toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Disparition aux USA d’un des derniers témoins du génocide des Arméniens


Disparition aux USA d’un des derniers témoins du génocide des Arméniens

Hayk Artin Kodjababian un célèbre photographe survivant du génocide est mort aux Etats-Unis la semaine dernière à l’âge de 104 ans annonce le Milwaukee Journal Sentinel. Il était né en 1914 quelques mois avant le génocide des Arméniens de 1915. Celui qui se faisait appeler Artin Hays était né une semaine avant la déclaration de la guerre de 1914-1918.

Entre 1915 et 1922, 1,5 million d’Arméniens ont été massacrés par les Turcs ottomans.

Devenu orphelin alors qu’il avait 4 ans, il avait vu sa mère abattue par des soldats Turcs. Son père un professeur de mathématiques avait également disparu sans laisser de trace.

Le jeune Hayk Artin Kodjababian avait alors vécu en compagnie de son oncle à Constantinople, l’actuelle ville d’Istanbul en Turquie,  puis émigra vers Marseille puis Buenos Aires.

Plus tard, il s’installa en compagnie de son oncle à New York alors qu’il avait à peine 10 ans. Il y apprendra la photographie chez un lointain parent. Il deviendra un photographe professionnel.

A l’âge adulte il s’installera à Washington et travaillera au sein de la compagnie Underwood & Underwood. Il fera des photos de mariages comme celles de personnalités politiques de la Maison Blanche. Il photographiera même le président américain Franklin Roosevelt.

Hayk Artin Kodjababian a eu 4 filles, 9 petits-enfants et 17 arrière-petits-enfants.

Un drame qui se raconte de génération en génération.

En février 1915, le comité Union et Progrès, qui est à la tête de l’Empire ottoman, planifie l’extermination du peuple arménien. Cette décision se prend en pleine Première Guerre mondiale.

Learn Hebrew online

La majorité des femmes, enfants et vieillards déportés meurent de faim, de soif, de froid au cours de ce long supplice. On inflige des violences sexuelles à des milliers de femmes, ou on les enlève afin qu’elles deviennent servantes ou pour les marier de force.

Chaque fois, lorsqu’ils sont sortis des villages, des villes, les hommes sont séparés des femmes et des enfants et rapidement éliminés, souvent fusillés. Les femmes, les vieillards et les enfants sont acheminés vers les routes de la déportation.

Le 24 avril 1915, les autorités ottomanes de Constantinople arrêtent plus de 1000 notables, puis les tuent ou les déportent dans les semaines suivantes. C’est une façon de se débarrasser de l’élite arménienne de l’Empire.

Les vraies raisons , ce sont les mêmes que pour tous les génocides. Il y avait une volonté d’épuration ethnique pour restaurer la pureté turque.

Il est aujourd’hui largement admis que les événements de 1915 constituent le premier génocide du 20e siècle. Cette tragédie occupe une place importante dans la mémoire des Arméniens du monde entier. Des États, des gouvernements et le pape ont reconnu le caractère génocidaire des événements de 1915.

L’Arménie ne met pas de conditions liées au génocide pour développer ses relations avec Israël

Le Président Arménien Armen Sarkissian et le Premier ministre Nikol Pachinian veulent renforcer les liens avec Israël.

Dans une interview accordée au journal israélien « The Jerusalem Post » le vice-ministre arménien des Affaires étrangères, Grigor Hovhannisyan a affirmé que si Israël reconnaissait le fait historique du génocide des Arméniens, l’Arménie la féliciterait. Mais Erevan n’en fait pas une condition dans le dossier du développement des relations entre l’Arménie et Israël.

« Nous savons que les considérations géopolitiques gênent souvent les considérations fondées sur l’honneur. Et nous mêmes sommes parfois obligées de faire face à cela » dit le vice-responsable de la diplomatie arménienne.

A la question de savoir s’il n’est pas déçu qu’Israël n’a pas reconnu le génocide des Arméniens, Grigor Hovhannisyan a répondu « en tant qu’héritier de survivants du génocide » il est personnellement déçu de la position d’Israël…mais que « cette position n’est pas celle du ministère arménien des Affaires étrangères ou du gouvernement arménien ».

Il a ajouté que nombre de pays, dont les Etats-Unis qui sont des partenaires de l’Arménie, n’ont pas reconnu à ce jour le génocide des Arméniens. Tout en précisant que depuis les plus de 25 ans d’indépendance de l’Arménie, « la tendance de la reconnaissance du génocide est impressionnante (…) avec des milliers de territoires, régions ou communes et près de 40 pays ont reconnu le génocide des Arméniens ».

Le 7 mars  2019 à Erévan, à l’occasion d’une réception pour la Journée du diplomate, le Premier ministre arménien Nikol Pachinian appelé les diplomates arméniens parmi leurs priorités à continuer leur mission pour la reconnaissance internationale du génocide des Arméniens.

« Nous devons continuer également la politique de reconnaissance internationale du génocide des Arméniens. Nous affirmons clairement que la reconnaissance internationale du génocide des Arméniens obéit à la sécurité globale et vient en prévention des génocides » dit Nikol Pachinian.

Rappelons que la diplomatie arménienne a intégré depuis plusieurs années déjà la reconnaissance internationale du génocide dans ses missions diplomatiques prioritaires.

La communauté internationale est au courant des massacres qui ont lieu dans l’Empire ottoman en 1915, 1916 et jusqu’en 1922. Des procès ont lieu à Constantinople à la suite de l’accusation de membres du comité Union et Progrès. Les principaux responsables du génocide sont toutefois extradés vers l’Allemagne et échappent à la condamnation.

 La Turquie a toujours refusé de parler de génocide des Arméniens.

La France n’a reconnu ce génocide qu’en 2001. Une loi a été adoptée en 2011 pour punir sa négation, mais elle a été censurée depuis par le Conseil constitutionnel. Ce dernier estime que la loi porte une « atteinte inconstitutionnelle à l’exercice de la liberté d’expression et de communication ».

Reproduction autorisée avec la mention suivante:

© Souhail Ftouh pour Europe Israël

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Disparition aux USA d’un des derniers témoins du génocide des Arméniens

    1. Pinhas

      Ainsi certains salopards se réjouiront en affirmant que ni le génocide des Arméniens ni celui des gens de confession Juive n’a eu lieu .
      Nous , nous le savons et beaucoup le savent alors laissons les démons dans leurs délires et ne les approchons pas , ne leur parlons pas .
      Inutile d’argumenter avec le diable car son esprit malin détruit son environnement .
      En laissant ces démons sans nourritures ils disparaitront comme ils sont apparus .
      Prions pour nos chers disparus afin que leur esprit soit baigné de lumière , d’amour et béni par l’Éternel .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *