toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Israël: Un nouvel aéroport près de la mer Rouge


Israël: Un nouvel aéroport près de la mer Rouge

Israël a inauguré ce lundi l’aéroport Ramon, un nouvel aéroport international situé dans le sud désertique, non loin de la mer Rouge. Le nouveau lieu doit stimuler le tourisme dans la région et servir d’alternative à Tel-Aviv, la principale plateforme aéroportuaire, en cas de conflit.

Le Premier ministre Benyamin Netanyahu est arrivé en avion sur place pour la cérémonie officielle. L’aéroport a été nommé en hommage à Ilan Ramon, premier astronaute israélien décédé en 2003 dans l’explosion de la navette spatiale américaine Columbia.

Un ambitieux projet
Dans un premier temps, le lieu servira uniquement pour les vols intérieurs des compagnies israéliennes Arkia et Israir. La date à laquelle l’aéroport accueillera aussi des vols internationaux n’est pas encore fixée. Il pourra accueillir à terme des gros-porteurs du monde entier.

Le site internet de l’aéroport précise qu’il pourra d’abord accueillir 2 millions de passagers, et 4,2 millions à l’horizon 2030. Il dispose d’une piste de 3.600 m, d’un parking de neuf « gros-porteurs » et des installations pour traiter le fret. Il se trouve à 18 km de la station balnéaire d’Eilat.

Loading...

Entre guerre et tourisme
Les travaux de l’aéroport Ramon ont coûté 395 millions d’euros et ont débuté en 2013. Le projet a été modifié à plusieurs reprises. Selon l’Autorité israélienne des Aéroports (IAA), les plans ont notamment été révisés pour tenir compte des leçons du conflit dans la bande de Gaza. « En cas d’urgence, Israël sera en mesure de faire atterrir et de garer tous les avions civils à Ramon, mais aussi des appareils supplémentaires », affirme l’IAA.

Le tourisme est une importante source de revenus pour Israël. Les recettes ont atteint 5,8 milliards de dollars en 2017. Selon le ministère du Tourisme, le nombre de visiteurs a atteint 4,1 millions l’an dernier. Les touristes viennent majoritairement des Etats-Unis, de Russie, de France, d’Allemagne et du Royaume-Uni.

Source: 20 minutes

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Israël: Un nouvel aéroport près de la mer Rouge

    1. Robert Davis

      BRAVO à Israel : ce nouvel aéroport international semble nécéssaire à accueillir les touristes et pourrait être utilisé même par l’Air Force en cas de conflit.

    2. Moshé Anielewicz

      @ la juive zélée : votre message ci-dessus est un brûlot antisémite tiré du site tout aussi antisémite « contre-info » !!! tout ce que vous citez sur le Talmud est un tissu de mensonges éhontés !

      Goy = non juif et rien d’autre. Il n’y a AUCUNE notion péjorative dans le mot goy dans le Talmud !
      Peuple élu = le peuple qui a pour mission de porter la parole de D. monothéiste à l’humanité ! ce n’est en aucun cas un privilège croyez le bien ! la meilleure preuve que est que le peuple Juif n’a cessé d’être persécuté justement parce qu’il a toujours refusé de changer de croyance et a toujours continué à porter la même parole de D.

      Le Talmud est un recueil de « jurisprudence » des rabbins au fil du temps, qui n’a cessé d’évoluer, de s’adapter, en fonction des périodes et des lieux. Il traite des questions de la vie juive et des problématiques que les Juifs rencontrent dans leur quotidien.

      Rédigé dans un mélange d’hébreu et de judéo-araméen et composé de la Mishna et de la Guemara, il compile les discussions rabbiniques sur les divers sujets de la Loi juive telle qu’exposée dans la Bible hébraïque et son versant oral, abordant entre autres le droit civil et matrimonial mais traitant au détour de ces questions de points d’éthique, de mythes, de médecine, de génie et autres1. Divisé en six ordres, il existe deux versions du Talmud, dites Talmud de Jérusalem et Talmud de Babylone.

      Depuis sa clôture, le Talmud a fait l’objet de nombreux commentaires et exégèses, les uns tentant d’en extraire la matière légale, les autres d’en poursuivre les discussions en développant sa dimension casuistique, aboutissant à de savantes discussions et à des interprétations novatrices.

      Le terme de goy ou goï (héb. גוי, nation) apparaît dans la Torah afin de désigner une « nation » pourvue d’institutions et d’un territoire, par opposition au « peuple » (héb. עם, ‘am), qui qualifie plutôt un groupe (ethnique) de personnes ayant des origines communes1.

      Ce terme repris par le yiddish correspond à ce que les traductions de la Bible et la littérature biblique expriment traditionnellement en français par le mot Gentils (du latin Gentiles, les « Nations »), c’est-à-dire les membres des peuples non juifs. C’est le terme le plus souvent utilisé entre eux par les Juifs pour désigner les membres des autres nations.

      Le mot goy (pluriel : « goyim » ou « goym » ou « goys ») est admis dans des dictionnaires français depuis les années 1980 (terme présent dans le dictionnaire encyclopédique Larousse de 1985, avec plutôt une connotation péjorative).

      Le sens du terme a évolué selon les époques, l’usage biblique du terme n’étant ainsi pas celui du Talmud, ou de la période contemporaine.

      Nous validons votre commentaire incompréhensible pour pouvoir y répondre, mais c’est la dernière fois que nous vous permettons d’écrire de telles horreurs infames

    3. la juive zélée

      c’était une réponse de Vérité,et pour ma part,je suis Kabbaliste et très fière,et au moins,je suis une Vraie Juive,contrairement à d’autres.comme vous savez,le travail ne me permet pas d’écrire longtemps,mais,malgré vous,les commentaires ont été lus et sont passés,
      vous aurez un retour,et au fait,les horreurs infâmes sont un copié coller,sur levea il y a des postes dessus…
      ma mission est terminée.
      et,au fait,je connais bien les Responsables d’Europe Israel,peut être pas à votre niveau,mais plus haut.
      allez,menacez vous vous même,incitation à la haine raciale…

    4. la juive zélée

      Une Vraie Juive Kabbaliste,et le talmud n’a rien de sémite.
      de telles horreurs infâmes,comme un auteur censuré à une époque lointaine sur Europe Israel…
      vous aurez un retour.

    5. Moshé Anielewicz

      @ la juive zélée : il n’y a pas de plus haut niveau de responsable que moi à Europe Israël, visiblement vous êtes un troll et vous commencez un peu trop à délirer dans tous les sens
      les délires complotistes à deux balles ne sont pas les bienvenus ici

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *