toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Tag antisémite « Juden » sur un Bagelstein : le gérant affirme « Cela n’a rien à voir avec la manifestation. La manifestation n’est absolument pas passée dans notre quartier ». Bagelstein porte plainte


Tag antisémite « Juden » sur un Bagelstein : le gérant affirme « Cela n’a rien à voir avec la manifestation. La manifestation n’est absolument pas passée dans notre quartier ». Bagelstein porte plainte

«Un tag antisémite en plein Paris. Un de trop. « Juden » en lettres jaunes, comme si les plus tragiques leçons de l’Histoire n’éclairaient plus les consciences». Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a déploré ainsi sur Twitter l’apparition d’un tag antisémite sur la vitrine d’un restaurant Bagelstein situé sur l’Île Saint-Louis.

«Nous avons découvert ce tag samedi matin. Il a probablement été fait dans la nuit de vendredi à samedi», précise Gilles Abecassis, cofondateur de cette chaîne de restaurant de bagels. Ce n’est pas la première fois que ça arrive, selon lui : des graffitis similaires ont déjà été réalisés sur d’autres vitrines.

Les gérants du restaurant touché ce week-end ont déposé plainte dès la découverte du tag. La police est venue constater les faits.

Sans lien avec les Gilets Jaunes, le gérant a ainsi déclaré : «Cela n’a rien à voir avec la manifestation. La manifestation n’est absolument pas passée dans notre quartier, et ce tag de toute façon a été effectué bien avant que la manifestation ne commence.»

Dans l’afflux des réactions engendrées par cette dégradation, certains commentateurs n’ont pas hésité à relier ce fait à la mobilisation citoyenne qui se déroulait le même jour : le treizième acte de la mobilisation des Gilets jaunes.

Commentant «cette histoire de gilets jaunes», l’auteur de bande dessinée Joann Sfar a déploré, dans une publication sur Facebook, «la culture de l’excuse» : «Même à un défilé du Front national, ils auraient eu trois procès et Marine Le Pen aurait exclu du monde !!! Ici, non. Ici, personne n’a rien vu, n’y est pour rien, n’en pense rien», a-t-il déploré.

Le journaliste Frédéric Haziza a évoqué une «peste jaune», estimant que la dégradation s’inscrivait dans la continuité «des quenelles antisémites» ou encore des «slogans antisémites anti-Emmanuel Macron». «Comme le faisaient les nazis», a-t-il ajouté.

Pour sa part, Raphaël Glucksmann, essayiste mais aussi fondateur, parmi d’autres, du parti politique Place publique, a estimé qu’il s’agissait du «tag de trop, après des centaines d’autres depuis des semaines», déplorant le «silence» face aux «slogans antisémites, homophobes et racistes».

L’Union des étudiants juifs de France (UEJF) a également fait le lien entre le graffiti et la mobilisation citoyenne, commentant notamment : «Cet acte XIII est dans la suite des précédents : attaques contre les institutions, actes antisémites… Jusqu’à quand ?»

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Tag antisémite « Juden » sur un Bagelstein : le gérant affirme « Cela n’a rien à voir avec la manifestation. La manifestation n’est absolument pas passée dans notre quartier ». Bagelstein porte plainte

    1. lyse

      ou comment discréditer un mouvement populaire parfaitement légitime. Le retour de djihadistes eux réellement et dangereusement antisémites ce n’est pas un problème pour ce gouvernement.

    2. Salmon

      Pas 1 seul journaliste des TV propagandiste comme bfm cnews et lci ont relayé l info du restaurateur
      Ni certains journaux
      Par contre ont mis sur le dos des gilets jaunes

    3. Robert Davis

      Et pourquoi croyez vous que des lâches s’en prennent aux juifs de France? Si Hitler pardon macron n’agressait pas jour après jour Israel qu’il prend tout comme Hitler pour un punching ball, les crapules ne se permettraient pas les tags et autres agressions! Ce gournement qui est encore pire que les précédents qui étaient de vraies m. en est le responsable.

    4. HENRIETTE Irène

      Ne me dites surtout pas que Micron n’est pas d’accord. Il se passe trop d’é d’événements France contre les Juifs sans qu’il le sache et il ne fait rien. Il est grand temps qu’il parte car il met la France à genoux. Bien que je ne sois pas juive (mais peut-être d’origine, je fais des recherches) je m’en fais terriblement.
      J’aimerais bien écrire à Micron, mais je ne crois pas que cela serve à quoique ce soit ! Il y a à nouveau trop de Français antisémites….. Et les mensonges éhontés sont plus faciles à gober dans un peuple malade….

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *