toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le ministère de l’Intérieur veut tout savoir sur les meneurs des Gilets jaunes et mandate le Service central du renseignement territorial pour y parvenir,


Le ministère de l’Intérieur veut tout savoir sur les meneurs des Gilets jaunes et mandate le Service central du renseignement territorial pour y parvenir,

Etat civil, antécédents judiciaires, implication associative : le ministère de l’Intérieur veut tout savoir sur les meneurs des Gilets jaunes et a mandaté le Service central du renseignement territorial pour y parvenir, selon le Canard enchaîné.

Dans son édition du 23 janvier, le Canard enchaîné révèle la teneur d’une note secrète transmise par le ministère de l’Intérieur à l’attention des policiers du Service central du renseignement territorial (SCRT) au début du mois. Dans ce document, que s’est procuré l’hebdomadaire, le SCRT se voit invité à repérer les «leaders des Gilets jaunes», ceux qui exercent «une réelle influence sur le mouvement» autour des ronds-points et ailleurs, et qui ont «un potentiel pour être les interlocuteurs des pouvoirs publics».

Après les avoir identifié, selon Canard enchaîné, les policiers doivent se conformer à un fichage en règle de ces meneurs. Photo, état civil complet et pseudonymes, adresse, téléphone, véhicule et son immatriculation, ne sont qu’une petite partie des informations que doit se procurer le service de renseignement. S’y ajoutent les «antécédents et procédures judiciaires» de la personne en question, «son implication associative», «son influence et son activité sur les réseaux sociaux», «son implication médiatique», «ses liens avec des éléments ou mouvements radicaux» et enfin les sources de «financement» du mouvement.

Une collecte massive d’information qui interpelle jusqu’à un gradé du renseignement, cité par le Canard : «A la rubrique implication associative on indique quoi ? « Franc-maçon ? » « Va à la messe ? »»

Selon l’hebdomadaire, cette initiative sert divers objectifs : mieux surveiller les Gilets jaunes et identifier ceux qui pourraient basculer dans la violence, mais aussi interpeller les têtes fortes du mouvement pour essayer de leur faire retourner leur gilet. Le Canard note ainsi qu’au chapitre «observation», le ministère veut savoir si «l’intéressé a fait l’objet d’un contact avec le services des administrations» et si «un contact est envisageable».

Tous les renseignements récupérés atterrissent en effet Place Beauvau, selon l’hebdomadaire, qui explique que ce fichier n’a pas fait l’objet de déclaration auprès de Commission nationale de l’information et des libertés (CNIL). Interrogé à ce propos, le ministère de l’Intérieur s’est contenté d’assurer que «les services [faisaient] leur travail avec les moyens juridiques autorisés par la loi».

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Le ministère de l’Intérieur veut tout savoir sur les meneurs des Gilets jaunes et mandate le Service central du renseignement territorial pour y parvenir,

    1. Salmon

      Ce castaner devrait démissionner
      Aucune autorité naturelle ce type
      Un dictateur qui met en place une dictature de violence

      DÉMISSION CASTANER

    2. la juive zélée

      c’est simple,un seul et unique code barre!
      ENSEMBLE VIDE DE SINGES :
      macron et les autres singes de cet ENSEMBLE VIDE!!!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    188 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap