toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Algérie: Bouteflika annonce sa candidature à la présidentielle


Algérie: Bouteflika annonce sa candidature à la présidentielle

En dépit de son état de santé, le président algérien a annoncé sa candidature à la présidentielle du 18 avril.

À Alger

La présidence a officiellement annoncé, dimanche, la candidature d’Abdelaziz Bouteflika à un cinquième mandat. Depuis plusieurs semaines, ses soutiens, s’exprimant en leur nom ou en celui de leurs partis, n’en finissaient plus de le présenter comme «leur candidat» en vue de l’élection présidentielle du 18 avril. Samedi, lors d’un grand meeting de précampagne réunissant des milliers de personnes, le Front de libération nationale (FLN), au pouvoir depuis l’indépendance du pays, l’a désigné comme il l’avait déjà fait au début du mois aux côtés des trois autres partis de l’alliance: le Rassemblement national démocratique (RND) du premier ministre Ahmed Ouyahia, le Rassemblement de l’espoir de l’Algérie (TAJ) et le Mouvement populaire algérien (MPA).

Toutes les mesures d’austérité prises depuis quelques années pour faire face à la chute du prix du baril de pétrole ont été abandonnées. Le recrutement dans la fonction publique a été relancé

Pourtant, d’après les rares informations qui filtrent des proches de la présidence, l’état de santé du chef de l’État, qui aura 82 ans le 2 mars et bouclera vingt ans de règne le 27 avril, ne va pas en s’améliorant. À tel point que les médias se demandent comment il pourra physiquement se rendre au Conseil constitutionnel déposer sa candidature ou prêter serment une fois sa réélection actée. Bouteflika a nommé dimanche un de ses conseillers, Tayeb Belaiz, à la tête de l’institution chargé entre autres de lancer la procédure de constat d’empêchement du chef de l’Etat pour «cause de maladie grave et durable». Et qu’importe qu’il soit dans l’incapacité de faire campagne (en 2014, ses fidèles l’avaient menée à sa place), une équipe est déjà en place pour collecter les signatures, animer les meetings et promouvoir son bilan.

Pourtant, il y a quelques semaines, les choses ont bien failli prendre une tout autre tournure. Selon un document divulgué dans la presse et destiné au conseil consultatif du MSP (islamistes, tendance Frères musulmans), Abderrazak Makri, le leader du parti, avait réussi à convaincre la présidence de reporter l’élection. Une option qui aurait permis de maintenir Abdelaziz Bouteflika à son poste, et aux différents courants du pouvoir de trouver un consensus sur la succession. Saïd Bouteflika, le frère du président, avait même envisagé d’amender la Constitution pour augmenter la durée du mandat de cinq à sept ans. Cet accord aurait finalement volé en éclats, saboté, selon le président du MSP, par le haut commandement de l’armée et les réseaux de l’ex-DRS (services de renseignements, officiellement dissous).

Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Algérie: Bouteflika annonce sa candidature à la présidentielle

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *