toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Des images montrent que l’Iran vient de lancer un satellite malgré l’avertissement américain


Des images montrent que l’Iran vient de lancer un satellite malgré l’avertissement américain

Les médias iraniens n’ont pas immédiatement rapporté le lancement de la fusée.

Par Associated Press

L’Iran semble avoir tenté un deuxième lancement de satellite malgré les critiques des États-Unis selon lesquelles son programme spatial aide le pays à développer des missiles balistiques , suggèrent des images satellites publiées jeudi. L’Iran n’a pas immédiatement reconnu avoir organisé un tel lancement.

Des images publiées par la société DigitalGlobe, basée dans le Colorado, montrent une fusée mardi au centre spatial Imam Khomeini, dans la province iranienne du Semnan. Les images de mercredi montrent que la fusée avait disparu avec ce qui semblait être des marques de brûlure sur sa rampe de lancement.

Il n’était pas immédiatement clair si le satellite, s’il était lancé, se mettait en orbite.

Sur les images, les mots écrits en farsi en gros caractères sur la rampe de lancement semblaient dire en partie «40 ans» et «de fabrication iranienne», dans différentes sections. Cela est probablement dû au 40e anniversaire de la révolution islamique en Iran, que les autorités célèbrent ce mois-ci.

Les médias iraniens n’ont pas immédiatement rendu compte du lancement de la fusée, bien que de tels retards se soient produits lors des lancements précédents.

L’Iran a annoncé qu’il lancerait son satellite Doosti, ou « d’amitié ». Un lancement en janvier n’a pas permis de mettre en orbite un autre satellite, Payam ou « message », après l’avoir lancé avec succès depuis le même centre spatial.

Les analystes de DigitalGlobe ont déclaré que les images de mardi suggèrent que l’Iran a utilisé une fusée Safir, ou « ambassadeur », lors du lancement. Lors du lancement de janvier, les ingénieurs ont utilisé une fusée Simorgh, ou «phénix». La cause du choix de la fusée n’a pas été immédiatement comprise.

Doosti, un satellite de télédétection mis au point par des ingénieurs de l’université de technologie Sharif de Téhéran, devait être lancé sur une orbite basse.

Les Etats-Unis allèguent que de tels lancements vont à l’encontre d’une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies appelant l’Iran à ne mener aucune activité liée aux missiles balistiques capables de fournir des armes nucléaires.

L’Iran, qui a longtemps affirmé ne pas chercher à se doter d’armes nucléaires, maintient ses lancements de satellites et les tests de fusée n’a pas de composante militaire. Téhéran dit également qu’ils ne violent pas une résolution des Nations Unies qui ne fait que « l’inviter » à ne pas effectuer de tels tests.

Au cours de la dernière décennie, l’Iran a envoyé plusieurs satellites de courte durée sur orbite et, en 2013, a lancé un singe dans l’espace.

En février, à l’anniversaire de la révolution islamique de 1979, l’Iran affiche des réalisations spatiales. Le 40e anniversaire de cette année coïncide avec la pression croissante de l’Iran sous l’administration du président Donald Trump.

Le lancement probable intervient aussi après que le ministre iranien des Télécommunications, Mohammad Javad Azari Jahromi, aurait déclaré dimanche que trois chercheurs étaient morts «à la suite d’un incendie dans l’un des bâtiments du Centre de recherche spatiale», sans donner plus de détails.

© Moshé Anielewicz – Europe Israël News

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Des images montrent que l’Iran vient de lancer un satellite malgré l’avertissement américain

    1. Salmon

      Ils peuvent toucher l Europe s ils veulent
      Trump à raison d acheter dome de fer
      La France n à pas compris ce que sont les mollahs
      Pourquoi la France est stupide ?

    2. Robert Davis

      TEHERAN DELENDA EST: comment peut-on être stupides au point de dire qu’une fusée n’a pas de composante…militaire? la fusée va où on l’envoi même si pour le moment les fusée iraniennes n’atteignent pas leur but! Il faut détruire les centrales nucléaires iraniennes pendant qu’on le peut facilement et ne pas attendre que cela devienne coûteux. Et ses fusées aussi bien sûr.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    237 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap