toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Journée mondiale de la femme : 10 femmes juives qui se sont distinguées l’année dernière  


Journée mondiale de la femme : 10 femmes juives qui se sont distinguées l’année dernière  

Le 8 mars, Journée internationale des droits des femmes. Instituée en 1910 par la conférence internationale des femmes socialistes, à Copenhague, la Journée des droits des femmes a pour finalité, entre autres, de bannir la des discriminations, d’encourager la mobilisation et le militantisme pour promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. Qu’en est-il en dans le monde juif?

Alors que les femmes musulmanes dans la région sont maltraitées, marginalisées, exploitées et battues, il est utile de rappeler à quel point est importante la place de la femme en Israël et  dans la société juive en 2019.

Alors que les quelques associations activent pour la défense des droits des femmes dans les pays arabo-musulmans jouent un rôle «folklorique», en Israël et dans la diaspora juive en général l’émergence de la femme dans l’espace public est inéluctable.

Nous avons choisi 10 femmes juives qui se sont distinguées l’année dernière, en Israël et en diaspora :

1- Le docteure Michal Rivlin une jeune scientifique israélienne gagne en 2018 , avec ses deux compatriotes hommes, un prix de 100 000 $ pour la recherche lors de la deuxième édition annuelle des Blavatnik Awards for Young Scientists en Israël. Elle va recevoir son prix pour son « travail révolutionnaire » sur la rétine humaine de l’Académie des sciences de New York et l’Académie des sciences et des sciences humaines d’Israël, lors d’une cérémonie à Jérusalem le 7 avril 2019.

Les travaux du Dr Michel Rivlin ont révélé que les cellules de la rétine peuvent modifier dynamiquement leurs propriétés de réponse à des stimuli comme le mouvement et la lumière. Ses conclusions remettent en question le dogme selon lequel les réponses des cellules rétiniennes sont fixes et câblées. Ses découvertes soulèvent des questions fondamentales sur la façon dont nous voyons et ont des implications pour notre compréhension des mécanismes qui sous-tendent les calculs dans les circuits neuronaux, le traitement des maladies de la rétine et de la cécité, et le développement des technologies de vision par ordinateur.

Docteur Michal Rivlin, 40 ans, du département de neurobiologie du Weizmann Institute of Science, a été choisie parmi 33 jeunes scientifiques israéliens qui ont été proposés.Les récipiendaires doivent être âgés de 42 ans ou moins et poursuivre des « recherches de pointe » en sciences de la vie, en chimie, en physique ou en ingénierie.

-2 Le docteure Hodaya Oliel, 27 ans, une Israélienne atteinte de paralysie cérébrale est diplômée  en médecine au Technion. Cette jeune femme courageuse  a réalisé son rêve en 2018 de devenir médecin après avoir obtenu son diplôme dont elle a rêvé toute sa vie. Oliel est née trois mois avant terme et ne pesait que 930 grammes à la naissance, après quoi elle est descendue à seulement 760 grammes.

Enfant, Odiel a été hospitalisée dans le service orthopédique. Pendant tout ce temps, elle disait, entre ses propres opérations, que elle voulait être médecin et que elle voulait se spécialiser en neuropédiatrie. Ses parents étaient inflexibles sur le fait que Hodaya, atteinte de paralysie cérébrale, grandirait aussi normalement que possible.

Learn Hebrew online

Après avoir subi cinq opérations avant d’entrer au lycée, Oliel a obtenu son diplôme avec les meilleures notes et a servi pendant un an dans le programme de service national israélien pour les filles religieuses qui choisissent de ne pas rejoindre l’armée. En poursuivant ses études de médecine, Oliel a trouvé que le bâtiment de l’école était un défi, sans ascenseur ni rampe dans les escaliers. Elle a aussi choisi de vivre seule dans un appartement avec tous les  défis physiques quotidiens. Aujourd’hui le chef du service des prématurés, de l’hôpital Carmel de Haïfa le professeur Ofer Lavi, a salué la force de la jeune médecin.

– 3 Le docteure Kira Radinsky, cette jeune Israélienne intègre en 2018 le groupe de travail sur l’avenir numérique à l’ONU. Cette scientifique israélienne a été désignée comme membre d’un panel de haut-niveau établi par les Nations unies pour émettre des recommandations sur les moyens de garantir un « avenir numérique sûr et inclusif. Radinsky est devenue membre d’un groupe de travail co-présidé par le milliardaire chinois de l’e-commerce Jack Ma et par Melinda Gates.

La docteure Radinsky  rejoint le groupe de travail formé de 20 membres. Radinsky est à l’avant-garde de la technologie globale et elle a réalisé des accomplissements exceptionnels. Cette scientifique innovante et pionnière représente Israël au sein de cet important forum et elle fait  la promotion de la coopération internationale dans le domaine de la technologie.

Le secrétaire-général Antonio Guterres a expliqué qu’il considérait les Nations unies comme « une plate-forme unique de dialogue à l’ère du numérique ». Il a décrit le groupe de travail comme un panel d’experts qui saura faire des propositions pour renforcer la coopération internationale.

-4 Stacey Cunningham est devenue la première femme juive à la tête de la Bourse de New York. Cette banquière américaine, est présidente du New York Stock Exchange, depuis mai 2018. Elle représente une nouvelle génération de dirigeants.

Stacey, avait fait ses premiers pas en tant que stagiaire sur le parquet du NYSE en 1994. Deux ans plus tard, elle devient trader. À l’époque, elle fait partie de la douzaine de femmes à travailler dans la salle des marchés, contre un millier d’employés masculins.

Son père travaillait dans une société de courtage. En 1996, elle obtient un bachelor en génie industriel à l’université Lehigh. Parmi ses sources d’inspiration, elle cite Muriel Siebert, la première femme à avoir acheté un siège à la Bourse de New-York en 1967.

-5 Havi Toker, elle est la première femme ultra-orthodoxe nommée juge en Israel. Elle travaille aujourd’hui au tribunal de la magistrature de la capitale. Le Comité de sélection judiciaire avait nommé en 2018 Havi Toker à la Cour de magistrature de Jérusalem, faisant d’elle la première femme juge ultra-orthodoxe d’Israël.

Toker, 41 ans, est née en Angleterre et a grandi à Bnei Brak. Elle est l’aînée de 12 frères et soeurs d’une famille ultra-orthodoxe bien connue. Elle a commencé sa carrière de juriste en 2003 et a depuis travaillé en tant que greffière au tribunal de la magistrature de Jérusalem avant de travailler comme avocate dans l’unité des enquêtes de la police, puis au bureau du procureur du district de Jérusalem.

La nomination de cette mère de quatre enfants a été largement saluée dans les médias haredi. Toker se définit elle-même comme « Haredi moderne ». La nomination de Toker en 2018 est survenue un peu plus d’un an après que les Etats-Unis ont nommé leur première femme juge ultra-orthodoxe, Rachel Freier, qui officie au tribunal civil de Brooklyn.

-6 Tamar Morali, la Miss Allemagne pour 2018 est une juive. Elle a adressé   au peuple israélien un message en hébreu, l’an denier et  elle a été submergée de courriers de fans décrivant comment elle a touché les téléspectateurs du monde entier. Le déluge de commentaires positifs a surpris l’étudiante de 21 ans au Centre interdisciplinaire de Herzliya (IDC), qui, il y a tout juste un an, n’avait aucune envie de devenir reine de beauté et ne savait même pas ce qu’impliquait un concours de beauté.

Morali a fait la une des journaux pour avoir été la première femme juive à aller aussi loin qu’elle l’a fait dans le concours Miss Allemagne, où elle a été l’une des 22 finalistes à concourir pour la couronne  en 2018.

Née dans la petite ville allemande de Karlsruhe de parents israéliens, Morali a déménagé à Vienne à l’âge de 8 ans, où elle a été scolarisée. Après être venue en Israël pour une année sabbatique, elle a décidé de rester dans le pays pour poursuivre ses études. Tout a changé pour elle l’année dernière lorsque, sous l’insistance d’une amie, elle a lancé un blog de mode familiale sur Instagram, et soudain Morali s’est retrouvée au centre du monde de la mode.

Morali avait grandit en Allemagne en respectant la casheroute et le Shabbat. Ses parents avait décidé de déménager à Vienne, où la communauté était beaucoup plus grande, et elle était inscrite dans une école juive et elle avait fréquenté le mouvement de jeunesse Bnei Akiva depuis l’âge de 14 ans.

-7 Alona Barkat, la propriétaire de l’Hapoel Beer Sheva, qui est aujourd’hui à la tête du petit club israélien du ballon rond, a représenté Israël en 2018, dans la prestigieuse Ligue des champions en Estonie. Cette présidente, qui rate rarement les matchs, y compris en déplacement, est l’un des rares visages féminins des compétitions. Elle a très bien réussi à se faire respecter dans ce milieu d’hommes.

Alona Barkat est devenue la première femme propriétaire d’un club de football professionnel, en rachetant l’Hapoel Beer Sheva, avec le soutien de son mari, l’homme d’affaires Eli Barkat. Rentrée quelques années plus tôt des Etats-Unis, où son mari a fait fortune dans la high-tech avec son frère Nir Barkat, ancien maire de Jérusalem, Alona Barkat n’était pas non plus familière de Beer Sheva, capitale longtemps somnolente du désert du Néguev.

-8 Mayim Bialik  cette actrice juive américaine avait démontré, en 2018, un grand courage en affrontant la haine des groupes antisémites sur le sol américain. Elle avait déclaré que son soutien à Israël avait suscité des appels au boycott envers elle et envers la série populaire télévisée dans laquelle elle joue, « The Big Bang Theory ».

Bialik, 42 ​​ans, a un doctorat en neurosciences et joue le rôle de la neuroscientifique Amy Farrah Fowler dans « The Big Bang Theory ». Divorcée et mère de deux fils, elle a été élevée dans le judaïsme réformé et pratique maintenant l’orthodoxie moderne. Dans de nombreuses interviews, elle s’est décrite comme sioniste et évoque sa famille vivant en Israël.

Bialik a déclaré qu’elle a fait l’objet d’attaques antisémites sur les réseaux sociaux, où elle est très présente.

« Je suis très reconnaissante d’avoir l’opportunité d’être en vie et de pouvoir parler librement de mon amour pour ce pays, pour lequel mes grands-parents ont prié en fuyant l’Europe de l’Est, et d’éduquer les gens à travers ma plate-forme publique sur le sionisme et les Juifs et l’Etat d’Israël », s’est-elle réjouie lors du forum bi-annuel sur l’antisémitisme, organisé par le ministère israélien des Affaires étrangères et le ministère de la Diaspora.

Bialik avait demandé à ses 2 millions d’abonnés sur Facebook de la soutenir. L’actrice juive avait rencontré le président Reuven Rivlin à sa résidence à Jérusalem en 2018.

– 9 Miri Regev  la ministre de la culture, 52 ans, franche partisane de Netanyahu, a été nommée Premier ministre par intérim en juin 2018 lorsque Netanyahu s’est rendu en Grèce. C’était la première fois qu’une femme était nommée Premier ministre par intérim pendant son mandat. Elle a également brièvement servi comme Premier ministre par intérim en octobre 2017 alors que Netanyahu a subi une procédure médicale mineure.

Elle pourrait être la prochaine Première ministre d’Israël si les Israéliens choisissent une femme en avril 2019. Si elle devenait Première ministre, elle serait la première personne d’origine séfarade à diriger le pays. Son père était du Maroc et sa mère d’Espagne.

Regev a été nommée pour la première fois au poste de ministre en 2015. Elle est députée à la Knesset sous la bannière du Likud depuis 2009, après avoir été élue sur la liste du parti après avoir été porte-parole de l’armée israélienne.

10-Orly Levy-Abekasis la députée est la nouvelle étoile montante  de la politique israélienne  en 2018. Elle est la fille d’un député de longue date qui a occupé le fauteuil du ministère des Affaires étrangères, David Levy. Levy-Abekasis était entrée au parlement pour la première fois en 2009 en tant que membre de Yisrael Beytenu. Elle est députée indépendante depuis maintenant presque trois ans.

L’an dernier le parti de cette rebelle issue d’Yisrael Beytenu a fait une démonstration de force dans son tout premier sondage réalisé par la chaîne Hadashot. Le nouveau parti  annoncé par la députée Orly Levy-Abekasis était parvenu à remporter cinq sièges dans un sondage réalisé auprès de possibles électeurs – avant même qu’il ait un nom ou qu’il ait nommé qui que ce soit sur ses listes derrière la célèbre législatrice.

Levy-Abekasis avait attribué  la réussite de cette démonstration de force à « neuf années de dur travail » à la Knesset. Le public « veut que l’ordre du jour revienne à un agenda qui nous concerne tous », avait-t-elle déclaré à Hadashot.

Reproduction autorisée avec la mention suivante:

© Souhail Ftouh pour Europe Israël

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *