toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’Autorité palestinienne envoie 16 médecins au Venezuela, avec du matériel médical et des médicaments


L’Autorité palestinienne envoie 16 médecins au Venezuela, avec du matériel médical et des médicaments

Ce n’est pas une blague; les responsables de l’Autorité palestinienne qui prétendent devant les médias étrangers  vivre sous blocus israélien, la pénurie de médicaments et que leur système de santé est au bord « d’un effondrement total », sont aujourd’hui capables de venir en aide aux Vénézuéliens. 

Dénonçant la «grave situation humanitaire» au Venezuela, les responsables Palestiniens ont aujourd’hui les moyens de se permettre d’envoyer  rapidement, à 8000 kilomètres de chez eux, des médecins  et  des produits médicaux pour aider un soi-disant «peuple ami». Ils disent qu’ils vont fournir tous les médicamentes  nécessaires pour réapprovisionner immédiatement les stocks au Venezuela.

Le ministère palestinien de la Santé à Ramallah a annoncé, mardi 27 février 2019,  qu’une équipe médicale palestinienne  de 16 médecins est envoyée en République du Venezuela pour faire des  interventions chirurgicales dans la capitale Caracas.

Loading...

Le ministre palestinien  de la santé Dr. Javad Awad a annonce dans un communiqué de presse publié  » que sous ordre  du président Mahmoud Abbas, une délégation médicale du ministère de la Santé se rendra mardi soir dans la République bolivarienne du Venezuela et elle va travailler  dans trois hôpitaux de la capitale, où elle effectuera une série d’intervention chirurgicales programmées pour venir en aide à des amis au Venezuela en conformité avec les positions politiques solides que le Venezuela et son peuple défendent la cause palestinienne. »

Le ministre palestinien a ajouté que  « en présence de l’ambassadeur de la République bolivarienne du Venezuela auprès de l’État de Palestine, Maher Taha, en contact avec l’ambassadeur de Palestine au Venezuela, Linda Sobh, ainsi que le gouvernement et le ministère de la Santé vénézuélien nous avons finalisés  toutes les dispositions logistiques, techniques et administratives permettant à la délégation de quitter. « 

Le ministre de la Santé a souligné « la position de  solidarité palestinienne avec le régime du président  Nicolas Maduro face à la difficile crise politique que traversait le pays et au blocus injuste imposé contre Venezuela« .

Le ministre Awad a déclaré que la délégation médicale palestinienne  emporterait avec elle le matériel médical nécessaire aux opérations chirurgicales, ainsi que des quantités de médicaments et de consommables médicaux utilisés dans les salles d’opération et les services d’urgence, à la demande du ministère de la Santé du Venezuela.

Le ministre de la Santé a expliqué que le personnel médical était composé de 16 médecins spécialistes en chirurgie générale, chirurgie vasculaire, os, enfants, femmes et obstétrique, ainsi que de spécialistes des domaines de l’anesthésie et du réanimation.

La délégation médicale palestinienne est dirigée par le  docteur Mohammed Lutfi, spécialiste de la chirurgie vasculaire, qui devrait arriver dans la capitale vénézuélienne jeudi soir.

Learn Hebrew online

Une équipe médicale palestinienne de 16 médecins est envoyée en République du Venezuela dans la capitale, Caracas, où la mission médicale se poursuivra pendant 30 jours.

En 2016, le Venezuela a fait un don de 15 millions de dollars pour construite  l’hôpital Hugo Chavez pour la chirurgie de l’ophtalmologie à la ville de Tirmsayya entre Ramallah et Al-Bireh.  Avec une superficie de 8100 mètres carrés répartis sur quatre étages, cet hôpital est le premier hôpital ophtalmologique spécialisé chez les Palestiniens.

L’hypocrise de l’Autorité palestinienne qui refuse de soigner les Gazaouis 

Loading...

L’envoi des médecins et des médicaments depuis Ramallah n’aura pas d’effets significatifs pour réduire la crise sanitaire au Venezuela.

Cette attitude montre seulement l’hypocrise du gouvernement de l’Autorité palestinienne, dont le siège est à Ramallah, qui est responsable de l’achat de médicaments, et qui refuse de les envoyer régulièrement à Gaza.

C’est Israël est obligé chaque jour de recevoir des patients venant de Gaza.

Ramallah refuse de payer les factures pour l’achat des médicaments pour les Gazaouis.

Le directeur des hôpitaux gérés par le gouvernement dans la bande de Gaza, le docteur Abdul Latif al-Haj, a déclaré à Haaretz que deux bébés prématurés sont morts le mois dernier car il n’y avait pas suffisamment d’injections pour traiter leur insuffisance respiratoire.

Il a ajouté que les doses pour injection envoyées récemment depuis Ramallah ne dureront que trois semaines supplémentaires. Il avait également noté qu’en raison de l’absence de certains médicaments nécessaires au traitement du cancer, les patients concernés sont transférés vers des hôpitaux de Jérusalem-Est ou en Israël.

Il en va de même pour les patients qui doivent être traités par radiation – le seul dispositif pour radiothérapie de Gaza est tombé en panne il y a plusieurs années et les fonds nécessaires à l’achat d’une nouvelle installation n’ont pas été réunis.

Il est absurde de constater que l’Autorité palestinienne qui refuse de soigner les Gazaouis, envoie des médecins et des produits médicaux pour aider les Vénézuéliens.

Le chef de l’Etat vénézuélien a annoncé l’arrivée imminente d’aide humanitaire russe, chinoise ou encore turque dans son pays, précisant qu’il s’agissait de «médicaments très coûteux».

Cette ancienne puissance pétrolière en crise a déjà refusé des précédentes propositions d’aide humanitaire de Washington.

En outre, le président de la République bolivarienne du Venezuela avait qualifié de «show politique» et de «piège attrape-nigaud» la demande d’envoi d’aide américaine de l’opposant Juan Guaido, président du Parlement qui s’est autoproclamé président intérimaire, qui a été reconnu par une cinquantaine de pays, Etats-Unis en tête.

Le Groupe de Lima, qui se réunissait pour la première fois en présence de l’opposant Juan Guaido, ainsi que du vice-président américain Mike Pence, a demandé à la Cour pénale internationale (CPI) d’examiner «la grave situation humanitaire» dans l’ancienne puissance pétrolière en crise.

Ses membres ont estimé que «la violence criminelle de Maduro contre la population civile» et son refus de laisser entrer l’aide, envoyée essentiellement des États-Unis, «constituent un crime contre l’Humanité», ajoute le texte.

Reproduction autorisée avec la mention suivante:
© Souhail Ftouh pour Europe Israël

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “L’Autorité palestinienne envoie 16 médecins au Venezuela, avec du matériel médical et des médicaments

    1. Hervé

      Dans un vaudeville de la comédie française on aurait jamais pu imaginé une telle pantomime. Et dire qu’en Israël on accepte de soigner les terroristes blessés afin que nos dirigeants récoltent des bons points de l’ue Eurabia. Cependant plus on se montre humains et plus on nous détestent. Donc pas de quartier, li faut achever les blessès et pas les soigner pour qu’ils viennent nous assassiner ensuite. Ces rats, n’ont ni inventé la médecine, ni le 0 qu’ils ont volés ailleurs. Par contre ils ont inventé le mot assassins (les ashishin)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *