toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Macron raillé pour son discours «Tellement sur le départ qu’il a déjà embarqué la table», «le peuple une foule haineuse !»


Macron raillé pour son discours «Tellement sur le départ qu’il a déjà embarqué la table», «le peuple une foule haineuse !»

Attendus par certains, boycottés par d’autres, les vœux d’Emmanuel Macron s’inscrivent dans le contexte d’une présidence bouleversée par le mouvement des Gilets jaunes. Exercice réussi selon certains observateurs, beaucoup moins selon d’autres…

Le soir du 31 décembre a été diffusée l’allocution de fin d’année du président de la République, Emmanuel Macron dans laquelle il a adressé ses vœux aux Français. Abondamment commenté par la classe politique, le discours de l’actuel locataire de l’Elysée a conforté son propre camp mais il ne semble pas être parvenu à avoir rassemblé les Français, à l’image de l’afflux de commentaires sur les réseaux sociaux, pas toujours amicaux.

«Tellement sur le départ qu’il a déjà embarqué la table»

Sur la forme, le choix d’Emmanuel Macron de se présenter debout face aux Français a été salué par nombre de commentateurs à l’antenne des chaînes d’information en continu. Une décision par exemple complimentée par les intervenants matinaux du 1er de l’an sur France Info. Le politologue Bruno Cautrès se réjouissant en effet d’un «Macron [qui] a montré qu’il était debout», l’ancien conseiller de François Hollande, Gaspard Gantzer applaudissant pour sa part «une bonne idée». La posture du président de la République a toutefois réveillé la créativité d’internautes plus taquins, dont les réactions ont afflué à ce sujet, notamment sur Twitter.

«Tellement sur le départ qu’il a déjà embarqué la table», plaisante par exemple celui-là.

Un autre a pour sa part raillé une posture présentée comme «inédite», décidant de mettre en parallèle une image extraite de l’allocution de fin d’année de Vladimir Poutine, le chef d’Etat russe se tenant habituellement debout pour l’exercice.

Cette commentatrice a quant à elle anticipé un des aspects de l’analyse du discours présidentiel sur plateau télévisé. 

«Macron a rouvert les hostilités»

Quant au fond, nombre d’internautes se sont montrés très pessimistes face à l’intervention du chef de l’Etat.

«Macron a rouvert les hostilités. Il est content de son bilan comme un Hollande. Il n’a qu’un cap, conserver les électeurs de LREM et diviser les autres» estime par exemple celui-là.

Entre autres propos largement commentés, la phrase mentionnant «les porte-parole d’une foule haineuse» a suscité l’émoi de cette internaute qui explique «préfère[r], et de loin, « la foule haineuse » à ce tout petit président», intégrant l’image de deux Gilets, blottis l’un contre l’autre sur le bord d’une route.

Bien qu’elle n’ait pas mentionné nommément les Gilets jaunes, la phrase d’Emmanuel Macron n’a pas échappé au politologue de gauche Thomas Guénolé : «Ayant revêtu plusieurs fois un gilet jaune pour aller manifester, j’apprends ce soir par Monsieur Macron que nous étions « une foule haineuse ». Et bien, rendez-vous en 2019.» a-t-il tweeté.

L’allusion est aussi restée en tête de cet internaute qui a souhaité les utiliser pour commenter une scène filmée aux Champs-Elysées le soir du réveillon, montrant les accolades amicales entre des Gilets jaunes et des forces de l’ordre.

«Un autosatisfecit complètement hors-sol !»

Dans un ton tout aussi ironique, le professeur d’Histoire Kévin Bossuet s’est pour sa part adressé aux Français qui auraient «raté les vœux télévisuels d’Emmanuel Macron» : «Ce n’est pas grave, lui aussi… Un autosatisfecit complètement hors-sol !» a-t-il commenté.

Parmi les sujets non abordés par le président mais apparemment attendus par certains commentateurs : les récents rebondissements de l’affaire Benalla. Ironisant sur un parallèle imaginaire entre l’affaire du passeport diplomatique et les récentes interpellations à l’occasion de rassemblements de Gilets jaunes, le compte parodique du «Duc et mémorialiste du règne d’Emmanuel 1er Roy des riches» a tweeté : «Emmanuel 1er rappela que serait déféré au parquet de Paris toute personne surprise sur un rond point sans passeport diplomatique.»

«Revenons à la réalité de [ce] qu’il pense de la foule haineuse»

Par ailleurs, d’autres internautes ont exprimé leur incrédulité face à l’allocution du président et son analyse médiatique. «Après la poudre de perlimpinpin et les superlatifs des médias sur un discours plat et sans aucune empathie, revenons à la réalité de [ce] qu’il pense de la foule haineuse», a proposé cet internaute qui présente une vidéo regroupant différentes interventions controversées d’Emmanuel Macron.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Macron raillé pour son discours «Tellement sur le départ qu’il a déjà embarqué la table», «le peuple une foule haineuse !»

    1. Salmon

      Il peut rester debout son dynamisme n était pas flagrant
      DÉMISSION MACRON
      La foule haineuse ?
      C le peuple
      Quand les paysans s y mettront vous êtes en position pour courir ?

    2. Vov

      Ce type est un malade !

      Ce n’est pas qu’il n’a pas de compassion pour le français, il en est incapable !

      Il a été élu grâces aux largesses de quelques oligarques à coups de sondages truqués et d’une campagne hors de prix, maintenant il est obligé de continuer de devoir soutenir et se faire soutenir par ces médias toxiques, c’est ce qui va l’empoisonner !

    3. Rosa

      A part nous insulter depuis 18 mois, il fait quoi ce petit président.
      Alors maintenant le peuple c’est devenue une foule haineuse?
      ROSA

    4. Robert Davis

      Son programme on le connait inutile de nous matraquer de son agenda sur la tête! La seule chose intéressante qu’il nous ait dit est son aveu d’incapacité totale à lutter contre l’islamisme qu’on avait compris mais qu’il n’avait jamais commenté auparavent. Il nous dit qu’il est « impossible » de lutter car l’islam ne quittera jamais la France ni l’Europe ce qui est évident SI ON NE LE CHASSE PAS mais ce bébé ne sait pas lutter, il attend que tout lui vienne rôti dans les mains…et que pour des raisons démographiques l’islam vaincra ce qui est encore faux car non seulement la démographies est déjà en train de baisser en afrique et ailleurs de 4 à 2% p.an mais en plus tous les économistes ou presque disent que la famine et le réchauffement vont les anéantir sans parler de nos bombes. On somme il nous dit que LUI NE BOUGERA PAS UN DOIGT ce qu’on savait déjà. C’est l’histoire du champs de mais où rien ne pousse …tant qu’on ne sème pas!

    5. Robert Davis

      Enfin il ne bougera pas un doigt contre l’envahisseur mus mais par contre contre les GJ représentant le peuple qu’il a trahi en ne respectant pas la politique convenue aux élections ce qui fait de lui un imposteur n’ayant plus droit au poste de président.

    6. la juive zélée

      la posture debout,prouve qu’il comprend ne pas mériter ce siège,ou bien il n’a pas eu le temps,pas le loisir de nous mettre ses fameux porte malheur d’objets subliminaux…il a viré la table sur laquelle il n’a jamais travaillé,puis fini la gestuelle floue…la vérité est là,la dignité qu’il ne connait pas et le 3ème c’était quoi?et espoir,tombé à l’eau stagnante…il s’est pris pour un Mashiah ou quoi?
      il n’est pas comparable aux Présidents…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    245 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap