toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Jason Greenblatt, conseiller de Trump, dément que le plan de paix prévoit la division de Jérusalem


Jason Greenblatt, conseiller de Trump, dément que le plan de paix prévoit la division de Jérusalem

Jason Greenblatt dit que le rapport n’est pas utile pour faire avancer le plan de paix israélo-palestinien du gouvernement Trump.

L’administration Trump a rejeté mercredi un reportage de la télévision israélienne sur le plan de paix du président américain divisant Jérusalem, qu’il estimait inexact et inutile.

Le reportage, diffusé sur Channel 13, indiquait que le plan de paix de Trump prévoirait la division de Jérusalem, Israël conservant sa souveraineté sur Jérusalem-Ouest, sur certaines parties de Jérusalem-Est et sur le «bassin sacré», y compris la vieille ville et ses environs immédiats. Cependant, il a ajouté que la zone du « bassin sacré » serait « gérée conjointement » avec les Palestiniens, la Jordanie et éventuellement d’autres pays.

Le plan offrirait également un État palestinien dans 85 à 90% de la Judée-Samarie, les principaux blocs de colonies devant être annexés par Israël. Il y aurait également des échanges de terres selon lesquels l’État palestinien recevrait des terres d’Israël en échange d’un territoire annexé par Israël en Judée-Samarie.

Se référant au journaliste, Jason Greenblatt, représentant spécial du président Donald Trump pour les négociations internationales, a tweeté: «Bien que je respecte Barak Ravid, son rapport sur Ch. Israël. 13 n’est pas exact. Les spéculations sur le contenu du plan ne sont pas utiles. Très peu de gens sur la planète savent ce qu’il y a dedans… pour l’instant… »

Greenblatt a ensuite tweeté d’autres déclarations, notamment: «Au cours de la période à venir, des sources anonymes vont colporter des récits aux médias et à d’autres, sur la base de motivations qui ne sont pas pures. Transmettre aux médias des histoires fausses, déformées ou biaisées est irresponsable et nuisible au processus. Les Israéliens et les Palestiniens méritent mieux. « 

Il a ensuite annoncé qu’il « recommanderait vivement » que les gens n’écoutent que les déclarations officielles émanant de lui, Trump, du gendre et conseiller du président Jared Kushner ou de l’ambassadeur américain en Israël, David Friedman.

Le rapport a été publié alors que des spéculations persistaient sur le contenu et le calendrier du plan, surnommé le « deal du siècle ». Les experts ont estimé que l’élection du 9 avril à la Knesset pourrait être une raison supplémentaire de retarder la publication du plan et que Les considérations du Premier ministre Benjamin Netanyahu en vue d’organiser des élections législatives anticipées incluaient une volonté de retarder l’annonce américaine. L’Ambassadeur Friedman a également indiqué  que l’élection pourrait entraîner un retard.

D’autre part, il a été rapporté que l’administration Trump pourrait utiliser l’élection comme une opportunité pour exposer son plan.

L’Autorité palestinienne (AP) a refusé d’organiser des réunions avec des responsables américains à la suite du transfert de l’ambassade américaine en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem.

Learn Hebrew online

En réponse au reportage de la télévision israélienne, l’AP a déclaré mercredi que « tout plan de paix qui n’inclut pas un Etat palestinien indépendant – avec tout Jérusalem-Est pour capitale – aux frontières de 1967, est voué à l’échec ».

© Sandra Wildenstein – Europe Israël News

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Jason Greenblatt, conseiller de Trump, dément que le plan de paix prévoit la division de Jérusalem

    1. AARON

      Que ce plan de Paix ne puisse jamais aboutir au nom d’Hashem et de Yeshua. Et que les prophéties bibliques s’accomplissent pour la venue du Messie

    2. LeClairvoyant

      Analyse résumée
      Il ne sera pas viable un Plan de Paix à 2 états, dans un territoire trop petit et avec, un niveau de haine et de méfiance du 98 % de tous protagonistes, car cela mettrait la sécurité d’Israël en situation impossible, et l’agression de ses ennemis trop facile, et le déclenchement de la Troisième guerre mondiale, une conséquence. Et là, tout le monde sera vitrifié et pas que les juifs !!!
      Sans le Golan et la Vallée du Jourdain dans toute sa longueur, les juifs seront en situation d’être génocidés, comme avec le Ghetto de Varsovie et tous les Camps d’extermination. Et cela, tout le monde le sait. Je vote contre un Plan de Paix à 2 états, qui ne conviendrait pas plus, aux palestiniens qu’aux israéliens. Après on nous dira (comme quand les Alliées ont vu les Camps d’extermination en 45) «on ne savait pas», quand les discriminations, les persécutions, les massacres, les spoliations et la Solution Finale contre les juifs étaient connues, entre les années 1932 et 1939 et que les juifs fuyaient de l’Allemagne nazi. Et la SDN comme l’ONU ont rendu les crimes possibles et les guerres inévitables.

    3. eudes

      Paix ! Paix ! Disent-ils et il n’y a pas de paix… la prochaine étape déterminante pour Jérusalem sera Zakarie 12… rien de plus, rien de moins… ce qui pourra advenir en attendant par le truchement des circonvolutions de politique humaine, bonne ou mauvaise, ne pourra être que fugace.

    4. ixiane

      Cela ne peut être qu’une blague malsaine !!!
      TRUMP devrait s’occuper des USA qui sont en train de s’islamiser : des enfoulardées au Congrès qui font la loi ….

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *