toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’Algérie considère les «migrants arabes» comme «un danger qui menace la sécurité et la stabilité du pays»


L’Algérie considère les «migrants arabes» comme «un danger qui menace la sécurité et la stabilité du pays»

Hacène Kacimi, directeur en charge de la Migration au ministère algérien de l’Intérieur, a annoncé que son pays ne souhaitait plus accueillir de migrants originaires de certains pays arabes, afin de se prémunir contre la menace terroriste.

Dans un entretien accordé au site d’information Tout Sur l’Algérie (TSA) publié ce 2 janvier, le directeur en charge de la Migration au ministère algérien de l’Intérieur, Hacène Kacimi, a fait savoir que son pays ne souhaitait plus accueillir de migrants originaires du Moyen-Orient, et ce pour des motifs sécuritaires.

Quand certains migrants commencent à constituer un danger pour la stabilité du pays, l’Algérie doit bouger

«Quand certains migrants commencent à constituer un danger pour la stabilité du pays, l’Algérie doit bouger. L’Algérie fait face aujourd’hui à l’arrivée de migrants de Syrie, du Yémen et de Palestine, empruntant des parcours assurés par des groupes armés», a-t-il affirmé. Partant, le responsable a fait savoir que la décision d’Alger de ne plus permettre l’entrée de migrants arabes via les frontières du Mali et du Niger était «irréversible».

Dans son plaidoyer pour la fermeture de frontières, Hacène Kacimi a par ailleurs critiqué la Ligue algérienne de la défense des droits de l’Homme (LADDH) qui a maintes fois dénoncé les reconductions aux frontières de migrants nigériens, palestiniens ou encore syriens.

Sommes-nous devant une problématique migratoire ou devant des terroristes qui se cachent sous une couverture humanitaire pour pénétrer en Algérie ?

«Avant de lancer des accusations, il faut se poser une question : sommes-nous devant une problématique migratoire ou devant des terroristes qui se cachent sous une couverture humanitaire pour pénétrer en Algérie ? Les migrants arabes passent par plusieurs pays comme la Turquie, l’Egypte, le Soudan, la Mauritanie, le Mali et le Niger, sans demander l’asile politique. Quand on est menacé, on s’installe dans le premier pays où l’on arrive. Il y a des parties inconnues qui financent des cercles terroristes », a-t-il en outre ajouté.

Le 10 décembre déjà, Hacène Kacimi, dans un entretien avec le quotidien Le Soir d’Algérie, avait déclaré que l’Algérie était préoccupée par l’évolution du «phénomène» des flux de migrants, «qui menace la sécurité et la stabilité» du pays.

Dans un communiqué publié en décembre 2017, la LADDH avait de son côté dénoncé «certains pseudos activistes ou bien faux défenseurs des droits de l’homme» appelant les autorités à fermer les frontières algériennes aux migrants.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “L’Algérie considère les «migrants arabes» comme «un danger qui menace la sécurité et la stabilité du pays»

    1. Ingrid Israël Anderhuber

      « Les migrants arabes passent par plusieurs pays comme la Turquie, l’Egypte, le Soudan, la Mauritanie, le Mali et le Niger, sans demander l’asile politique. Quand on est menacé, on s’installe dans le premier pays où l’on arrive. » : TRES JUSTE !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *