toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Deux lycées vont tester un système de reconnaissance faciale à l’entrée de l’établissement


Deux lycées vont tester un système de reconnaissance faciale à l’entrée de l’établissement

À l’aide d’un système de caméras, deux établissements de la région Provence Alpes Côte d’Azur vont proposer à des volontaires de tester la reconnaissance faciale à l’entrée de l’école. L’expérimentation commencera au printemps.

À force d’invoquer George Orwell et sa dystopie 1984 pour tout et n’importe quoi, va-t-on finir par voir arriver ce Big Brother omniscient dans nos écoles? En région Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca), les lycées des Eucalyptus (Nice) et Ampère (Marseille) vont tester au printemps un système de reconnaissance faciale à l’entrée de l’établissement pour filtrer les entrées et éviter les intrusions. L’objectif est de sécuriser l’accès aux lieux tout en répondant à un problème de sous-effectif de personnels. Cette première expérimentation en France a été votée par la région Paca en décembre et ne fait pas l’unanimité.

«Fluidifier l’entrée dans le lycée»

«Cela doit permettre de fluidifier l’entrée dans le lycée en évitant les attroupements devant la grille causés par les vérifications des carnets, a réagi auprès du Parisien Philippe Albert, proviseur du lycée des Eucalyptus. Et cela peut être une piste sur un enjeu primordial: savoir qui rentre dans l’établissement». Concrètement, le système sera composé de portiques équipés de caméras à reconnaissance faciale. Lorsque l’élève passe devant, il doit scanner un «QR code» depuis son téléphone portable avant de regarder une caméra. Si celle-ci ne reconnaît pas l’adolescent parmi la base de données des élèves, elle envoie directement un signal aux surveillants qui peuvent intervenir.

Ce système pose la question de l’omniprésence de la télésurveillance, et il ne plaît pas à tout le monde. Citée par Le Parisien, Caroline Chevé, enseignante à Marseille, explique que «le système supprime un contact essentiel dans la vie quotidienne d’un établissement. Les personnes qui s’introduisent sans autorisation dans les collèges ou les lycées le font par des entrées détournées ou en forçant l’entrée principale sans s’embarrasser de la présence ou non de caméras».

La Cnil surveille

Dans un premier temps cette année, le système ne sera testé que sur un certain nombre de volontaires, qui pourront arrêter l’expérience quand ils le souhaitent. «Il s’agit d’un test, explique Renaud Muselier, le président (LR) de la région Paca. Nous allons voir si ce système est efficace et opérationnel. Si ça l’est, nous étendrons l’expérience». Côté protection des données, seuls les volontaires auront accès à leurs fichiers stockés chez la société américaine Cisco qui mettra en place le dispositif. Par ailleurs la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil), qui a participé au développement du projet, va suivre sa mise en place dans les lycées.

Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Deux lycées vont tester un système de reconnaissance faciale à l’entrée de l’établissement

    1. Vov

      Alors qu’Israël utilise des systèmes qu’elle a développée depuis 40 ans, les français ne font que tester leurs protos, car dans les aéroports français les systèmes installés par les soi-disant leader de la sécurité biométrique bafouillent encore avec leurs usines à gaz à la one again !

      La France veut absolument comprendre comment font les israéliens pour garantir la reconnaissance faciale à 200% alors que leurs systèmes ne font toujours pas la différence entre un âne et un premier ministre, vous me direz que le problème réside justement dans ce détail !

      Alors comme c’est se ridiculiser que d’installer de tels systèmes dans les aéroports lorsqu’ils bug 9 fois sur 10, ils imposent leurs essais dans les écoles, attendons de voir, mais je sais que je ne serais pas surpris !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    40 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap