toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Selon l’ONU, la Belgique doit présenter des excuses pour son passé colonial


Selon l’ONU, la Belgique doit présenter des excuses pour son passé colonial

« Nous exhortons le gouvernement à présenter des excuses pour les atrocités commises pendant la colonisation. » Un groupe d’experts de l’ONU a enquêté sur l’attitude de la Belgique face à son passé colonial. Les conclusions de leur pré-rapport sont sévères, le royaume lutte peu contre le racisme.

« Le gouvernement belge doit adopter un plan d’action national complet contre le racisme », a affirmé Michal Balcerzack, le président polonais du groupe de travail. Il a ajouté lors de son discours : « C’est une évidence que la discrimination raciale est endémique dans les institutions belges. »

Le groupe d’experts a été créé par la Commission des droits de l’Homme de l’ONU, à la suite de la Conférence mondiale contre le racisme tenue à Durban en 2001. Déjà passé en Belgique en 2005, le groupe de travail, composé de cinq experts, y a séjourné une semaine en février 2018. Son étude l’a mené dans les grandes villes du pays « pour enquêter sur le racisme, la discrimination raciale, l’afrophobie, la xénophobie et l’intolérance qui y est associée, affectant les personnes d’ascendance africaine en Belgique. »

Programmes scolaires biaisés

Le travail de mémoire insuffisant sur le passé colonial de la Belgique, le manque de reconnaissance de l’ampleur de la violence de la colonisation, serait le moteur de cette discrimination. Et les rapporteurs pointent du doigt des programmes scolaires biaisés qui « ne reflètent pas de manière adéquate l’histoire de la colonisation »« Là où le programme existe, il semble récapituler la propagande coloniale, y compris la suggestion que le développement économique est venu en Afrique à la suite de la colonisation », poursuit le rapport.

« Pour clore le chapitre sombre de l’Histoire, la réconciliation et la guérison, il est impératif que les Belges doivent enfin affronter et reconnaître le rôle joué par le roi Léopold II et la Belgique dans la colonisation et son impact à long terme. » Et donc, autre recommandation en forme de supplique, les rapporteurs demandent à la Belgique de faire des excuses.

« Rapport étrange »

Une telle charge, menée en quelque 74 points contre la Belgique et ses fleurons, n’est pas passée inaperçue dans le pays. Le Premier ministre Charles Michel a évoqué « un rapport étrange » et dit attendre la version définitive prévue en septembre 2019. Le Palais royal n’a pas souhaité commenter le rapport du groupe d’experts, gêné sans doute de voir le roi Léopold II placé une nouvelle fois sur le banc des accusés.

Le tout nouveau Africa Museum de Bruxelles n’a pas évité les critiques des rapporteurs. L’ancien Musée royal de l’Afrique centrale n’avait pratiquement pas évolué depuis les années cinquante et subissait des critiques de tous horizons. Désormais rénové et renommé, il revendique un regard critique sur la période de la colonisation. « Le grand défi de la rénovation était d’exposer une vision contemporaine et décolonisée de l’Afrique », explique le site du musée.

L’Africa Museum épinglé

Malgré tout, l’Africa Museum n’a pas trouvé grâce aux yeux des experts. Il doit « supprimer toutes les expositions racistes offensantes » et veiller à« garantir des explications détaillées et un contexte permettant d’informer et d’éduquer les visiteurs sur l’histoire coloniale de la Belgique et son exploitation de l’Afrique. »

Guido Greyssels, le directeur, s’est déclaré « étonné de ces conclusions » qu’il trouve « superficielles », tout comme la visite du musée par les rapporteurs qui n’a duré qu’une heure, dit-il.

Enfin, ultime charge, les rapporteurs ont épinglé le héros national, Tintin. La republication de Tintin au Congo ne trouve pas grâce aux yeux des experts, car elle perpétue « les stéréotypes négatifs et devrait être supprimée ou contextualisée ».

Ce rapport est, paraît-il, un « appel à se réveiller »  lancé à la société belge, selon les mots d’une des expertes de l’ONU, l’Américaine Dominique Day. Un réveil pour le moins douloureux.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Selon l’ONU, la Belgique doit présenter des excuses pour son passé colonial

    1. Filouthai

      Un groupe de soi-disant « experts » remet aujourd’hui en cause la BD Tintin au Congo qui a été publiee il y a plus de 50 ans.
      Soit, ce sont des africains aux idées mondialistes.
      Soit, ce sont des idiots.
      Ou alors les 2.

    2. HENRIETTE Irène

      Ayant vécu au Congo ex belge, je suis entièrement d’accord pour que la Belgique s’excuse une fois pour toutes de l’attitude de Leopold II. . Déjà, on aurait dû déboulonner plusieurs de ses statues (ce que j’avais proposé de faire par des volontaires !!!! C’est une énorme tâche noire sur la conscience des Belges et je trouve qu’on devrait s’excuser aussi pour le meurtre de Lumumba qui défendait son peuple.J’ai entendu et vu comment on traitait les Africains, étant très jeune et j’ai honte pour ces anciens coloniaux qui vivent heureux, ont une bonne pension, en Belgique. La façon dont Lumumba a été tué est plus qu’un honte !
      J’ai été traînée devant un juge parce que je parlais à un Noir du Congo ! et lui…. la prison. J’avais 13 ans même pas !

    3. midom

      Irène a raison à propos de l’attitude du roi Léopold II. Il est allé jusqu’à couper les mains de nombreux noirs. Les belges, comme d’autres pays, ont bien profité de l’Afrique.Nombreux sont ceux qui ont dit que Lumumba a été exécuté par la CIA, car beaucoup trop à gauche….
      Néanmoins, les congolais ont énormément gagné avec la présence des belges.
      Lors de l’indépendance en 1960, nous avons laissé un pays magnifique.
      Certains retournés dès 1962, n’ont rien reconnu: il ne restait déjà plus grand chose des infrastructures…..!
      Heureusement que cette merde de l’ONU s’en mêle, cela nous change, pour une fois, de son antisémitisme maladif…..!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    254 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap