toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Après Fillon en France et Netanyahou en Israël, l’agenda politique des juges pour influencer les élections


Après Fillon en France et Netanyahou en Israël, l’agenda politique des juges pour influencer les élections

Les affaires Fillon et Netanyahou possèdent des traits communs qui méritent que l’on s’y arrête : deux candidats de la droite se retrouvent comme par hasard en pleine campagne électorale inculpés par la justice pour des faits concernant, soit l’abus de bien sociaux, soit la corruption (pour faire vite).

En France, lors de la campagne pour l’ élection présidentielle de 2017, le parquet national financier ouvrit une enquête contre François Fillon , le jour même des révélations publiées contre le dirigeant de la droite et du centre par l’hebdomadaire Le Canard Enchaîné. La célérité de la justice en  étonna à l’époque plus d’un. La mise en examen de l’ancien premier ministre français( annoncée le 14 mars 2017) fut le coup fatal pour la droite qui voyait son candidat frappé du sceau de l’infamie par la justice de son pays (même si la mise en examen n’augure juridiquement aucunement de la culpabilité du prévenu).

En Israël maintenant, la police, dirigée par l’ancien numéro 2 du Shabak (le service de la sécurité générale de l’État hébreu dont le travail consiste à lutter contre le terrorisme et l’espionnage ) décida de mener une enquête contre le premier ministre Benjamin Netanyahou pour des affaires de possibles conflits d’ intérêt, d’abus de confiance et d’abus de fonction.

Après deux ans d’enquêtes menées par les zélotes de la police israélienne, cette dernière recommanda l’ inculpation de Benjamin Netanyahou. Mais, au grand dam des adversaires de ce dernier, le procureur de l’ État, Avichai Mendelblit (qui est la personne qui a le pouvoir d’ inculper le premier ministre) décida de garder le silence sur le rapport de la police, et ce pendant de très longues semaines. On comprend mieux maintenant pourquoi ! Je veux dire par là que l’ inculpation aurait pu se faire avant le début de la campagne électorale, ce qui aurait permis au Likoud de Benjamin Netanyahou de se retourner et au premier ministre de proposer une ligne de défense sans que cette dernière ne parasite sa campagne et ses propositions électorales. Or, comme dans le cas Fillon, la justice décida en pleine campagne électorale d’inculper * le leader de la droite (même si selon moi M. Netanyahou représente plutôt un centre droit bien mollasson…).

Comme nous le savons tous, la justice est de plus en plus politisée (particulièrement en France, en Israël et aux États-Unis) et se trouve aux mains de l’oligarchie gauchisante ; il serait donc plus que naïf de penser que dans les deux cas présentés ici, le timing des décisions de justice soit neutre.
Mais les peuples se laissent encore berner dans leur majorité par l’aura des gouvernements des juges…

© Frédéric Sroussi (journaliste-essayiste) pour Europe-Israel.org

* La mise en examen est l’expression juridique remplaçant depuis 1993 le terme ‘’inculpation’’.

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Frédéric Sroussi est journaliste et essayiste. Il a collaboré, entre autres, au Journal du Parlement français, à l'édition française du Jerusalem Post, à la revue de l'Instituto Centroamericano de Prospectiva e Investigación (ICAPI) ou encore à la revue France-Israël Information. Il est aussi l'auteur de deux essais.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Après Fillon en France et Netanyahou en Israël, l’agenda politique des juges pour influencer les élections

    1. M

      la difference entre bibi et fillon ,,la femme de bibi n’a jamais recu un shekel pour aider bibi,elle a seulement achete quelque bouteilles de champagne pour recevor des invites politiques important,
      ALLER VISITER LA CUISINE DE L’ELISEE A PARIS

    2. m

      BIBI A recu quelque boites de cigares comme cadeaux ,quel mal qu’i y a
      pourqu’oi l’emmerder pour ça,il en besoin en plus pour ses diners politiques
      et le reste ,c’est tout du. bla bla parceque on dirait tous les investisseurs israeliens qui ont investi et travaille ,c’est grace a bibi qu’ils ont ganher de l’argent; ::c’est ridicule de continuer de lire des mensonges de la gauche

    3. m

      c’est normal ,un president est interesser a ce que des hommes d’affaires investissent dans son pays,

    4. Richard Malka

      A ma chère famille Israélienne:
      Ne perdez pas la tête.
      Soyez lucide, réaliste et patient.
      Bibi de mon oeil de Juif vivant en France est l’homme qu’il faut à Israël pour eviter le pire.
      L’Europe malade a fait de l’antisionisme l’opium du peuple pour aliener leur population dans un nouveau diktat.
      L’antisemitisme qui en découle est du pain béni pour ces dirigeants qui de la sorte convergent les frustrations contre nous pour eviter la convergence des luttes.
      Pourvu que l’antisionisme perdure en Europe, sans quoi c’est la guerre civile, voilà la réelle stratégie de l’Europe.
      Alors pour ces dirigeants, il faut que cette guerre éclate au moyen orient.
      Bibi a l’extrême intelligence pour esquiver les coups foireux et qui plus est arrive diplomatiquement à faire gagner du terrain à Israël dans tout les “pays non alignés……pas aux Usa (en référence à De Gaulle) mais à l’islam !

    5. Robert Davis

      Je suis entièrement d’accord avec l’auteur: en Israel comme en France mettre les juges sur le dos de la droite avant les élections est le dernier truc, le dernier mensonge que la gauche trotzkiste a trouvé pour essayer de gagner afin de détruire le pays! Fillon avait agit de manière un peu légère mais pour Netanyahu ce truc éculé est vraiment trop gros! Comment les citoyens d’Israel pourraient ils préférer des gauchistes prêts à sacrifier le pays contre un PM qui a…accepté quelques cigares????????? les gauchistes jugent d’après eux qui n’ont pas de cerveau!

    6. niro

      il risque de tomber,voilà pourquoi…
      le probleme c’est qu’il risque de le payer tres chere,pour son manque de reaction foudroyante concernant l’enfer que vive les israeliens du sud,et ceux du nord avec le hezbollah,sans parler des meurtres deci delà sur le territoire israelien.pas de clarté concernant la judée samarie,soumission totale au walq concernant le mont du temple.
      c’est ,indegnablement un homme politique brillant qui a fait beaucoup pour israel,mais le manque de reaction vis a vis des dechets a été notoire,en sus ,une pauvreté endemique s’installe en israel ,il n’y a pas que les startups
      voilà pourquoi il risque de tout perdre ,tant pis pour lui…

    7. P G

      L’important n’est pas untel ou un autre au pouvoir, mais quel est l’intérêt du pays
      En France cela fait 3 mandatures que les français votent à THE VOICE au lieu de penser à leurs intérêts, les gilets jaunes sont une réflexion adaptée mais à contre-temps.
      Le sort d’Israël est dans le vote de ses citoyens,
      Veulent-t-ils de nouveau réparer des accords d’Oslo pendant 20 ans?
      Heureusement Donald ne cultive pas de cacahuètes…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    133 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap