toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La France va adopter une définition de l’antisémitisme intégrant l’antisionisme et continuer à combattre BDS, annonce Macron au dîner du CRIF (Vidéo)


La France va adopter une définition de l’antisémitisme intégrant l’antisionisme et continuer à combattre BDS, annonce Macron au dîner du CRIF (Vidéo)

Devant le Crif, le président de la République a dénoncé une «résurgence de l’antisémitisme sans doute inédite depuis la Seconde guerre mondiale». Il entend intégrer l’antisionisme à la définition de l’antisémitisme et continuer à combattre BDS.

La veille, il s’était dit opposé à la pénalisation de l’antisionisme et pourtant, Emmanuel Macron, qui s’exprimait ce 20 février lors du dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), a fait savoir que la France mettrait en oeuvre une «définition de l’antisémitisme intégrant l’antisionisme», selon les termes rapportés par l’AFP. L’agence de presse française précise que quelques minutes avant le discours du chef de l’Etat, le président du Crif Francis Kalifat en avait fait la demande devant l’assemblée.

Macron décrit l’antisionisme comme «une des formes modernes de l’antisémitisme»

«La France, qui l’a endossée en décembre avec ses partenaires européens, mettra en oeuvre la définition de l’antisémitisme adoptée par l’Alliance internationale pour la mémoire de la Shoah [qui intègre l’antisionisme]», a fait savoir le chef de l’Etat, martelant : «L’antisionisme est une des formes modernes de l’antisémitisme.» «Il ne s’agit pas de modifier le Code Pénal. Il s’agit de préciser et raffermir les pratiques de nos magistrats ou de nos enseignants», a ajouté le chef de l’Etat.

Sous les applaudissements, il a fait savoir qu’il n’aurait «aucune complaisance» à l’égard des partisans du boycott d’Israël et du mouvement Boycott, Désinvestissement Sanctions (BDS), «condamné en France». Ce mouvement appelle à faire pression économiquement sur l’Etat hébreu pour infléchir sa politique, notamment en terme de colonisation des territoires palestiniens.

A l’antisémitisme traditionnel, s’est ajouté un antisémitisme né d’un islamisme radical», a encore affirmé Emmanuel Macron devant les représentants de la communauté juive, ajoutant que ce phénomène «gangré[nait]» certains quartiers.

Il a par ailleurs fait savoir qu’il demandait la dissolution de trois associations d’extrême droite, dont Bastion Social, créé en 2017 par d’anciens membres du Groupe union défense (GUD). Les deux autres organisations sont Blood and Honour Hexagone et Combat 18, deux groupuscules néonazis.

Une résurgence de l’antisémitisme «inédite depuis la Seconde guerre mondiale» ?

Le président de la République a poursuivi : «Depuis plusieurs années, et la situation s’est encore aggravée ces dernières semaines, notre pays – comme d’ailleurs l’ensemble de l’Europe et la quasi-totalité des démocraties occidentales – est confronté à une résurgence de l’antisémitisme sans doute inédite depuis la Seconde guerre mondiale.»

«L’Etat soutiendra encore plus qu’il ne le fait le Mémorial de la Shoah. La DILCRAH fournit une aide, qui sera augmentée dans les prochaines semaines», a-t-il ajouté.

Selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, les actes anti-juifs (principalement des menaces) ont augmenté de 74% en 2018 (541 cas) par rapport à l’année précédente (311 cas). Si l’augmentation est spectaculaire, le chiffre des actes antisémites pour 2018 reste inférieur, par exemple, aux années 2015 (808 cas) et 2014 (851 cas).

Le 19 février, jour où avait lieu des manifestations contre l’antisémitisme, 96 tombes ont été découvertes profanées dans un cimetière juif alsacien.

Learn Hebrew online

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “La France va adopter une définition de l’antisémitisme intégrant l’antisionisme et continuer à combattre BDS, annonce Macron au dîner du CRIF (Vidéo)

    1. Asher Cohen

      Refuser à un Juif le Droit de vivre sur sa terre et dans son Etat Juif, c’est tout simplement attaquer son Droit de Vivre, comme les anti-dreyfusards voulaient maintenir un Dreyfus non coupable en déportation simplement parce que Juif, et que la populace hurlait « à mort les Juifs » dans toute la France et l’Algérie, comme les Allemands avaient pratiqué la solution finale, comme les criminels Anglais pro-arabes interdisaient aux Juifs leur entrée en Palestine Mandataire, comme le chef de l’Etat Français, Pétain, faisait exterminer les Juifs apatrides dans les camps de la mort du Sahara, tout en livrant 80.000 juifs de métropole aux allemands, comme le pape pie 12 qui a cautionné ces crimes, puis tous les papes qui ont ensuite refusé de reconnaître l’Etat Juif, et j’en passe. Attaquer le Droit de Vivre des Juifs, même sous la forme d' »antisionisme », c’est tout simplement de l’antisémitisme, LA HAINE COMMODE ET FACILE MULTIMILLÉNAIRE de tous les ratés de la Terre. Juifs, quand allez-vous ouvrir les yeux et arrêter de vous accrocher à un pays qui vous refuse le Droit de Vivre, voulait en 1947 voter contre la recréation de votre Etat, qu’il n’a jamais cessé de calomnier par antisionisme pro-arabe, et vous traitera toujours comme moins que des animaux?

    2. eitan

      interdire l’antisionisme?
      quelle est la contrepartie?
      le délit d’islamophobie, sans aucun doute.
      je le vois venir le petit macron de service dans ses godillots.

    3. Jg

      Rien de contraignant,que de l enfumage !
      De toute façon les lois ne sont pas appliquées ,les condamnations sont a géométrie variables ,
      Dans l état ou est la France ,l antisionisme est banalise ,après 3 générations de citoyens qui mangent leur soupe en regardant le JT de 20 heures. !

    4. ofra

      Oui, de l’enfumage. Dans la bouche de celui qui a dit que « Pétain était un grand soldat » ce ne sont évidemment que des paroles, paroles et paroles…

    5. alauda

      Je n’ai pas vraiment compris, dans un autre passage du discours, l’allusion à des enfants qui seraient « déscolarisés », alors qu’il était question l’instant précédent de jeunes quittant des écoles publiques pour d’autres sous contrat. Établissements publiques ou privés sous contrat scolarisent de la même façon les jeunes et les préparent aux mêmes diplômes.

      J’aurais pu lors de mon entrée en sixième aller dans le privé, il y a de cela des décennies. J’ai choisi le public pour éviter la pension. Le privé m’aurait peut-être apporté d’autres choses… Perdre moins de temps avant de reprendre des études, peut-être. Être plus vite en contact avec la ville universitaire, en sortant de ma campagne à 10 ans. Public ou privé sous contrat, c’est du pareil au même en matière de programme. Ce qui peut changer, ce sont les opportunités relationnelles liés à l’environnement.

    6. bernard

      dissoudre 3 groupuscules soit disant néo-nazi, c’est bien, mais qu’en est il de la plus grosse organisation mondiale antisémite , l’islam , et particulièrement les frères musulmans et les salafistes qui pullulent en France ?! tout va bien ?
      bref comme dit par d’autres : encore et toujours de l’enfumage, macron disant tout et son contraire selon son auditoire !

    7. SAHSAN

      Est ce que ce petit président antisémite et son gouvernement encore plus antisémite vont -ils condamner les rassemblement des pro-hamas place de la République chaque samedi avec l’accord de ce préfet de merde qui autorise justement ces manifs sans rien y voir d’antisémite. C’est vrai que lorsque l’on crie mort aux juifs, mort à Israël tous les samedi il n’y a rien d’antisémite.
      ROSA

    8. Salmon

      Vu que macron a voté pour l étiquetage des produits d Israël et qu il dit être contre BDS et sa delegitimisation des produits en provenance par exemple du Golan

      Et ce que Mr macron voudrait bien trinquer avec vous avec un bon vin du Golan et faire une photo

      Maintenant il faut qu il mouille la chemise

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *