toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Un sénateur belge : « En Belgique (ou en France), l’immigration est subie. Ce n’est pas un flux mais un stock, une immigration de peuplement »


Un sénateur belge : « En Belgique (ou en France), l’immigration est subie. Ce n’est pas un flux mais un stock, une immigration de peuplement »

Le sénateur du parti de centre-droit belge publie un état des lieux de l’immigration en Belgique, pays le plus massivement concerné par l’immigration en Europe. Il s’inquiète de l’absence de débat sur les conséquences au long terme d’une immigration qui échappe au contrôle de l’administration.

FIGAROVOX.- Vous proposez dans votre livre de passer d’une «immigration subie» à une «immigration choisie»: la Belgique aurait, selon vous, perdu le contrôle de son immigration?

Alain DESTEXHE.- (…) À peu près les trois quarts de l’immigration, en Belgique comme en France, échappent au contrôle des autorités administratives du pays. Cette immigration sur laquelle nous n’avons quasiment aucun contrôle arrive soit par le regroupement familial, soit grâce à une demande d’asile, soit clandestinement. Autrement dit, tous les pays européens sont confrontés à des vagues migratoires, et la Belgique plus encore que les autres. Cette immigration a des conséquences démographiques importantes (la population belge a augmenté de 10 % en une vingtaine d’années), sans qu’on ne tienne compte de la volonté des peuples de ce pays.

(…) Le regroupement familial entraîne de nombreux abus, des effets de «cascade». Jusqu’en 2011, des ascendants qui n’ont jamais cotisé dans le système de sécurité sociale, … C’est exponentiel, ça ne s’arrête jamais. Il y a fort à parier que dans quelques années, tous les pays européens auront à accueillir les familles des Syriens qui ont été acceptés depuis la crise de 2015.

(…) N’importe qui peut comprendre que dans une classe de vingt élèves, si seuls quelques-uns sont en difficulté, on peut les aider à rattraper le niveau ; mais lorsque dans une classe tous les enfants ont une langue étrangère pour langue maternelle, comme c’est parfois le cas dans des milieux en outre assez défavorisés, alors ça devient beaucoup plus compliqué.

Vous soulignez qu’il est difficile d’obtenir des chiffres clairs sur l’immigration. Pourquoi? Et d’où tenez-vous les vôtres?

La source des statistiques est la même pour tout le monde: mes données proviennent de Statbel, l’office belge de statistiques. Mais la façon dont elles sont présentées par les organismes militants est souvent malhonnête. (…) Ainsi l’on voit que chaque année, les Européens de l’Ouest (en particulier les Français et les Néerlandais) sont toujours parmi les groupes les plus importants d’immigrés. Mais en réalité, les Français ou les Néerlandais vont et viennent, pour des raisons professionnelles… ou fiscales, mais ils repartent la plupart du temps. Et ils n’ont pas de difficulté à s’intégrer.

En revanche, les Guinéens, les Marocains, les Turcs… par exemple, viennent et s’installent définitivement: ce n’est pas un flux mais un stock, une immigration de peuplement.

90 % des Guinéens qui arrivent en Belgique n’en repartent jamais, tandis que seuls 1 % des Américains qui arrivent en Belgique s’y installent pour toujours. Pour rassurer, on n’exploite donc pas toutes les données disponibles. Cela empêche d’avoir un vrai débat sur l’immigration.

(…) Le Figaro

Learn Hebrew online

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Un sénateur belge : « En Belgique (ou en France), l’immigration est subie. Ce n’est pas un flux mais un stock, une immigration de peuplement »

    1. midom

      Alain DESTEXHE est un des meilleurs politiciens francophone qui nous défend contre cette immigration subie. Il est régulièrement attaqué par la gauche antisémite et surtout par les Verts!

    2. la juive zélée

      c’est un stock,car on vend ce qu’on a en rayon,on liquide,on ferme la société,puis on sors et montre le stock ptdr 😉

    3. louis

      pour ce pays la gauche irresponsable a fait venir autant de moricauds que de belges c’est un suicide économique pour ce petit pays qui n’est pas la suisse ; ,les suisses sont riches et surtout pas fous donc pas de rastacoueres chez nous !

    4. Robert Davis

      L’immigration n’échappe au contrôle des gouvernements que parce qu’ils le veulent bien, voyez macron qui dit pratiquement qu’il SOUHAITE cette invasion.Il ne le dit pas explicitement mais c’est d’une part pour importer des électeurs à la gauche et d’autre part fournir de la M.O. « bon marché » (sic. les syndicats leur obtiennent les mêmes salaires qu’à la M.O. locale…) chômage en plus!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *