toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Un terroriste logé à l’hôtel : le maire d’Aurillac demande des comptes à Christophe Castaner


Un terroriste logé à l’hôtel : le maire d’Aurillac demande des comptes à Christophe Castaner

Pierre Mathonier, maire d’Aurillac, n’a appris qu’au dernier moment la venue du plus ancien assigné à résidence de France, Kamel Daoudi, condamné en 2005. L’édile déplore un «fait accompli» dans une lettre adressée au ministre de l’Intérieur.

La venue de Kamel Douadi dans sa commune lui a été imposée, d’après le quotidien La Montagne en date du 22 février, et le maire d’Aurillac (Cantal) a fait part de son opposition. Dans un courrier, Pierre Mathonier a demandé des explications au ministre de l’Intérieur Christophe Castaner : «Depuis le 15 février dernier, Kamel Douadi, le plus ancien assigné à résidence de France, loge dans un hôtel aurillacois suite à une demande du ministère de l’Intérieur», affirme le maire.

Et l’édile de poursuivre, en parlant de «fait accompli» : «Si, deux jours avant son arrivée, madame le préfet du Cantal n’avait pas eu la délicatesse de m’informer de sa venue, j’aurais appris celle-ci par un article.»

Terroriste logé à l'hôtel : le maire d'Aurillac demande des comptes à Christophe Castaner

Document La Montagne.

Kamel Douadi, d’origine algérienne, ancien informaticien, a été condamné à 6 ans de prison en 2005 pour avoir projeté des attentats contre les intérêts américains à Paris. Né en 1974, arrivé en France à l’âge de cinq ans, il était parti au printemps 2001 dans les camps d’entraînement en Afghanistan, séduit par l’islamisme radical.

Soupçonné d’avoir préparé un attentat à la voiture piégée contre l’ambassade des Etats-Unis à Paris, il avait été interpellé en septembre 2001 au Royaume-Uni dans le cadre du démantèlement d’un groupe radical islamiste affilié à Al-Qaïda.

Il a été déchu de sa nationalité française et condamné en mars 2005 à neuf ans de prison et à l’interdiction définitive du territoire français. Sa peine avait été réduite en appel à six ans, mais la cour avait maintenu l’interdiction de territoire. Depuis sa sortie de prison, malgré cette interdiction, et l’obligation de chercher un pays d’accueil, il a été assigné à résidence dans de nombreuses communes. L’AFP précise en 2014 que ses «séjours» sont financés par des fonds publics.

A Aurillac, Kamel Douadi aura obligation de pointer deux fois par jour au commissariat de la ville, mais il restera libre de ses mouvements.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Un terroriste logé à l’hôtel : le maire d’Aurillac demande des comptes à Christophe Castaner

    1. GIRAUD

      Malgré l’interdiction du territoire maintenue, il séjourne toujours en France mais, que font les services qui prétendent régler les questions à venir avec le retour de djihadistes et de leurs mioches ? ça promet !!!!

    2. alauda

      La CEDH a interdit son expulsion vers sa terre natale (l’Algérie) où il risquerait la torture. Et Amnesty international de le plaindre pour « la torture psychologique » que son assignation à résidence lui ferait subir, le champ de sa liberté étant restreint à superficie totale de 12 km² ! Le pauvre !

      C’est très joli Aurillac (Cantal). Avant il devait pointer à la gendarmerie de Saint-Jean-d’Angély (Charente-Maritime). Logé et nourri au frais de la princesse, pendant que des petits paysans s’échinent sur leurs arpents pour des revenus de misère !

      Elle a bon dos, la persécution dans le pays d’origine.

    3. alauda

      Et pendant ce temps là, des manifestants manifestent contre le cinquième mandat annoncé de la momie sous perfusion.
      Âge moyen de la population : 25 ans.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    1.1K Shares
    Share via
    Copy link
    Powered by Social Snap