toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Eurovision et Israël: 45 ans d’histoire


Eurovision et Israël: 45 ans d’histoire

Forte de ses 41 participations, Israël fait partie des habitués du concours Eurovision. L’Etat hébreu se place au 6ème rang du classement des pays victorieux, avec quatre médailles d’or en l’espace de quatre décennies.

Entre restrictions budgétaires, anecdotes légendaires, et polémiques qui défrayèrent la chronique, le parcours d’Israël dans ce concours gagne à être connu, quelques mois avant le démarrage de la 64ème édition à Tel-Aviv.

1978:

Israël remporte son premier Eurovision pour sa 6ème participation. Cette chanson onomatopéique, basée sur un langage imaginaire inventée par des enfants israéliens et qui signifie « je t’aime », bat tous les records à Paris : elle est la première performance de l’histoire du concours à récolter cinq notes maximales consécutivement.

Loading...

Alors que la délégation israélienne s’attendait à un échec cuisant, la chanson interprétée par Izhar Cohen et The Alphabeta triomphe avec 157 points, loin devant la Belgique de Jean Vallée. Les artistes rentrent triomphants à Tel-Aviv, et le chanteur originaire de Givatayim est porté par la foule à travers tout l’aéroport Ben Gourion.

1979:

L’année suivante, Israël réitère sa performance, cette fois à domicile, au Binyanei Ha’Ooma de Jérusalem. Cette 24ème édition, première à se tenir hors d’Europe, est aussi synonyme de progrès pour l’Etat hébreu: elle marque la première émission en couleur produite par la télévision publique israélienne. Hallelujah, le titre phare du concours, est un succès planétaire. Il est interprété par Gali Atari, accompagnée par le groupe Milk and Honey. La troupe israélienne gagne sur le fil, devançant de quelques points l’Espagne grâce à la dernière attribution de points du jury … espagnol !

Israël devient le 3ème pays à engranger deux victoires consécutives, et hérite donc à nouveau de l’organisation du concours. Cependant, l’Israel Broadcasting Authority ne parviendra pas à réunir les fonds nécessaires à la réalisation d’un deuxième événement d’une telle envergure, qui se déroulera finalement à Amsterdam. Israël signe à nouveau un acte inédit dans l’histoire de l’Eurovision: en raison de la date choisie par le protocole hollandais, correspondant à Yom Ha’Zikaron, l’Etat hébreu refuse de participer, et donc de défendre son titre en 1980 (cette situation se reproduira en 84 et 97).

1998:

Cette année-là, Israël bouleverse les codes. Un après avoir décliné une invitation pour la dernière fois, l’Israel Broading Authority envoie à Birmingham sa star Dana International, premier candidat transsexuel au concours de l’Eurovision. 20 ans après la première victoire israélienne, la chanson Diva permet au pays de briller à nouveau sur la scène musicale européenne, dans un contexte de menaces de morts contre ce symbole LGBT, alors habillé par Jean-Paul Gaultier pour l’occasion. C’est également la dernière année où les règles du concours imposent aux artistes d’interpréter une chanson dans la langue officielle de leur pays ; toutes les médailles israéliennes, y compris celle-ci, furent obtenues grâce à des musiques en hébreu. Diva est la première performance à remporter une médaille d’or avec une bande-son à la place d’un orchestre.

Learn Hebrew online

Dès l’année suivante, de retour au Binyanei Ha’Ooma de Jérusalem, le recours à un orchestre devient facultatif. Dans une atmosphère d’hommage au nouveau millénaire, l’Etat hébreu héberge le deuxième concours de son histoire, qui sera remporté par la Suède, second pays le plus médaillé de l’Eurovision.

2018:

Un cycle de 20 ans s’instaure entre chaque médaille d’or israélienne, et c’est dans un contexte audiovisuel particulier que l’Etat hébreu renoue avec la victoire. Suite à la fermeture de l’IBA, seul membre israélien de l’Union Européenne de Radio-télévision, les cadres de l’illustre organisme annoncent la fin de la participation israélienne lors du dénouement de l’édition 2017, où Israël obtient une triste 23ème place. C’était sans compter sur la résilience de l’Israel Broadcasting Group, qui obtient une dérogation de dernière minute auprès de l’UER. Désormais, le gagnant de HaKokhav HaBa, équivalent israélien de la Nouvelle Star, représentera Israël au Concours Eurovision de la chanson. Et c’est donc Netta Barzilai et sa chanson Toy, faisant écho au récent mouvement #MeToosur le harcèlement sexuel, qui gravit tous les échelons jusqu’à l’ultime victoire à Lisbonne. Deux décennies après l’illustre Dana International, Netta s’érige à son tour en tant que symbole universel, déclarant qu’elle « porte un message important : le réveil du pouvoir des femmes et la justice sociale, le tout enrobé dans une ambiance festive ». Le clip deToy est jusqu’à ce jour la vidéo la plus visionnée de l’Eurovision, et ses performances au Portugal permettront à Israël d’accueillir pour la troisième fois le concours : ce sera cette fois à Tel-Aviv.

Loading...

Mais aussi : 

Israël remporta trois autres médailles, d’argent (1982 et 1983) et de bronze (1991). La performance d’Ofra Haza avec la chanson Hay (« en vie ») lui permit d’atteindre la notoriété qui fut la sienne tout au long de sa carrière. Depuis 1999, la délégation israélienne a présenté des chansons en anglais (notamment Toy), mais aussi en français et en arabe. Mira Awad, en duo avec Noa, fut la première arabe israélienne à représenter l’Etat hébreu, en 2010.

Kobi Marimi représentera Israël à l’Eurovision cette année

Source Ambassade d’Israël

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Eurovision et Israël: 45 ans d’histoire

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *