toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Israël dénonce The Guardian qui accuse le pays de « tuer impunément »


Israël dénonce The Guardian qui accuse le pays de « tuer impunément »

Jérusalem a accusé mercredi The Guardian de « moralisation à bas prix » et de déformation volontaire des faits après que le journal britannique a accusé l’Etat juif de tuer – sans scrupules – des émeutiers palestiniens à la frontière avec la bande de Gaza.

Dans un éditorial paru mardi, le journal basé à Londres déplore qu’en 2018, les soldats israéliens ont impunément tué des civils non-armés qui « ne posaient de danger à quiconque ».

Répondant au papier, intitulé « le point de vue du Guardian sur la démocratie israélienne : tuer impunément, mentir sans conséquences ? », le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Emmanuel Nahshon n’a pas mâché ses mots.

« Le Guardian a décidé de procéder à un exercice de moralisation à bas prix en ignorant délibérément le terrorisme et la violence des Palestiniens », a-t-il déclaré au Times of Israel.

Loading...

« The Guardian sait très bien que la bande de Gaza a été transformée par le Hamas en plate-forme de lancement de roquettes et d’attaques violentes qui mettent quotidiennement en péril les civils israéliens, mais il préfère ignorer cette réalité – qui le priverait du plaisir pervers d’attaquer Israël ».

Dans une pique à peine voilée lancée à l’attention du président du parti du Labour, Jeremy Corbyn, Nahshon a ajouté : « On peut présumer que les antisémites de gauche au Royaume-Uni se réjouiront grandement de cet éditorial ».

Corbyn, qui est un critique fervent d’Israël, ainsi que certaines parties du Labour sont régulièrement accusés d’antisémitisme.

L’article du Guardian semble accepter la version palestinienne de « la marche du retour », une série de manifestations dans la bande de Gaza encouragée par l’organisation terroriste du Hamas qui gouverne la zone et a juré de détruire Israël.

Dans sa toute première phrase, par exemple, l’éditorial affirme que les Palestiniens tués par Israël à la frontière protestaient pour rappeler « leur droit à retourner dans le foyer de leurs ancêtres », ignorant que certains organisateurs du mouvement de protestation n’avaient pas tu leur volonté de prendre d’assaut les villes israéliennes et de tuer des civils. Il ne dit pas non plus que le « droit au retour » – réclamé par les dirigeants palestiniens au nom des quelque cinq millions de descendants des réfugiés d’origine – marquerait la fin d’Israël en tant qu’Etat juif. (Israël affirme que les dizaines de milliers de réfugiés de ce qui est aujourd’hui devenu Israël et leurs descendants deviendraient les citoyens d’un Etat palestinien dans le cadre d’un accord de paix permanent, tout comme Israël a intégré des centaines de milliers de réfugiés juifs venus du Moyen-Orient et d’Afrique du nord dans les premières années d’existence de l’Etat).

« La majorité des personnes décédées ne représentaient pas un danger pour qui que ce soit, ils ne portaient pas grand-chose de plus que des pierres à la main et des slogans aux lèvres », poursuit l’éditorial.

Learn Hebrew online

« Et pourtant, Israël a continué à mettre en place une politique immorale et injuste qui permet aux soldats de son armée – sous contrôle civil démocratique – de tirer, de gazer, de frapper et de tuer des manifestants, notamment des gens qui ne représentaient aucune menace crédible ».

L’article continue en accusant Israël de « mépris flagrant pour les vies des Gazaouis », ajoutant qu’il existe « un manque de sens des responsabilités » qui aura des implications négatives pour l’Etat juif lui-même.

« Si on peut tuer impunément alors est-il facile de mentir sans conséquence ? », écrit l’auteur qui conserve l’anonymat.

Loading...

Depuis la fin du mois de mars 2018, les Palestiniens, à Gaza, ont pris part à des manifestations hebdomadaires violentes, qui impliquent des jets de pierre et de bombes artisanales en direction des forces de sécurité dans la zone frontalière séparant Israël de l’enclave côtière.

Source TOI

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Israël dénonce The Guardian qui accuse le pays de « tuer impunément »

    1. martinette

      Le gardian ou l’avant chambre du parti travailliste « labor » de Corbyn:
      Quand il y a eu les massacres dans les annees 90 par les terroriistes: ou etait le guardian?.
      Le guardian a est et sera toujours un torchon de la vielle ecole anglaise soit antisémite.
      Par contre, on ne peut être surpris par cet article qu’il soit moins virulent envers l’état hébreu..
      Le guardian a été et restera du dépotoire journalistique anglais de ceux pour lesquels la vie les a lâché depuis des lustres.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *