toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le champion iranien de judo simule une blessure pour ne pas affronter l’Israélien lors d’un tournoi du Grand Chelem


Le champion iranien de judo simule une blessure pour ne pas affronter l’Israélien lors d’un tournoi du Grand Chelem

Le champion du monde de judo, Saeid Mollaei, a renoncé à sa place au tournoi du Grand Chelem plutôt que de figurer avec le médaillé d’argent israélien sur le podium.

L’actuel champion du monde de judo dans la catégorie des moins de 81 kg a délibérément perdu un match important lors du tournoi de judo du Grand Chelem de Paris dimanche, apparemment pour ne pas affronter son prochain adversaire, un Israélien.

Saeid Mollaei aurait lancé son combat contre un adversaire kazakh en faisant semblant d’être blessé. S’il avait gagné, il aurait dû affronter l’Israélien Sagi Muki en demi-finale.

Mollaei a ensuite réussi à «récupérer» suffisamment pour faire ex aequo pour la médaille de bronze.

Il a simulé une autre blessure pour ne pas rester sur le podium avec Muki – le futur médaillé d’argent. Dans une vidéo de son dernier combat, il s’écroule vers la fin, en se tenant le genou droit.

Il aurait été soigné à l’hôpital lorsque les médailles ont été présentées.

« Nous allons analyser ce cas très sérieusement, car il n’est pas facile d’expliquer comment l’athlète a perdu le match, d’un point de vue méthodologique », a déclaré Marius Vizer, président de la Fédération internationale de judo, dans un tweet.

Ce n’était pas la première fois que Mollaei jouait dans une compétition lorsqu’un Israélien était impliqué, a indiqué le reportage. Au Grand Chelem d’octobre d’Abu Dhabi, il a quitté son match de quarts de finale au milieu, se tenant la cheville de douleur supposée. Ensuite, son prochain adversaire aurait été Sagi Muki.

Le premier judoka israélien a remporté l’or lors de cet événement et l’hymne national de l’État juif a été joué pour la première fois aux Émirats arabes unis.

D’autres judokas iraniens se sont récemment retirés des événements afin d’obéir à l’interdiction du gouvernement de concurrencer les Israéliens.

Learn Hebrew online

Au Grand Prix 2018 de Tbilissi, par exemple, Mohammad Abbas Nejad ne s’est pas présenté face à l’Israélien Yarin Mnagid dans la catégorie des moins de 66 ans. Et en février dernier, le judoka israélien Tohar Abutbul a remporté le bronze en Allemagne après que son adversaire iranien prévu ait soudainement pris trop de poids pour concourir dans la catégorie des moins de 73 kg. classe.

© Cathy pour Europe Israël News

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Le champion iranien de judo simule une blessure pour ne pas affronter l’Israélien lors d’un tournoi du Grand Chelem

    1. michel boissonneault

      je ne juge pas le judoka iranien car si il perd son combat contre le champion d’Israel alors il sera assassiné a son retour en iran

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *