toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Israël condamne le rapport de l’ONU sur Gaza accusant Tsahal de crimes de guerre


Israël condamne le rapport de l’ONU sur Gaza accusant Tsahal de crimes de guerre

«Israël rejette catégoriquement le rapport du Conseil des droits de l’homme des Nations unies. Le conseil établit de nouveaux records en matière d’hypocrisie et de mensonge, par haine obsessionnelle d’Israël », a déclaré Netanyahu.

Une commission d’enquête indépendante, mandatée par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies (UNHRC), a publié jeudi un rapport accusant des soldats des FDI d’avoir commis des crimes de guerre à la frontière avec la bande de Gaza tout en combattant les émeutes violentes sur la barrière.

«Les soldats israéliens ont commis des violations du droit international humanitaire et relatif aux droits humains. Certaines de ces violations peuvent constituer des crimes de guerre ou des crimes contre l’humanité et doivent faire immédiatement l’objet d’une enquête par Israël », a déclaré le président de la Commission, Santiago Canton, Argentine. Sara Hossain du Bangladesh et Betty Murungi du Kenya sont également membres de la commission.

Le rapport a également affirmé que plus de 6 000 «manifestants non armés» avaient été «fusillés par des tireurs d’élite militaires semaine après semaine».

Loading...

À l’inverse, des recherches israéliennes montrent que la grande majorité des habitants de Gaza tués par balle lors des incidents violents à la frontière appartenaient à des organisations terroristes.

«Rien ne peut justifier de tuer et de blesser des journalistes, des médecins et des personnes qui ne présentent aucune menace imminente de mort ou de blessures graves à leur entourage. Le ciblage des enfants et des personnes handicapées est particulièrement alarmant », a déclaré Hossain.

«La vie de nombreux jeunes a été modifiée pour toujours. 122 personnes ont été amputées d’un membre depuis le 30 mars de l’année dernière. Vingt de ces amputés sont des enfants.

La Commission a déclaré qu’elle « avait pris note de l’affirmation israélienne » selon laquelle les manifestations à la frontière « masquaient les activités terroristes de groupes armés palestiniens ». La Commission a toutefois estimé que « les manifestations étaient de nature civile et avaient des objectifs politiques clairement énoncés. » En dépit de certains actes de violence importants, la Commission a estimé que les manifestations ne constituaient ni des combats ni des campagnes militaires ».

Le Hamas , l’organisation terroriste qui règne sur la bande de Gaza et qui dirige les incidents violents à la frontière, n’a pas été critiqué dans le rapport.

Netanyahu: ‘Israël maintiendra son droit de légitime défense’

Israël a refusé de coopérer à l’enquête.

Learn Hebrew online

«Israël rejette catégoriquement le rapport du Conseil des droits de l’homme des Nations unies. Le conseil établit de nouveaux records en matière d’hypocrisie et de mensonge, inspirés par la haine obsessionnelle d’Israël, la seule démocratie du Moyen-Orient. C’est le Hamas qui tire des missiles sur des citoyens israéliens, lance des engins explosifs et mène des activités terroristes lors des violentes manifestations le long de la barrière », a déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

«Israël ne permettra pas au Hamas d’attaquer sa souveraineté et son peuple, et maintiendra le droit de légitime défense. Les soldats des FDI continueront à défendre vigoureusement les citoyens israéliens contre les attaques du Hamas et des [autres] organisations terroristes financées par l’Iran, qui déclare son intention de détruire Israël », a déclaré le Premier ministre.

«Le Conseil des droits de l’homme des Nations unies n’a aucun lien avec la protection des droits de l’homme», a déclaré le ministre de la Sécurité publique, Gilad Erdan. «La publication de ce rapport manifestement faux est une étape malheureusement prévisible d’un organisme qui a depuis longtemps perdu sa légitimité.

Loading...

«Israël continuera à protéger ses citoyens du groupe terroriste Hamas. C’est le Hamas et ses dirigeants qui doivent être tenus pour responsables de leurs actes. Nous n’accepterons pas la prédication de la morale d’un conseil dirigé par des régimes autoritaires qui violent les droits de l’homme au quotidien. « 

Le financement de l’ONU doit être réexaminé, déclare le ministre

En outre, «lorsque les Nations Unies ignorent l’exploitation cynique par le Hamas des Marches du terrorisme« civiles »comme couverture pour des attaques terroristes et nient le droit d’Israël de défendre ses citoyens, ils deviennent un partenaire de la terreur du Hamas. Chaque pays engagé dans la lutte contre le terrorisme doit réexaminer son financement à l’ONU à la lumière de ses encouragements du terrorisme du Hamas », a-t-il accusé.

« Les FDI et les forces de sécurité israéliennes continueront de protéger les citoyens israéliens dans le sud du pays, quels que soient les rapports faux et absurdes de l’UNHRC. »

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Israel Katz, a critiqué le «théâtre de l’absurde» de la CDHU, qui «a produit un autre rapport hostile, faux et biaisé contre l’État d’Israël.

« Le rapport est basé sur de fausses informations dans lesquelles les faits n’ont même pas été examinés et dont le seul but est de discréditer la seule démocratie du Moyen-Orient et de faire obstacle à son droit de légitime défense contre le terrorisme d’une organisation meurtrière », il a déclaré.

« Israël rejette carrément le rapport »

« Israël rejette catégoriquement le rapport », a-t-il ajouté, déclarant: « Aucune partie ne peut nier à Israël son droit de se défendre et le devoir de protéger ses habitants et ses frontières contre des attaques violentes . Celui qui pousse les habitants de Gaza jusqu’aux barrières, y compris les femmes et les enfants, est le Hamas, dont l’objectif déclaré est la destruction de l’État d’Israël et qui porte la responsabilité « , a déclaré le ministre israélien des Affaires étrangères.

Répondant à la commission lors de sa création en mai 2018, l’avocat général de l’armée, Brig. Le général Sharon Afek a rejeté les appels à une enquête internationale sur les violents affrontements à la frontière de Gaza.

Afek a déclaré que «même lors des combats les plus complexes et les plus difficiles, les FDI ont toujours agi conformément à la loi – et continueront à le faire».

Il a souligné que cela était vrai même lorsque Tsahal «luttait contre des adversaires dépourvus de toute moralité et attachés à la même loi».

La décision de l’UNHRC de créer une commission d’enquête sur les événements de la bande de Gaza « est un exemple d’exploitation des procédures et institutions internationales pour saper le recours légitime à la force par les FDI », a déclaré Afek.

Les FDI « n’ont pas besoin d’encouragement externe ni de pressions pour pouvoir examiner son comportement », a-t-il ajouté. «Les FDI et son système juridique ne sont pas à l’abri de la critique et nous ne recherchons pas une telle immunité. Nous agissons de manière indépendante, transparente et professionnelle. Nous sommes constamment soumis à une surveillance juridique externe. De nombreux États ne peuvent aspirer qu’à de telles normes », a-t-il déclaré.

L’UNHRC a été accusé à plusieurs reprises d’être partial envers Israël. Près de la moitié de ses résolutions sont axées sur Israël, alors qu’il ignore la guerre, les conflits et les atrocités dans le monde. Les dirigeants et responsables israéliens ont invoqué le CDH pour son «hostilité obsessionnelle» à l’égard d’Israël et son «mandat unilatéral».

Au cours des 10 dernières années, le CDH a adopté 62 résolutions condamnant Israël, tandis que les pires violations des droits de l’homme dans le monde en Syrie, en Iran et en Corée du Nord ont été beaucoup moins condamnées.

Un autre rapport absurde blanchit la terreur du Hamas

Anne Herzberg, conseillère juridique de l’ONG Monitor et de l’ONU Liasion, a déclaré jeudi après la publication du rapport que «le Conseil des droits de l’homme des Nations unies, dominé par des dictateurs et des auteurs de violations des droits, a publié un autre rapport absurde terrorisant le Hamas tout en condamnant Israël pour avoir protégé ses citoyens. Il est risible que l’ONU traite la violence transfrontalière comme une situation de maintien de l’ordre interne. »

Elle a déclaré que les conclusions de la Commission n’étaient «pas surprenantes étant donné que l’ONU s’est largement appuyée sur des informations fournies par le Hamas et des ONG liées au terrorisme et a adopté sans discernement leurs fausses déclarations. La Commission elle-même n’avait aucune expertise militaire ou juridique et n’était absolument pas qualifiée pour rédiger ce rapport. ”

Elle a en outre déclaré qu ‘ »horriblement, l’ONU a donné au Hamas et à d’autres groupes terroristes palestiniens le feu vert pour exploiter les enfants afin de servir de couverture aux attaques violentes contre des civils israéliens. Comme d’habitude, le Conseil des droits de l’homme des Nations unies n’a rien fait pour protéger les droits de l’homme, mais a plutôt encouragé de plus en plus de violations. « 

Danon: « Le rapport ignore la seule vérité »

«Les pays du monde devraient envisager de faire partie du Conseil des droits de l’homme, qui soutient une organisation terroriste meurtrière», a déclaré l’ambassadeur israélien à l’ONU, Danny Danon. «Ce conseil est aveuglé par la haine d’Israël et des forces de défense israéliennes et gaspille ses ressources et son temps en attaques politiques et en propageant des mensonges.

« Le rapport ignore la seule vérité: les soldats de Tsahal ont agi moralement pour protéger les citoyens israéliens pendant que le Hamas envoyait les enfants à la clôture et les utilisait comme boucliers humains. »

© Moshé Anielewicz – Europe Israël News
 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Israël condamne le rapport de l’ONU sur Gaza accusant Tsahal de crimes de guerre

    1. Salmon

      Ce sont des tarets

      Comment condamner un pays qui se bat contre des terroristes avec des cerfs volants en feu ballon en feu qui veulent d’enfoncer la frontière
      Ils mettent leurs gosses en boucliers humain

      C de la mauvaise foi

      Personne n accepterait et surtout ce serait condamner

    2. esther

      Bah! L’ONU est composée de 59 pays à majorité musulmane pro-« palestiniens » et d’une centaine de pays du tiers-monde pro-« palestiniens » qui se défoulent sur Israël constamment alors que les enfants de ces pays ne savent même pas lire par manque de structures éducatives : le véritable crime contre l’humain, il est là. Un pays où les enfants ne sont pas éduqués n’est pas un pays, n’est pas une nation et ne compte pas donc Israël où les enfants sont éduqués a dix longueurs d’avance sur tous ces pays.

    3. ohayon

      et sur quoi ils basent leur affirmation …..sur le nombre de tetes coupees trouvees dans les poubelles comme en syrie sans parler des autres horreurs c est ce rapport qu il faut foutre a la poubelle et les auteurs avec

    4. Marçu Gisèle

      Il existe en France un groupe parlementaire « France Israêl »
      Pourquoi les députés qui animent ce groupe ne demandent-ils pas officiellement au Gouvernement une démarche saine et juste de notre pays auprès de l’ ONU pour « remettre les pendules à l’heure » en matière de terrorisme du Hamas et de riposte israélienne à ce terrorisme…?
      Cet article devrait leur être communiqué à titre de pièce à conviction en vue du débat que nous leur demandons d’ouvrir, au vu et au su de tous!…pour dévoiler la surdité volontaire et l’aveuglement volontaire du corps diplomatique impliqué dans la région. EST CE TROP DEMANDER ???

    5. tirebouchon

      Malheureusement en France la politique a toujours été une politique pro-arabe,
      même Macron s’entoure de petites frappes arabo-musulmanes, c’est dire ! La France aurait commis un génocide ou un crime contre l’humanité en colonisant ce repaire de pirates et d’esclavagistes qu’étaient l’ Algérie en 1830 et où les juifs étaient traités comme des sous-homme !
      Le politiquement correcte emmènera la France, les français, juifs ou non, dans la déchéance et l’obscurantisme !

    6. danielle

      l’onu est un repaire de nations anti ISRAEL donc on ne peut avoir que ce genre de decisions

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *