toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Tandis que le pape François défend les migrants, Matteo Salvini répond « Tant que je serai ministre, pas un migrant ne mettra le pied en Italie. Les bobos de gauche, les chanteurs engagés ou les évêques peuvent protester »


Tandis que le pape François défend les migrants, Matteo Salvini répond « Tant que je serai ministre, pas un migrant ne mettra le pied en Italie. Les bobos de gauche, les chanteurs engagés ou les évêques peuvent protester »

C’est un pape François visiblement courroucé qui, lors de l’angélus dominical, a imploré les pays européens de mettre fin au calvaire des 49 migrants, dont plusieurs enfants, récupérés en mer par deux navires d’ONG et qu’aucun pays de l’Union ne veut accueillir.

« Je lance un appel pressant pour que les dirigeants européens fassent preuve de solidarité à l’égard de ces personnes. » Le souverain pontife n’a pas nommé l’Italie, mais, lorsqu’il évoque depuis la place Saint-Pierre le sort des migrants qui risquent leur vie dans la mer en tempête du canal de Sicile, nul ne doute que c’est à l’exécutif transalpin, et plus précisément au ministre de l’Intérieur Matteo Salvini, qu’il s’adresse.

Et des prélats proches du pape font preuve de moins de diplomatie. « Le pape a raison : quand la peur de perdre des voix est plus forte que l’amour et la solidarité, le monde devient plus barbare », a déclaré l’archevêque Vincenzo Paglia, président de l’Académie pontificale pour la vie. De son côté, l’évêché de Turin s’est proposé d’accueillir à ses frais les 49 migrants.

Matteo Salvini refuse néanmoins d’ouvrir les ports transalpins: « Tant que je serai ministre, pas un migrant ne mettra le pied en Italie. Les bobos de gauche, les chanteurs engagés ou les évêques peuvent protester. »

L’Église, seule opposition à Salvini

Alors que la gauche, perdue dans une éternelle guerre des chefs, est évanescente, l’Église apparaît aujourd’hui comme la seule opposition morale à la dérive xénophobe du gouvernement populiste. En juin, le pape Francesco avait été encore plus explicite en priant « pour le pardon de ceux qui ferment les ports aux migrants. » « Je n’ai à demander pardon de rien », avait répondu Salvini. L’hebdomadaire Famille chrétienne, le plus diffusé dans la péninsule, a pris la tête d’une croisade contre le « décret sécurité » qui abolit le statut de réfugié humanitaire et prive d’assistance sociale les demandeurs d’asile politique. Avvenire, le quotidien de la Conférence épiscopale italienne, évoque désormais le démon pour stigmatiser le ministre de l’Intérieur.

Un comble pour Matteo Salvini, qui, lors de la campagne électorale, avait exhibé dans un meeting une bible et un rosaire. Mais l’Église de Matteo Salvini n’est pas celle du pape François. Il arbore régulièrement un tee-shirt qui déclame « Mon pape est Jean-Paul II ». Lorenzo Fontana, proche conseiller de Matteo Salvini et ministre de la Famille opposé au mariage homosexuel et à l’avortement, est un ardent défenseur de Dignitatis humanae, le think tank traditionaliste qui s’est installé, sous la houlette de Steve Bannon, dans la chartreuse de Sultry, à une cinquantaine de kilomètres de Rome, pour devenir l’Académie mondiale de défense de l’Occident chrétien. Le président d’honneur de Dignitatis humanae n’est autre que Raymond Burke, le cardinal ultraconservateur américain qui mène au Vatican la fronde contre le pape François.

Conflit évident

Le conflit entre le Vatican et le ministre de l’Intérieur est désormais évident. « Le ministre Salvini ne devrait pas donner de leçon de magister au pape, déclare l’archevêque Bruno Forte. S’il veut faire le catholique, qu’il écoute le pape. Son discours sur l’invasion des étrangers fait du mal à tous sauf à ceux qui l’utilisent comme propagande électorale. »

Monseigneur Forte ne croit pas si bien dire. Un sondage de l’institut Ipsos révèle que, depuis six mois, le soutien des catholiques à la politique migratoire du gouvernement a été multiplié par deux.

Source Le Point

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 11 thoughts on “Tandis que le pape François défend les migrants, Matteo Salvini répond « Tant que je serai ministre, pas un migrant ne mettra le pied en Italie. Les bobos de gauche, les chanteurs engagés ou les évêques peuvent protester »

    1. la juive zélée

      Même si je suis juive,je lis souvent les discours du Pape,qu’on peut retrouver sur Internet,ou sinon,en France,dans les Eglises il y a toujours une feuille disposée à l’entrée,et le Pape est très humain,il a des valeurs très chères,hautes,distinguées. »Aime ton prochain comme toi même » et c’est vrai que lorsqu’on fait de bonnes actions,il y a toujours récompense,car l’Occident a de belles Eglises,et même en ouvrant ses bras aux migrations,il est toujours gagnant,il est construit.Ceux sont les gens venant d’autres pays qui ont construit les infrastructures,les bâtiments,les immeubles,les moyens de transport,et là ils viennent avec leurs diplômes.Suffit de voir les société de constructions,elles sont toutes à consonance étrangère.C’est mieux qu’un psychopathe ayant un diplôme sorti d’une boîte cadeau qui a fait du forcing pour bosser au siège d’une entreprise et qui ruine celle ci car il est toxique idiot,et c’est pourquoi les entreprises engagent des psychologues,afin de faire baisser le toxique..

    2. Yannouch

      Eh oui, ce Pape est une « taupe » mondialiste et islamo-servile, mise en place par Obama, Merkel, Hollande, Soros et Consort…

    3. alauda

      Entendu dans ma voiture aujourd’hui : Misa Criolla y Navidad Nuestra de l’argentin Ariel Ramírez y Los Fronterizos. Álbum Completo sur Youtube (1964)

      Merveilleuse musique spirituelle.

    4. Ingrid Israël Anderhuber

      C’est facile pour le pape de conseiller aux autres d’accueillir les migrants au lieu d’ouvrir d’abord sa propre porte : le Vatican. En effet, celui-ci est vaste, et riche. Donc a la possibilité d’offrir à plusieurs migrants, notamment ces 49 personnes, d’être logés, nourris et blanchis. Mais pas que. Il faudra aussi qu’il prenne soin d’eux, médicalement parlant, et aussi qu’il veille à leur bonne intégration (donc cours de langue, suivi de démarches pour l’emploi…). Accueillir des migrants ce n’est pas que leur permettre de pénétrer sur le sol d’un pays, c’est prendre en compte toute la personne humaine, et notamment aussi les problèmes liés à leurs religions et leurs cultures. Et ce sur une LONGUE DUREE.
      Il est dit ici que, « de son côté, l’évêché de Turin s’est proposé d’accueillir à ses frais les 49 migrants ». Très bien ! SI dans cet évêché on ne trouve préalablement dans la rue pas un seul mendiant italien, pas un seul individu italien ou famille italienne dans la détresse sociale. Alors, effectivement, pourquoi pas ? Mais d’abord prouver la capacité d’accueil à tous les niveaux, dans tous les domaines.

      Pour la France, idem. Les Français n’ont pas les moyens d’accueillir en masse la migration autrement ils ne seraient pas, en gilets jaunes, dans la rue à revendiquer du pouvoir d’achat c’est-à-dire les moyens de leur subsistance (emplois, baisse des impôts et taxes établis à outrance etc.). Si, par exemple, une famille de trois enfants, qui a à peine de quoi les nourrir, accueillait deux ou trois autres enfants, on la taxerait d’IRRESPONSABLE et on s’en insurgerait. Si donc le Chef de l’État, E. Macron, estime que les Français sont en capacité d’accueillir les centaines de milliers de migrants annuels, qu’il commence, lui, par montrer l’exemple en ouvrant à plusieurs la porte de sa propre maison et en en prenant soin, A SES PROPRES FRAIS (nourris, logés, blanchis, etc. comme vu précédemment). La charité chrétienne commence par l’exemplarité personnelle avant la volonté d’imposer aux autres quoi que ce soit…

    5. Hervé

      Au lieu d’intervenir en faveur des chrétiens massacrés tous les jours dans les pays arabes et notamment à Béthléem depuis que les Israéliens, ces imbéciles ont remis les clés de la ville au terroriste abbas, le pape mohamétant, se prononce tout le temps en faveur des muzzs. Au temps où Israël occupait Béthléem l’Isrélienne depuis trois mille ans, il y avait environ 83% de chrétiens.Or, depuis le terroriste abbas, il n’en reste plus que 3%. Cet abbas FDP jette de la poudre aux yeux des chrétiens qui mordent à l’hameçon, en assistant à la messe de minuit, mais sous son joug, d’ici peu il n’y aura plus aucun chrétien. En ce qui concerne le pape, l’histoire des années 40 se répète lorsque pie 12, n’a dit mot en faveur des Juifs alors qu’il savait qu’ils étaient massacrés. À présent c’est au tour des chrétiens d’orient

    6. louis

      salvini defend son pays de l’invasion migratoire c’est son job et il le fait bien quand a papy on se demande si c’est un imam ou un pape chrétien qu’il s’occupe donc de ses pretres pédophiles et de son eglise qui est pleine de courant d’air !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *