toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’Inde va refuser la naturalisation aux réfugiés musulmans


L’Inde va refuser la naturalisation aux réfugiés musulmans

La résurgence de tensions inter-religieuses plane sur l’Inde après l’adoption le 8 janvier, par la chambre basse du Parlement, d’un projet de loi visant à accorder la citoyenneté aux réfugiés de toute confession à l’exception des musulmans.

*image à la Une : Des membres d’une organisation étudiante manifestent dans la ville indien de Guwahati (Nord-est) contre la proposition du gouvernement visant à accorder la citoyenneté à des réfugiés non-musulmans

La chambre basse du Parlement indien a approuvé ce 8 janvier un projet de loi qui permet d’accorder la citoyenneté indienne aux réfugiés appartenant à diverses communautés religieuses à l’exception des musulmans.

La législation controversée, si elle était définitivement adoptée, concernerait les millions de personnes ayant fui ces dernières décennies le Bangladesh, le Pakistan et l’Afghanistan, où l’islam est prédominant, pour s’installer dans les régions septentrionales du pays.

En application de ce texte, deviendraient Indiens les hindous, les chrétiens ou encore les sikhs originaires de ces trois pays et ayant vécu au moins six ans en Inde. Ses détracteurs accusent le Premier ministre Narendra Modi et son parti nationaliste hindou de calcul politique à l’approche d’élections prévues d’ici le mois de mai.

Le vote du projet de loi, qui doit encore être approuvé par la chambre haute, a déclenché une deuxième journée de protestations dans l’Etat d’Assam, dans le nord-est du pays, qui a accueilli ces dernières décennies des millions de réfugiés des pays voisins. Les manifestants s’opposent non pas au fait que les musulmans sont exclus du champ de la loi mais au fait que le texte permet d’accorder la citoyenneté à des migrants de toute origine, qu’ils accusent de prendre le travail des populations locales.

L’Etat d’Assam, un territoire vallonné connu pour ses plantations de thé et peuplé de 33 millions de personnes, est le théâtre depuis des décennies de tensions entre groupes ethniques et tribaux locaux et migrants. Lors des manifestations du 8 janvier, des militants de l’Organisation des étudiants du nord-est (NESO) ont mis à sac les bureaux du parti de Narendra Modi dans cet Etat.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “L’Inde va refuser la naturalisation aux réfugiés musulmans

    1. Jan Favre

      Les 70 millions des Indiens massacrés au cours des Jihad islamiques ont étà une leçon pour les indiens qui l’ont comprise. C’est une action de sagesse, qui est empêchée par nos islamogauchistes et apologistes de l’islam comme religion de paix.

    2. la juive zélée

      ah mince,bah du coup ils peuvent aller en France,ou n’importe où en Eu…
      les muzz sont les bienvenus…

    3. yannouch

      Regardez les ces spectres ténébreux et infernaux. L’inde a parfaitement raison.
      Partout où il y a islam, partout il y a problèmes en cascades.

    4. Malcolm Ode

      Le Pakistan, la première République islamique au monde, territoire subtilisé à l’Indes après des siècles de carnages musulmans incessants à la grandeur du pays (450 millions de morts en tout) devrait accueillir leurs frères musulmans au lieu d’essayer de métastaser leur cancer mahometant au alentour…

      Comme cela devrait être révélateur pour tous les occidentaux sur la vraie nature de l’islam.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *