toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Déçue par Daesh, une Allemande de 19 ans demande à rentrer au pays «J’étais un peu naïve. Ça faisait seulement deux mois que je m’étais convertie à l’islam»


Déçue par Daesh, une Allemande de 19 ans demande à rentrer au pays «J’étais un peu naïve. Ça faisait seulement deux mois que je m’étais convertie à l’islam»

Après avoir rejoint la Syrie à 15 ans en 2015, où elle s’est mariée à un djihadiste arrêté à la fin du mois de janvier, Léonara veut désormais rentrer en Allemagne. Elle reconnaît son «erreur» et dit avoir été trompée par la propagande de Daesh.

Léonora avait 15 ans quand elle a quitté l’Allemagne pour la Syrie, où elle a rencontré son mari, un djihadiste du groupe Etat islamique (EI). Fuyant aujourd’hui l’ultime bastion de l’EI dans l’est syrien, elle veut désormais rentrer dans son pays avec ses enfants.

«J’étais un peu naïve. Ça faisait seulement deux mois que je m’étais convertie à l’islam», raconte la jeune fille à la peau pâle, son bébé dans les bras. Léonora a aujourd’hui 19 ans, mais on pourrait lui en donner trente. Après quatre années passées dans des régions contrôlées par l’EI, elle vient de fuir l’ultime carré djihadiste dans la province de Deir ez-Zor, où les combattants kurdes et arabes des Forces démocratiques syriennes (FDS) mènent toujours l’offensive.

Comme elle, des milliers de personnes ont quitté les derniers territoires aux mains de l’EI. Elles sont accueillies par les FDS, qui imposent fouilles et interrogatoires poussés, pour identifier les djihadistes ou leurs familles parmi la masse de civils.

Débarquée en mars 2015 dans la Syrie en guerre avec sa meilleure amie, elle s’est mariée trois jours après son arrivée. «Je restais à la maison, pour faire la cuisine et nettoyer», assure cette mère de deux enfants, qui dit avoir été trompée par la propagande de l’EI sur les réseaux sociaux.

A leur sortie du réduit de l’EI, les hommes sont mis à part. Ils sont assis et des combattants des FDS les surveillent. Plusieurs centaines de djihadistes étrangers sont aujourd’hui détenus par les forces kurdes, qui luttent contre l’EI avec le soutien d’une coalition internationale emmenée par Washington. Les hommes sont en prison, tandis que les femmes restent, avec leur progéniture, sous la surveillance des FDS dans des camps de déplacés du nord syrien.

Ce dossier est un véritable casse-tête pour l’administration semi-autonome kurde, qui refuse de juger les étrangers et réclame leur renvoi vers leur pays d’origine. Mais les gouvernements occidentaux sont réticents. De nombreux étrangers seraient toujours retranchés dans les quatre kilomètres carrés que les djihadistes défendent avec acharnement près de la frontière irakienne.

«Au début, tout allait bien»

Léonora assure avoir principalement vécu à Raqa, l’ex-capitale de facto des djihadistes dans le nord de la Syrie, conquise en octobre 2017 par les FDS. «Au début, tout allait bien, quand ils avaient les grandes villes et beaucoup d’argent», se souvient-elle. «Quand ils ont perdu Raqa, on a commencé à changer de maison chaque semaine. Ils perdaient une ville chaque semaine», poursuit la jeune femme. Après une montée en puissance fulgurante en 2014 avec la conquête de vastes territoires en Syrie et en Irak, l’EI a vu son califat autoproclamé s’écrouler sous le coup de multiples offensives.

Léonora assure que son mari, arrêté cette semaine par les FDS et arrivé selon elle en novembre 2014 en Syrie accompagné de sa première femme, Julie M., une Française, n’était pas un combattant, mais juste un informaticien. «Il réparait les ordinateurs et les portables», ajoute-t-elle.

Je veux rentrer en Allemagne auprès de ma famille

Pourtant, selon des informations de la presse allemande, il aurait notamment fait partie de la Hisba, la police religieuse de l’EI, avant de rejoindre les Amniyat, les redoutables services des renseignements des djihadistes. Il aurait également eu des contacts réguliers avec l’ancien porte-parole de l’EI, Abou Mohammed al-Adnani, une personnalité influente du groupe tuée dans un raid aérien en 2016, d’après la même source.

Learn Hebrew online

Léonora affirme avoir essayé de fuir à plusieurs reprises. Une fois, elle a même été arrêtée par l’EI et jetée dans un cachot, assure-t-elle. Aujourd’hui, elle dit ne plus se faire d’illusions sur le compte des djihadistes. «Ils ont laissé les femmes toutes seules, sans nourriture, ils s’en fichent de nous», lâche-t-elle avec colère. Elle espère désormais pouvoir retourner dans son pays : «Je veux rentrer en Allemagne auprès de ma famille. Je veux retrouver mon ancienne vie. Maintenant je sais que c’était une erreur.»

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Déçue par Daesh, une Allemande de 19 ans demande à rentrer au pays «J’étais un peu naïve. Ça faisait seulement deux mois que je m’étais convertie à l’islam»

    1. Boissonneault

      c’est un problème pour les Kurdes pour garder les étrangers , c’est un problème pour les Pays occidentaux qui ne veulent pas voir revenir ses bombes a retardement islamique donc l’unique solution est que l’occident finance la construction de plusieurs prison et ainsi tout ce beau monde serait condamner a 20 ans de prison pour complicité de meurtre de masse ….. et concernant les enfants alors les retourner chez les grand-parents en occident

    2. LeClairvoyant

      La naïveté tue, car s’est engagée avec des tueurs islamistes, il faut savoir si elle est encore adepte de l’islam, (même si est déçue par les islamistes). Si elle a aimé les islamistes, elle a aussi haï les occidentaux et les démocraties, car si elle a survécu dans le dernier carré de Daech, elle est plus que suspecte. « Le détecteur de mensonges » serait plus qu’utile dans son cas.
      Je demande grâce pour elle ; mais à condition de ne plus revoir son mari, ne plus fréquenter les mosquées ni les musulmans, et se convertir à la culture Occidentale Judéo-chrétienne. Puis elle pourra aller témoigner dans les écoles et les églises.

    3. LeClairvoyant

      Elle a du réfléchir entre 15 et 19 ans sur ses « mauvaises fréquentations ».
      Mais la naïveté tue, car s’est engagée avec des tueurs islamistes, il faut savoir si elle est encore adepte de l’islam, (même si est déçue par les islamistes). Si elle a aimé les islamistes, elle a aussi haï les occidentaux et les démocraties, car si elle a survécu dans le dernier carré de Daech, elle est plus que suspecte. « Le détecteur de mensonges » serait plus qu’utile dans son cas.
      Je demande grâce pour elle ; mais à condition de ne plus revoir son mari, ne plus fréquenter les mosquées ni les musulmans, et se convertir à la culture Occidentale Judéo-chrétienne. Puis elle pourra aller témoigner dans les écoles et les églises.

    4. c.i.a.

      La naiveté et la stupidité vont de paire, elle c`est soumise à cette m**de d`islam et achetée un billet d`avion pour allez dans cette enfer!!!, QU`ELLE ASSUME!!

      On n`a pas a mettre la main au feux , pour savoir que ca brûle!!! …ENCORE UNE FOIS GREFFÉ LEUR UNE CERVELLE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
      CA ME SIDÈRE ,TOUTES CES IMBÉCILES ET CRIMINELLES!!

    5. Moka

      J ai été naïve …..Couillennade ,ça sera pas la première convertie jihadiste à regretter son geste il y en a eu plein d autres avant elle qui ont tenu ce même genre de discours .Dans un pays où nous avons accès aux informations 24sur24 des jihadistes repentis elle ne pourra pas dire qu elle ne savait pas des risques encourus.Que cela serve de leçon aux futures jihadistes qui veulent suivre le même chemin.

    6. Moka

      Ce n est plus de la naïveté quand avant elle de nombreuses jihadistes ont fait pareil. Les histoires se suivent et se ressemblent elle ne pourra paire dire qu elle ne savait pas dans un pays où nous pouvons avoir accès aux médias .Elle a fait son choix qu elle assume .Nul n est censé ignorer la loi ,si je commets un braquage violent je serai(s) arrêté ,jugé et mis en prison pour activité terroriste .

    7. Circonstances exténuantes

      C’est une mauvaise joueuse. Si les tueurs de l’Etat islamiques étaient sortis gagnants, elle aurait continué dans cette voie.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *