinienne créée en partenariat avec la société française de production de lait Candia.

Hamdallah a déclaré que son gouvernement avait réussi à réduire sa dépendance à l’égard de l’économie israélienne, les importations en provenance d’Israël ayant diminué de 20%, parallèlement à une augmentation de la production palestinienne de qualité, ce qui explique que plus de 45 entreprises disposent du certificat d’excellence ISO entreprises à exporter sur les marchés mondiaux.

Il a ajouté que les entreprises laitières palestiniennes répondent à 80% de la demande du marché palestinien et investissent 70 millions de dollars par an, avec une production quotidienne atteignant 600 tonnes.

Reproduction autorisée avec la mention suivante:

© Souhail Ftouh pour Europe Israël

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 15 thoughts on “La souffrance palestinienne du jour : une nouvelle laiterie française dans les Territoires

    1. Salmon

      Pourquoi les « palestiniens »?
      Par l Ambassade de France de Jérusalem ?
      Est ce du boycott d D Israël?
      Étant donné que ce Consulat soutien BDS
      Est ce du boycott d autres pays qui en ont besoin

      La France encore une fois montré son mépris de sa propre population vu que les gilets jaunes ont besoin de finir les mois avec qq chose dans son frigo
      QUEL MÉPRIS

    2. Vov

      Le terme « palestinien » est un terme issu de l’hébreu à 100%, même le nom, ils l’on volés à Israël !

    3. Vov

      Mais que personne ne s’inquiète, des arabes de Judée-Samarie «  » »palestiniens » » » engagés dans les brigades islamistes payées par abu mazen tuent également des soldats français au Mali et environs !!

    4. Robert Davis

      Je ne sais pas en quoi consistent les « exportations palestiniennes » de 1 M. mais cela m’étonnerait que ce soit vrai ou honnête… de toutes manières micron a dû s’investir dans cette affaire pour garantir l’investissement.Il faut vraiment expulser ces arabes hitlériens avant qu’ils ne trouvent un moyen d’expulser les Juifs.

    5. Vov

      Robert, tant qu’ils travaillent honnêtement avec l’argent de la « France », c’est déjà un bon point, pendant ce temps ils ne fabriquent pas des bombes !

      Mais pour que ça change dans les mentalités, il faudra encore 2 siècles !!

    6. alauda

      Où vit le troupeau des 1800 vaches ?

      (chiffre minimum, calculé sur la base moyenne de production d’une vache laitière française, soit 25 litres / jour pendant 9 à 10 mois / an)

      Dans une ferme-usine ? Condamnées à ruminer sans voir ni un brin d’herbe, ni une marguerite ? Sans s’user les sabots au pré ? Sans la pluie, le soleil et l’ombre des bosquets ? Des vaches-usines, en somme.

    7. Salmon

      Pendant ce temps sodastream qui faisait travailler des arabes israéliens ont été obligé de déplacer leur usine sous la pression des ong et autres

    8. Salmon

      Y aura a t un juif israélien qui aura le droit de travailler dans cette usine ? 😂
      Question stupide mais légitime
      Nous connaissons tous la réponse
      NON

    9. Colas

      Bonjour !!! Y a t il suffisamment de vaches autour pour fournir le lait à cette laiterie…? ou bien l’importent-ils…? Ça en fait des vaches…et les soins et la nourriture qui vont avec….; je ne comprends pas.

    10. Jacques B.

      Je ne voudrais pas jouer les rabat-joie, mais les Arabes auraient mieux fait de demander l’aide d’Israël : en effet, les Israéliens sont les champions du monde de la production laitière.
      Déjà dans les années 80, j’entendais et lisais que les vaches israéliennes étaient les championnes du monde (et de loin) en productivité laitière.

      Quelques articles pour illustrer l’excellence technologique israélienne en la matière – avec quelques photos :

      « La vache israélienne championne du monde de production laitière ! » (plus de 20.000 litres produite en une année, en 2011) : http://www1.alliancefr.com/actualites/israel/actualite-israel-la-vache-israelienne-championne-du-monde-de-production-laitiere-5015649

      « La demande pour le beurre a explosé en Chine, la filière laitière israéliennes tente de satisfaire le marché. » : http://identitejuive.com/la-demande-pour-le-beurre-a-explose-en-chine-la-filiere-laitiere-israeliennes-tente-de-satisfaire-le-marche/ (article de Ftouh Souhail déjà)

      « Les technologies laitières israéliennes séduisent le monde » : http://siliconwadi.fr/19091/les-technologies-laitieres-israeliennes-seduisent-le-monde

      PS : @ alauda, il est évident qu’avec un tel niveau de productivité, les vaches sont rarement dehors, d’autant plus avec la chaleur accablante en été. Comme il est dit dans le 2ème lien que j’ai posté :
      « Et la vache dans tout ça?? Nombreux sont ceux qui se soucient de son sort. Être la meilleure laitière au monde ne lui demande-t-elle pas trop d’efforts surhumains, ou plutôt suranimaux ? Non, affirme le docteur Ephraïm Maltz, de l’Institut d’ingénierie agricole, au Centre Volcani, «dans l’ensemble, la vache israélienne est une créature heureuse.»
      Une donnée-clé : puisque le stress a une influence directe sur le lait, le bien-être de la bête est une priorité. Étroitement surveillée, donc, la nature de ses relations avec son fermier préféré, poursuit le docteur Maltz.
      Israël et son climat subtropical exigent une vigilance toute particulière pour garder les vaches au frais. Éloignées des rayons directs du soleil en été, elles bénéficient de granges climatisées. »

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *