toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’islamiste Houria Bouteldja à la « Commission islamique des droits de l’homme », CIDH : « nous devons combattre le philosémitisme pour combattre l’islamophobie et le sionisme » (Vidéo)


L’islamiste Houria Bouteldja à la « Commission islamique des droits de l’homme », CIDH : « nous devons combattre le philosémitisme pour combattre l’islamophobie et le sionisme » (Vidéo)

Au cours d’une conférence organisée le 8 décembre 2018 par la Commission islamique des droits de l’homme (CIDH), la militante politique franco-algérienne Houria Bouteldja a prononcé un discours intitulé « Combattre le philosémitisme pour combattre l’islamophobie et le sionisme ». Boulteldja a défini le « philosémitisme » comme l’amour des juifs. Critiquant la France et la Grande-Bretagne pour leur philosémitisme, elle a affirmé que le « philosémitisme » est une sorte de racisme, qui se combine avec l’islamophobie pour maintenir le caractère blanc des Etats-nations.

Elle a expliqué que les Etats-nations philosémites octroient aux juifs une position privilégiée dans la société, dans une tentative d’installer une concurrence entre juifs, musulmans et noirs. Elle a affirmé que les musulmans n’occupent pas la même place que les juifs dans la hiérarchie raciale, et que la France permet à ses juifs de servir au sein de l’armée israélienne car ils ne sont pas considérés comme de véritables Français, et que cela sert les intérêts occidentaux. Et de conclure : « L’idée ici n’est pas de combattre l’islamophobie et l’antisémitisme… [Mais] de combattre l’islamophobie et le philosémitisme… [Cela nous permettra] d’être plus forts contre le racisme et… le sionisme ».

Cette conférence a été diffusée en direct sur la chaîne YouTube de la CIDH. Née en Algérie, Houria Bouteldja est la porte-parole du Parti des Indigènes de la République française (PIR). La CIDH jouit d’un statut consultatif auprès du Département des affaires économiques et sociales des Nations unies depuis 2007, et a récemment participé au lancement d’une boîte à outils anti-islamophobie au Parlement européen et au Royaume-Uni.

Extraits :

Houria Bouteldja (en anglais) : Le titre de mon intervention est « Combattre le philosémitisme pour combattre l’islamophobie et le sionisme ». Le philosémitisme est inclus dans le sionisme. L’Etat français est philosémite, et je suis convaincue que l’Etat anglais est aussi philosémite. Et je voudrais ajouter que nous ne pouvons pas comprendre l’islamophobie et le racisme d’Etat, si nous ne comprenons pas le philosémitisme. Ce sont deux formes de racisme d’Etat. […] Elles visent conjointement à maintenir l’Etat-nation blanc, dans lequel les juifs ne sont pas inclus, mais au sein duquel ils jouent un rôle spécifique. Le philosémitisme, qui désigne officiellement l’amour des juifs, est un compromis historique entre l’antisémitisme qui était répandu dans toute l’Europe jusqu’à 1945 et les Etats-nations. Le philosémitisme est devenu la solution. L’Etat-nation, qui est une institution structurelle de l’impérialisme, est préservé, et les juifs occupent une position privilégiée parmi toutes les autres communautés racialisées (sic), tout en restant sous la communauté blanche, la seule qui soit vraiment légitime au sein de l’Etat-nation. […]

Nous ne pouvons pas comprendre comment fonctionne le racisme si nous ne comprenons pas que le philosémitisme est une modalité du racisme, et une sorte de frère de l’islamophobie et de la négrophobie. Il est essentiel pour l’Etat d’organiser une sorte de concurrence entre les juifs, les musulmans et les noirs. […] Nous, en tant que (Parti des) Indigènes de la République et en tant que musulmans, n’occupons pas la même place [que les juifs] dans la hiérarchie raciale. Cela rend le combat commun plus difficile. Par exemple, les juifs en France ne sont pas victimes de discrimination et ne sont pas brutalisés par la police. Un autre exemple est qu’un juif français a le droit de servir au sein de l’armée israélienne. Cela est considéré comme normal, mais un sujet post-colonial [doit] soumettre sa loyauté à l’Etat français. Comment est-il possible pour l’Etat français d’autoriser les juifs français à appartenir à une autre armée ? Je pense qu’il y a deux raisons. Ils ne sont pas considérés comme de vrais Français, et servir Israël revient à servir l’Occident. […]

En résumé, nous devons critiquer l’islamophobie radicale et le philosémitisme, qui sont les mêmes visages du racisme d’Etat. […] L’idée ici n’est pas de combattre l’islamophobie et l’antisémitisme. L’idée est de combattre l’islamophobie et le philosémitisme. […] De mon point de vue, [cela nous permettra] d’être plus forts contre le racisme et plus forts contre le sionisme. Selon moi, c’est la manière dont nous devons combattre pour être plus efficaces.


MEMRI

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “L’islamiste Houria Bouteldja à la « Commission islamique des droits de l’homme », CIDH : « nous devons combattre le philosémitisme pour combattre l’islamophobie et le sionisme » (Vidéo)

    1. Sarah Vigoret

      Un discours emblématique de la konnerie arabo-musulmane qui ne parvient pas à cacher son antisémitisme viscéral. Dire que bien des occidentaux se font berner par ces discours d’un niveau de caniveau sur le plan intellectuel. serais-ce contagieux? Probablement une MST si on en juge par le nombre de « mariages » mixtes ..

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *