toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Israël envoie deux brigades d’infanterie et des unités blindées à la frontière de Gaza après un tir de roquette


Israël envoie deux brigades d’infanterie et des unités blindées à la frontière de Gaza après un tir de roquette

Deux brigades d’infanterie et des unités blindées israéliennes ont été appelées en renfort à la frontière de la bande de Gaza, après qu’une roquette tirée depuis l’enclave palestinienne a fait ce matin sept blessés au nord de Tel Aviv. Netanyahou a écourté sa visite à Washington, tout en promettant de répondre «avec force».

L’armée israélienne a annoncé lundi envoyer des troupes supplémentaires dans le sud, vers la bande de Gaza, après un tir de roquette en provenance de l’enclave palestinienne qui a fait sept blessés légers au nord de Tel Aviv.

Selon deux chaînes de télévision citées par Reuters, deux brigades d’infanterie et des unités blindées vont être appelées en renfort à la lisière de l’enclave.

Les autorités israéliennes ont également fermé tous les points de passage et interdisent l’accès à la mer, précise l’agence.

Netanyahou promet de répondre «avec force»

Benjamin Netanyahou a annoncé dans la matinée qu’il écourterait sa visite aux États-Unis, entamée dimanche, après son entrevue avec Donald Trump. De Washington, il a dénoncé une «attaque criminelle contre l’État d’Israël» et a promis de répondre «avec force».

Roquette d’une portée de 120 km

Une roquette tirée depuis la bande de Gaza a frappé dans la nuit de dimanche à lundi une maison située dans la ville de Mishmeret, au nord de Tel Aviv, provoquant un incendie qui a fait sept blessés, ont annoncé les autorités locales. Quatre adultes et trois enfants, dont un bébé de six mois, ont été hospitalisés, a précisé l’hôpital de Kfar Saba.

L’armée a attribué la responsabilité du tir au Hamas, précisant que le projectile, de fabrication locale, avait parcouru environ 120 kilomètres.

Vers une montée des tensions ?

Learn Hebrew online

Les tirs de roquettes n’avaient pas fait de victimes à Tel Aviv et dans sa région depuis l’intervention israélienne de 2014 dans l’enclave palestinienne, laquelle est administrée depuis 2007 par les islamistes du Hamas. Le premier anniversaire des manifestations pour le droit au retour des réfugiés de 1948 sera célébré ce week-end, dans un contexte de fortes tensions.

© Moshé Anielewicz – Europe Israël News

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Israël envoie deux brigades d’infanterie et des unités blindées à la frontière de Gaza après un tir de roquette

    1. LeClairvoyant

      Tous ces mouvements et contre-attaques coûtent cher à Israël; « il existe à mon avis » des méthodes pour faire mal au Hamas avec quelques obus depuis la mer ou d’une base de canons le long de la barrière entre Gaza et Israël.
      Vouloir tuer des ballons chargés de haine, en sortant une escadrille d’avions ou des centaines de chars coûte cher et n’est pas très efficace, et le Hamas va continuer son harcèlement que ne lui coûte que quelques missiles venus d’Iran comme un cadeau.

    2. Hervé

      Tout ça pour vouloir faire peur aux arabes. Tant qu’on ne tuera pas ces f…, ils vont continuer à nous harceler encore des dizaines d’années.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *