toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Affaire Benalla : La perquisition chez Mediapart déclenchée par le Procureur sans aucune plainte sur «la foi d’un signalement d’un fantôme» ?


Affaire Benalla : La perquisition chez Mediapart déclenchée par le Procureur sans aucune plainte sur «la foi d’un signalement d’un fantôme» ?

D’après le journaliste de Mediapart Fabrice Arfi, l’atteinte à la vie privée invoquée par le parquet dans son enquête préliminaire sur les enregistrements révélés par le journal en ligne n’était ni celle d’Alexandre Benalla, ni de Vincent Crase.

Après la tentative de perquisition des locaux de Mediapart le 4 février, le journaliste Fabrice Arfi en a dit un peu plus sur la procédure en cours et sur son origine. «Le parquet de Paris confie en off ce soir à plusieurs journalistes que la vie privée visée dans son enquête préliminaire, dans le cadre de laquelle il a voulu perquisitionner Mediapart ce matin, n’est ni celle de Benalla ni celle de Crase», a-t-il affirmé sur Twitter.

Le parquet a en effet justifié l’ouverture d’une enquête pour «atteinte à l’intimité de la vie privée» et «détention illicite d’appareils ou de dispositifs techniques de nature à permettre la réalisation d’interception de télécommunications ou de conversations», autrement dit sur les conditions dans lesquelles cet enregistrement a été réalisé, d’après une source judiciaire citée par l’AFP.

«Cela signifie que nous avons un procureur qui ouvre une enquête pour atteinte à la vie privée, sans plainte, mais sur la foi d’un signalement d’un fantôme dont on ne sait rien et qui n’est ni cité ni entendu dans les bandes révélées la semaine dernière», poursuit Fabrice Arfi. Le journaliste précise en outre que, conformément à la déontologie, Mediapart continuerait à protéger ses sources.

Loading...

Deux procureurs, accompagnés de trois policiers, ont voulu perquisitionner le 4 février, à 11h10, les locaux de Mediapart dans le cadre d’une enquête ouverte par le parquet, notamment pour atteinte à la vie privée de d’Alexandre Benalla après leurs révélations de la semaine précédente. Réagissant sur France Inter, le patron du média, Edwy Plenel a dénoncé «un scandale ordonné par le nouveau procureur de la République de Paris, dont on connaît les conditions de nomination sur pression du pouvoir exécutif».

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Affaire Benalla : La perquisition chez Mediapart déclenchée par le Procureur sans aucune plainte sur «la foi d’un signalement d’un fantôme» ?

    1. Christian De Lablatinière Post author

      @ HARROCH MIRYAM : personne n’a effacé votre commentaire, il n’a peut être pas été enregistré

      la preuve vos 2 autres commentaires sont là

    2. JPP

      Vous ne devinez vraiment pas qui a déposé plainte? Mais son grand protecteur voyons, le PATRON, comme dit dans les enregistrements. Faut-il rappeler comment le procureur général a été nommé et par qui?
      Et on continue de parler d’indépendance de la justice visiblement aux ordres et pas pressée de retrouver le fameux coffre disparu de l’appartement de Benalla …

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *