toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

«On a un cœur, on a une âme» Deux Françaises détenues en Syrie souhaitent rentrer en France « sans sacrifier leur islam rigoriste » (Vidéo)


«On a un cœur, on a une âme» Deux Françaises détenues en Syrie souhaitent rentrer en France « sans sacrifier leur islam rigoriste » (Vidéo)

Elles ont fui le groupe Etat islamique (EI) agonisant dans l’Est syrien, plus poussées par la faim que par les remords : Chloé et Chaïma, deux Françaises, sont prêtes à rentrer au pays. Mais sans sacrifier leur islam rigoriste et pour y être jugées équitablement, pas comme « des animaux », disent-elles.

D’entrée de jeu, elles préviennent l’équipe de l’AFP qu’elles ne fourniront aucun détail permettant de les identifier, pour éviter de voir leur nom diffusé et leurs familles stigmatisées en France.

« On n’est pas des animaux. On est des êtres humains. On a un cœur, on a une âme, voilà ».

Chaïma dit vouloir rentrer en France, pour sa famille notamment.

Loading...

Chloé également, mais à une condition : qu’elle puisse y « vivre (son) islam en toute liberté, et près de (ses) enfants »

Elles se disent aujourd’hui guidées par deux choses : l’attachement persistant à un islam rigoriste…

Elles espèrent également, en cas de retour en France, écoper d’une peine assez légère. « J’espère qu’on sera jugés équitablement, au cas par cas, pas pour tout ce que le groupe a fait », dit Chloé.

Chaïma voudrait « une peine de prison pas trop longue, aménageable », qui lui permette de « profiter de (ses) enfants » car « ce sont eux qui me restent », son mari ayant lui aussi été arrêté.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 15 thoughts on “«On a un cœur, on a une âme» Deux Françaises détenues en Syrie souhaitent rentrer en France « sans sacrifier leur islam rigoriste » (Vidéo)

    1. Salmon

      Ah bon ?
      Les décapitation les tortures les femmes en esclavage viole vous y avez assister
      D autres trucs ne me reviennent pas
      La barbarie vous connaissez

    2. Rahel

      elles veulent revenir en France ou dans les territoires perdus de la Republique ? pour garder un islam rigoriste, mais c est cet islam rigoriste qui pousse a la violence, a la demence a la decadence !

    3. Cyrano

      On croit rêver, non ce n’est pas un rêve c’est cauchemar, faire venir en France des gens qui ont choisi de combattre et tuer d’autres français qui ne renoncent pas à leur intégrisme mortifère, la seule et juste mesure est qu’ils restent sur place, qu’ils subissent le martyr qu’ils ont fait subir à leurs frères. Mettre en pratique leur devise oeuil pour oeuil dent pour dent puisque c’est autorisé chez eux. Qu’on ne vienne pas nous parler de repentir c’est une vaste foutaise.
      Un bourricot les oreilles taillées en pointes ne sera jamais un cheval de course.
      — Fallait pas miser sur le mauvais chameau — ( Louis de Funes dans la folie des grandeurs )

    4. Boissonneault

      il y avait des femmes islamiste comme gardienne de prison pour garder les femmes et fillettes Chrétienne et Yazédie pour être vendu comme esclave sexuel , l’esclavage dans l’islam est légal donc j’ai aucune pitié pour ses salopes

    5. moi de france

      eclat de rires ont est des gens normaux
      c’est cela ouai!!
      revenir dans mon pays tient donc c’est nouveau !!
      livrer les a leurs victimes elles les couchouteront pour sur
      ignobles personnes

    6. danielle

      elles n’ont même pas de co…es pour assumer leurs actes !!! En plus venir en France pour vivre en sacs poubelles….et de plus il faudra les entretenir à vie alors que beaucoup de personnes honnêtes galèrent après le 15 du mois….

    7. Yes

      Je pense qu’elles ont raison.
      La France ne peut respecter l’islam comme elles le souhaitent.
      En conséquence, qu’elles restent en terres d’islam.

    8. alauda

      Anecdote plaisante, trouvée dans Wikipédia, rubrique « Procès d’animaux » :

      Le 23 avril 1794, une famille de Béthune et son perroquet se retrouvent devant le tribunal révolutionnaire : l’animal a la fâcheuse habitude de crier «Vive le roi», ce qui rend ses maîtres coupables d’être antirévolutionnaires. Ils sont guillotinés tandis que le perroquet est remis à la citoyenne Le Bon chargée de lui apprendre à crier «Vive la Nation», «Vive la République» (note 15) ou, selon une autre source, « Vive la Montagne » (note 16).

    9. Filouthai

      C’est qui ces femmes bâchées ?
      Pourquoi se revendiquent-elles françaises ?
      Elles doivent rester chez elle, sur des terres d’Islam : Arabie ou Iran.
      On y enverra leur famille en aller simple, et définitif.

    10. eudes

      cœur « méchant » et âme « noire » comme leur bâche, qu’elles aillent dans un pays où les bâches sont à la mode, où la cruauté attachée à la shariah est normale. En Afganisthan ou au Qatar, peut-être … zut, ils ne veulent pas d’elles ! Larguons les à Boko Aram, ils seront quoi en faire.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *