toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La souffrance du jour chez les Palestiniens: ouverture d’un restaurant cinq étoiles à al-Bireh.


La souffrance du jour chez les Palestiniens: ouverture d’un restaurant cinq étoiles  à al-Bireh.

Des villas de luxe, des hôtels chic, des boutiques de haut gamme et des restaurants cinq étoiles, une classe riche s’affiche sans complexe dans les Territoires palestiniens. Une dizaine de bars, hôtels et restaurants chics reçoivent désormais ces nouveaux riches qui affichent sans complexe leur aisance matérielle. Une  incarnation parfaite de cette nouvelle élite, alors que il suffit de se promener dans le quartier branché et animé de Teereh ou de Ramallah pour le vérifier. 

Le restaurant de luxe cinq étoiles, le Saraya AlBal Restaurant, ouvrira ses portes avant la fin du mois de mars 2019 à al-Bireh, une ville palestinienne adjacente à Ramallah au centre des Territoires, à 15 km au nord de Jérusalem.

Le nouveau restaurant est situé au Jerusalem Street – à côté des boutiques WOW  à al-Bireh.

Hé bien, cette ouverture, sera un événement important pour les fortunés palestiniens. Au programme : ambiance lounge et décoration chic vous attendent !

Une équipe de cette nouvelle adresse vous invite dans une ambiance orientale  élégante et épurée. Un détail de déco favori, avec  des  tables de luxes qui nous rappellent celles dans les films des bacha anciens…

Aussi, découvrez une grande variété de cuisine orientale raffinée en plein cœur des Territoires palestiniens  qui marie la richesse des produits de la mer et de la terre méditérranéenne. 

Ce concept de l’équipe en cuisine d’ Saraya AlBal Restaurant , c’est de revisiter les saveurs de la cuisine du Proche-orient à travers une cuisine mêlant traditions arabes et table contemporaine : vous allez adorer !

 Un espace lounge est réservé à vos apéritifs.

Les saveurs du Moyen-Orient sont à l’honneur

Learn Hebrew online

Ici vous pourrez, par exemple, débuter votre soirée par un demi agneau au four pour 650 Nis ou un èpaule de mouton au four pour 350 Nis.

Vous pourrez aussi savourer un freekeh agneau et citronnelle pour 200 Nis, le koussa mehchi (des courgettes cuites farcies, avec ou sans viande) avec une salade aux fines  et épices rafraîchissantes pour 220 Nis ou encore Boulettes de viande en sauce / Kofta Daoud Bacha à 160 Nis.

Dans la cuisine d’Saraya AlBal Restaurant, on retrouve toutes les dernières tendances en termes de cuisine orientale  : Chich taouk – Brochettes(poulet mariné dans une sorte d’aïoli avec du citron, puis grillé); le djaj mechwi(poulet grillé), le kafta (agneau haché avec du persil et de l’oignon), le samké harra (poisson épicé avec de la crème de sésame), le fassouliya be zayt (haricot coco et tomates à l’huile d’olive et à l’ail), le youkhneh, (plat de riz à la viande à base de coriandre et d’ail, avec un choix de légumes : haricots, pommes de terre, épinards, petits pois, choux-fleur), kawarma, etc…

Il y a aussi une variété de pâtisserie palestinienne et libanaise. On compte: le maamoule, l’awamat, le baklaoua (baklava), le knéfé, lemoghli, le barma, le mafrouké, sans oublier les fameuses glaces aux innombrables parfums, etc. 

Ce restaurant de luxe offre aussi le vin libanais de la vallée de la Bekaa, provenant des domaines qui  sont ceux de Ksara, de Kefraya et du Château Musar. En plus du vin, le Liban offre un spiritueux traditionnel, anisé, à diluer dans de l’eau : l’arak. Il y a aussi de nombreuses boissons non alcoolisées notamment le café arabe ou turc, le ahwé bayda (café blanc)…

Reproduction autorisée avec la mention suivante:

© Souhail Ftouh pour Europe Israël

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “La souffrance du jour chez les Palestiniens: ouverture d’un restaurant cinq étoiles à al-Bireh.

    1. SAHSAN

      Cela s’appelle un camp de concentration à ciel ouvert.
      Mes grands parents auraient aimés avoir un camp de concentration pareil
      Ces palos sont indécents. Honte à eux.
      ROSA

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *