toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Tensions entre l’Iran et la Russie: Le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Ryabkov, « la sécurité d’Israël était l’une des priorités absolues de Moscou au Moyen-Orient »


Tensions entre l’Iran et la Russie: Le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Ryabkov, « la sécurité d’Israël était l’une des priorités absolues de Moscou au Moyen-Orient »

Le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Ryabkov, a déclaré que la sécurité d’Israël était l’une des «priorités absolues» de Moscou au Moyen-Orient.

La Russie a récemment nié que l’Iran soit un allié. En outre, le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Ryabkov, a déclaré que la sécurité d’Israël était l’une des « principales priorités » de Moscou au Moyen-Orient. Cela alors que l’Iran adresse des critiques sans précédent à la Russie pour ne pas avoir activé le système antimissile russe S-300 contre l’armée de l’air israélienne.

Que signifient les tensions croissantes entre l’Iran et la Russie en Syrie pour Israël ?

En septembre 2018, les relations russo-israéliennes ont piqué du nez après qu’un avion militaire russe a été touché lors d’une frappe aérienne israélienne. Alors que l’avion russe était abattu par la Syrie, le ministère de la Défense de Moscou a accusé Israël. Sur opposition américaine et israélienne, Moscou a livré son système antimissile S-300 à la Syrie un mois plus tard.

Cependant, Moscou n’a pas fait de ses S-300 un élément opérationnel des défenses anti-aériennes syriennes et n’a pas été pressé de transférer leur contrôle à l’armée syrienne. Mars 2019 est la date fixée par le personnel syrien pour utiliser le système S-300. Même dans ce cas, il sera supervisé par les forces russes.

Depuis lors, le président russe Poutine a fait savoir qu’il souhaitait rétablir des relations efficaces et plus étroites avec Israël.

Pour différentes raisons, la Russie et l’Iran soutiennent le régime syrien dirigé par le président Bachar al-Assad. La lutte contre ISIS a temporairement uni les puissances rivales russes et iraniennes. Cependant, depuis que le groupe islamiste a été largement vaincu, le fossé qui sépare les intérêts de Moscou et de Téhéran est devenu de plus en plus difficile à combler.

En termes simples, la Russie recherche la stabilité en Syrie afin de défendre correctement ses bases militaires stratégiques. En revanche, l’Iran cherche à construire un corridor militaire chiite entre Téhéran et Beyrouth en Méditerranée. S’agissant d’une menace militaire directe contre l’État juif, Israël a de plus en plus envoyé ses forces aériennes pour frapper des cibles militaires iraniennes et du Hezbollah en Syrie. De ce fait, la stabilité de la Syrie est menacée, ce qui déplaît beaucoup à la Russie.

Suite à la récente frappe israélienne sur des cibles militaires iraniennes en Syrie, Téhéran a publiquement révélé sa frustration croissante vis-à-vis de Moscou. Le président de la Commission de la sécurité nationale et de la politique étrangère du Parlement iranien n’a pas mâché ses mots dans sa critique de la Russie:  « Si la défense aérienne russe fonctionnait correctement, Israël ne pourrait pas facilement lancer des frappes contre la Syrie. »

Le haut législateur iranien a même insinué qu’il existait une coopération tacite entre la Russie et Israël:  « Il semble y avoir une certaine forme de coordination entre les frappes du régime sioniste et le système de défense aérienne de la Russie en Syrie. »

Learn Hebrew online

En plus de la Syrie, l’Iran souhaite que le bouclier de défense russe couvre également les cibles exposées du Hezbollah au Liban. Si la survie du régime Assad sert les intérêts russes, la présence iranienne en Syrie ne le fait pas. Moscou et Jérusalem ne sont guère des alliés, mais il n’y a pas de contradiction entre les intérêts stratégiques de la Russie et ceux d’Israël en Syrie. Les deux cherchent la stabilité en Syrie.

Israël ne se sent pas menacé par une présence militaire russe en Syrie. Pour sa part, Moscou considère de plus en plus Téhéran comme un fauteur de troubles dans la région qui sape les intérêts russes en luttant contre Israël.

Cela offre à Israël une occasion unique d’accroître la convergence des intérêts russes et israéliens en Syrie.

Par Daniel Krygier, traduction Europe Israël News

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Tensions entre l’Iran et la Russie: Le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Ryabkov, « la sécurité d’Israël était l’une des priorités absolues de Moscou au Moyen-Orient »

    1. Vov

      Ce que tous craignent, Israël en premier, c’est de voir un « Syrie » 2 en Iran et des millions de victimes. Tout l’art consiste à extraire cette tumeur de ce corps malade est de sauver le peuple Perse de ce gâchis régional !

    2. michel boissonneault

      c’est bien que la Russie est prudente car Poutine réalise bien que l’iran ce sert de la Syrie uniquement comme base militaire pour mieux attaquer Israel au détriment de assad ….. c’est cela qui fait rager les russes c’est que l’iran en a rien a foutre des citoyens syrien …. pour les mollahs les civils sont uniquement des boucliers humain … des martyres pour la cause musulmane

    3. Vov

      Michel, la Russie n’a pas l’intention de nuire à Israël, les russes n’ont pas les mêmes symptômes que les catholiques, certes ils souhaitent élargir leur influence géographique, mais il faut également dire, qu’ils sont très allergiques avec les arabes, ils ont, du point de vue mentalités, énormément de problème à supporter la mentalité arabe ou musulmane !

      Durant des siècles, pendant que les français, les allemands et les anglais, espagnols se distribuaient des castagnes, les russes faisaient la même chose mais avec des musulmans, des siècles de guerres entre les russophones et les musulmans !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *