toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Révélations sur le « Grand débat » : Toutes les questions des étudiants à Macron étaient préparées à l’avance. Ils n’avaient pas le droit de manifester leur désaccord (VIDEO)


Révélations sur le « Grand débat » : Toutes les questions des étudiants à Macron étaient préparées à l’avance. Ils n’avaient pas le droit de manifester leur désaccord (VIDEO)

Une émission a diffusé un reportage qui laisse penser que les étudiants invités à rencontrer le président ne devaient pas manifester leur désaccord, mais également que les questions posées à Emmanuel Macron étaient convenues en amont.

La rédaction de l’émission CPolitique diffusée sur France 5 s’est penchée sur les coulisses du Grand Débat national, et en particulier sur la rencontre d’Emmanuel Macron avec de jeunes étudiants au Creusot, en Saône-et-Loire, le 11 février.

Les caméras présentes lors du trajet en car des étudiants avant le grand débat ont notamment pu capter deux moments qui laissent penser que ces derniers étaient cordialement invités, par une personne qui semble être un de leurs encadrants, à ne pas poser de questions susceptibles de déranger, et surtout à ne pas manifester leur désaccord avec le président. Un peu plus tard, l’un des étudiants explique qu’Emmanuel Macron avait connaissance des questions qui lui seraient posées.

L’enseignant conseille ainsi les étudiants avant leur montée dans le car : «Quand vous partagerez ce que dit le président, ben ma foi, vous serez contents de le manifester pas trop bruyamment, d’accord. Et puis, si vous ne partagez pas ce que dit le président, conservez-le pour vous, ne le manifestez pas… trop, non plus. Voilà, c’est tout ce qu’on vous demande. On est en marche ? Enfin, je vais éviter l’expression

« Et puis, si vous ne partagez pas ce que dit le président, conservez-le pour vous, ne le manifestez pas… »

Puis, pendant le voyage en car, le jeune Clément s’étonne : «Au final, c’est un peu comme une pièce de théâtre. C’est déjà prévu à l’avance et le président sait déjà les questions qu’on va poser et à quel moment. C’est très millimétré et ça, je savais pas.»

«Au final, c’est un peu comme une pièce de théâtre. C’est déjà prévu à l’avance et le président sait déjà les questions qu’on va poser et à quel moment. C’est très millimétré et ça, je savais pas.»

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Révélations sur le « Grand débat » : Toutes les questions des étudiants à Macron étaient préparées à l’avance. Ils n’avaient pas le droit de manifester leur désaccord (VIDEO)

    1. Ingrid Israël Anderhuber

      Etonnant que les étudiants se soient laissés manipulés comme ça ! Car d’habitude ils sont prompts à s’insurger… Et si les étudiants ne disent plus rien, ne réagissent plus, alors qui dira quelque chose, qui réagira ?

    2. Eric

      Quand les étudiants sont « vilains » c’est plus difficile d’avoir un diplôme… surtout à partir du master, dès lors qu’on est sous la férule d’un professeur (comme un directeur de thèse). Les étudiants ont rarement été de vrais rebelles: les profs étaient largement derrière eux en 68.

    3. Robert Davis

      Quoi pas de drapeaux à la fleur de lys? pas de vive le roi? pas de majesté, à vos ordres? pas de petits fours pour les petits marquis? décidémment les bonnes manières se perdent!!!

    4. Richard Malka

      @ Robert Davis,
      Il y a quelques choses de subliminale dans le drapeau Européen:
      Changer les etoiles par des fleurs de lys dorees.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *